Grammaire française Participe passé

Bonjour,
Je recherche une traduction d'un poème que je connais en espagnol. Il commence par Que bello el surtido que apedrea el cielo con estrellas errantes, que saltan como agiles acrobates... A l'origine, c'est un poème arabe de Ben Raia qui vivait à Séville au XIIIè siècle.
Merci pour votre aide.

Réponses

  • Bonjour,
    Si tu donnes l'intégralité du poème (s’il ne comporte pas des milliers de vers), on pourra peut-être faire quelque chose pour toi.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    https://www.revuedesdeuxmondes.fr/wp-content/uploads/2016/11/1dea831353d3ad6e7ef05801d489c555.pdf
    Je prends sur la table d'Emilio Garcia Gomez une Anthologie de poèmes arabo-andalous dont il est l'auteur et lui demande de m'en lire un. Il choisit. Le Jet d'Eau de Ben Raia :
    Comme il est beau, le jet d'eau qui lapide le ciel d'étoiles fugaces
    qui sautent comme d'agiles acrobates.
    D'elles glissent en bouillonnant des serpents d'eau
    Qui courent jusqu'au bassin comme des vipères effrayées.
    C'est que l'eau, accoutumée à courir furtivement sous la terre,
    En voyant un espace ouvert, s'apprête à fuir...

    Je m'arrête, je ne puis rivaliser avec Emilio Garcia Gomez et crains que cette œuvre délicate ne perde sa saveur à travers une double traduction. D'ailleurs, sommes-nous capables de sentir, comme on le fait au-delà des Pyrénées, la poésie de l'eau courante ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.