Fiches méthode Bac de français 2021

bonjour je voudrais savoir en quoi consiste exactement la lecture analytique ! merci d'avance pour votre réponse
«1

Réponses

  • Une lecture analytique, c'est l'étude de tous les points particuliers d'un texte. ;)
  • oui mais comment?
  • Comment ça comment?
  • comment doit on procéder pour étudier tous les points particuliers d'un texte
  • D'abord on les relève en les listant selon leur nature (champs lexicaux, figures de style, rimes et forme des strophes si c'est un poème, etc)
  • Puis on les analyse... Pourquoi l'auteur a-t-il choisi de les utiliser? Qu'apportent-ils au texte? Etc...
  • d'accord merci de votre aide!
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonjour angelita,

    Vous pouvez lire la fiche du site Magister, ici : https://www.site-magister.com/lecmeth.htm.

    À bientôt.
  • bonsoir , j'aurais besoin de votre aide.pouvez vous me dire quelle est la méthode a suivre pour faire une fiche analytique d'un texte!merci d'avance
  • Il faut tout d'abord que tu représentes le texte (titre, titre d'usage s'il y a, date, auteur, mouvement, contexte, etc...), puis que tu l'étudie dans ses grandes lignes en classant tes idées (procédés littéraires, thème(s), registre(s), message(s), signification, visée, etc...).
  • Bonsoir à tous,

    J'ai déjà regardé les deux sujets existants sur la lecture analytique, cependant les réponses ne m'éclairent pas vraiment. Sauriez-vous me donner la méthode complète pour l'étude d'un extrait de roman, de façon précise et détaillée ? Une sorte de "plan" applicable à n'importe quel texte que je peux rencontrer (notamment au bac...) ?

    Merci beaucoup,
    Bonne soirée! =)
  • Une sorte de "plan" applicable à n'importe quel texte que je peux rencontrer
    C' est la meilleure façon d' avoir une note catastrophique. Chaque texte est spécifique ; si on décide de donner un texte à commenter, c' est qu' il a un intérêt. Il ne faut pas non plus poser comme problématique : en quoi ce texte est-il original ? car d' une part c' est stupide et d' autre part c' est une évidence. Le plan s' établit une fois le texte lu et relu plusieurs fois et l' idée même d' un plan bateau est un non-sens pour moi.
  • Bonsoir Thomas1604,

    Je ne parle que d'une manière d'approcher un texte (globale puis approfondie), en tenant compte bien-sûr de ce qui fait son unicité et son originalité.
    Je rappelle que j'évoquais un texte romanesque, je pense que l'on peut éventuellement trouver une méthode applicable à ce genre, même s'il existe des variations d'un texte à l'autre.
    Dans ma question, je ne parle ni de problématique, ni de plan "bateau" =D Je ne compte pas non plus proposer pour chaque texte une problématique "stupide" comme celle que vous me donnez.

    Et ce serait agréable que vous me répondiez gentimment... ;)
  • NENE Membre
    ni de plan "bateau"
    Pourtant:
    "plan" applicable à n'importe quel texte
    .

    Il n'y a pas de méthode générale, mais, c'est vrai, on réitère parfois une même approche: pour le conte philosophique, on tâche de discerner la tradition de la tonalité du message de l'auteur, pour une scène d'exposition théâtrale ou un incipit de roman, on cherche les informations coutumières et les originalités, etc. Mais rien de plus ;).
  • Et ce serait agréable que vous me répondiez gentimment...
    Je ne vois pas en quoi j' ai été désagréable.
    Je ne compte pas non plus proposer pour chaque texte une problématique "stupide" comme celle que vous me donnez.
    Ce n' était qu' un exemple ; il faut bien lire ce qui est écrit.

    Et pour moi, plan bateau et "plan applicable à n' importe quel texte" reviennent strictement au même...
  • Par "plan" applicable à n'importe quel texte (romanesque), je parlais d'une marche à suivre, dans le sens "par quoi commencer ? où aller ?". Je ne parlais pas du plan de commentaire (Partie I, Partie II...).

    Pas bonjour, pas aurevoir, j'appelle ça être désagréable :/
    Enfin bon oublions ;)
  • Bonjour Malkajolie

    Je ne vais pas dire comment il faut faire, mais comment je fais, car je crois que, fut-ce à son insu, on est amené à réagir à une situation toujours de la même façon pour commencer.

    Alors, si je me trouve devant un extrait, quel que soit l'extrait, mais peut-être encore plus si c'est un extrait de roman, et au maximum si c'est l'extrait d'un ouvrage philosophique, je considère d'abord l'extracteur, c'est-à-dire un individu qui n'est pas l'auteur et qui s'adresse à moi sans parler lui-même mais en faisant une citation. Et, pour replacer l'extrait dans son contexte, je me demande pourquoi il a préféré faire une citation plutôt que de s'adresser directement à moi.
    La première hypothèse à envisager, c'est qu'il n'y comprend rien et voudrait qu'on lui explique: "Ce qu'on ne compend pas, il faut l'enseigner" , disait Bernard Shaw (citation approximative), et l'idée de demander aux autres de faire à sa place ce qu'on ne sait pas faire est si naturelle qu'on la rencontre à chaque instant, surtout dans les milieux où l'on se pique de savoir expliquer et où l'on se pique les explications les uns aux autres. Cela se fait si automatiquement que j'ai entendu expliquer la signification de mon pseudonyme. D'ailleurs Valéry allait écouter les cours qu'on faisait à la Sorbonne sur son œuvre, mais pas seulement lui: quand Baron demandait à Corneille de lui expliquer ce qu'il avait voulu dire avant de jouer une de ses pièces, Corneille interloqué déclarait que son galimatias prendrait du sens quand on parlerait de sa pièce. On le comprend car il pensait à la rime, mais Malraux qui n'y était pas astreint était absolument incapable de répondre de ce qu'il avait écrit sur l'art parce qu'il l'avait généralement crassussé quelque part, puis maquillé sans comprendre.
    C'est dire que l'exploration du processus d'extraction peut conduire très loin.
    D'ailleurs, comme font plusieurs participants de ce forum, j'ai esayé un jour d'écrire un roman, n'y suis pas parvenu, mais ai fait lire ce que j'avais écrit en demandant aux lecteurs leur avis. Chacun d'eux choisissait un extrait différent pour me dire ce qui lui avait plu. Il n'est pas impossible qu'un romancier en tienne compte et en mette pour tous les goûts, un peu d'aventure, un peu de sexe, un peu de dialogue, etc...
    Si, par malheur, j'ai lu le roman dont le texte a été extrait, cette lecture me gène parce que je me trouve en présence d'un extrait comme d'un membre amputé. La lecture analytique sera une dissection. Je ne vais trouver que des sujets, des verbes et des compléments, des adjectifs fanés, des pronoms plantés comme des piquets, une texture morte.

    Il est vrai que je ne prépare pas mon bac, mais si j'avais à le passer, je me demanderais ce qu'on veut me faire dire. Je serais encore devant un problème d'extraction car cet examen m'extrairait de ma vie, tout comme quand je consulte un médecin qui me prescrit un examen.

    D'ailleurs quand j'embauchais des gens que je ne connaissais pas, je leur faisais passer un examen pour savoir s'ils feraient l'affaire dans l'emploi qu'ils voulaient occuper. Cela n'avait rien à voir avec aucun autre examen d'aucune espèce de sorte, ni avec un curriculum vitæ qu'ils m'apportaient toujours mais que je ne lisais même pas.

    Il faut sortir d'une perspective individualiste et considérer la relation dans laquelle on se met pour comprendre ce qui est en jeu.
  • FlyooFlyoo Membre
    Bonjour,

    Je suis élève de seconde et je ne comprends pas comment faire une lecture analytique.
    J'ai un devoir à rendre pour la rentrée ( lundi ), mais je ne sais pas comment m'y prendre.
    Pouvez-vous m'aider en m'expliquant comment faire une lecture analytique étapes par étapes
    s'il vous plait ? Ou en me donnant un bon site :/


    Merci d'avance :)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Flyoo,

    As-tu regardé les fiches de méthode du site ?
    https://www.etudes-litteraires.com/fiches-methodologiques.php
  • FlyooFlyoo Membre
    Non, merci ! :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.