« Deux vingt(s) » dans le sens deux fois le nombre vingt

Bonjour à toutes et à tous,
J’ai composé quelques vers pour le prochain 1er janvier 2020. Et je suis pris, je le confesse non sans quelque honte, d’un affreux doute. Mes pitoyables recherches pour établir de science sûre la bonne orthographe avec la justification étayée sont vaines.

Voici la question. Voyez la strophe suivante :
Ce sont deux vingt(s) qui simplement mis côte à côte
Forment le millésime où nous mettons le pied :
Voici donc quelques vers apprêtés par votre hôte
Pouvant les recevoir en ce jour comme il sied.

Le mot vingt prend-il ou non ici la marque du pluriel, et pourquoi ?

Le 1er janvier 2020, le texte complet paraîtra, corrigé et approuvé par vos soins, je vous fais confiance, à cette adresse :
[voir www dans mon profil] (n°171)
Bel été à toutes et à tous !
«1

Réponses

  • Je ne vois pas de raison de mettre le pluriel. En effet, votre vers ne signifie pas autre chose que :
    Ce sont deux nombres vingt qui simplement mis côte à côte

    Attendre autres réponses plus autorisées.
  • Quand j'hésite, je transforme ... :)
    Un vingt et puis un autre amicaux côte à côte
  • Bonjour,
    Je vous remercie, Paulang, de votre réponse rapide et pertinente.
    Entretemps, j’ai trouvé moi-même un élément de réponse dans le Littré :
    https://www.littre.org/definition/vingt#var4
    Le mot « vingt » est un substantif mais invariable quand il désigne le nombre vingt.
  • JehanJehan Modérateur
    Extrait de cet article du Littré :
    S. m. invariable. Le nombre vingt. Vingt multiplié par dix. Dans ce jeu de loto les vingt sont peu marqués.
  • Mais évidemment, le déterminant numéral varie s'il est multiplié par un nombre et qu'il termine l'expression numérale :
    - quatre-vingts ;
    - six-vingts (ancienne expression pour dire cent vingt) ;
    - l'hôpital des Quinze-Vingts.

    Mais ici, le nom est bien sûr invariable ; de toute manière, "deux vingt" ne signifie pas "deux fois vingt" au sens arithmétique.
  • Yvain,
    L’orthographe de « vingt » en tant qu’adjectif numéral figure dans toutes les grammaires.
    Le problème est (était) précisément l’emploi de « vingt » en tant que substantif dans le sens de « x fois le chiffre vingt », qu’il faut identifier et dont il faut savoir qu’il est invariable : en ce moment, seul l’exemple de Littré fut cité ici.
  • Yvain a écrit:
    ...
    - quatre-vingts ;
    - six-vingts (ancienne expression pour dire cent vingt) ;
    - l'hôpital des Quinze-Vingts.
    ...
    C'est pourtant vrai.
    Et vingt n'est pas un chiffre mais un nombre.
  • Bonjour, Hippocampe,
    J’emploie le terme « nombre » dans l’intitulé du sujet.
    Au cours de l’échange avec Yvain, et pour éviter la confusion avec un nombre susceptible de figurer dans une opération arithmétique du genre « quatre-vingts », et donc distinguer l’adjectif numéral du substantif, j’ai eu recours au mot « chiffre » comme synonyme de « numéro », mais le mot juste dans le champ mathématique est bien nombre.
    La question que je posais est de trouver des exemples attestés d’emploi du substantif « vingt » précédé d’un déterminant au pluriel. Seul Littré fut mentionné dans ce sujet.
  • OK, bonne journée.
  • JehanJehan Modérateur
    Dans le Robert, à chaque article consacré à un nombre figure un paragraphe consacré au "nom masculin invariable", qui désigne entre autres, précédé d'un déterminant, la graphie et le numéro.
  • Bonjour Jehan,
    Je vous remercie pour votre contribution.
    J’avais évidemment consulté le Petit Robert avant de publier ce sujet, mais aucun exemple d’emploi du substantif « vingt » déterminé par un quantifiant au pluriel n’y figure : je ne pouvais donc, de science sûre, être persuadé de cette invariabilité dans le cas d’espèce.
    Les entrées « quatre », « onze », « douze », « treize » ou « seize » du même ouvrage indiquent l’invariabilité des mots en tant que noms mais ne citent aucun exemple du genre : Deux quatre sont sortis l’un après l’autre.
    Or, ce sont bien ces exemples que je recherche…
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Académie, 8e édition, CINQ :
    Cinquante-cinq s'écrit par deux cinq (55). [...]Amener un cinq, amener deux cinq.
    https://www.cnrtl.fr/definition/academie8/cinq
    TLF, QUINE :
    1. [Au trictrac] Coup amenant deux cinq.
    https://www.cnrtl.fr/definition/quine
  • JehanJehan Modérateur
    J’avais évidemment consulté le Petit Robert avant de publier ce sujet, mais aucun exemple d’emploi du substantif « vingt » déterminé par un quantifiant au pluriel n’y figure.
    Mais dans le Robert, on trouve des exemples pour d'autres substantifs :
    Il fait ses cinq comme des "s".
    Ivrogne qui zigzague et fait des huit.
    Des trente romains (XXX).
    Des cinquante romains (L).
    Il n'y a aucune raison pour que le substantif vingt, qualifié d'invariable comme les substantifs cinq, huit, trente, cinquante et autres, s'accorde différemment et prenne un s au pluriel.
  • Lamaneur, Jehan, bonjour à vous,
    Grâce à vos recherches, et au fil de cet échange aussi, le sujet se documente. Ce n’est pas tant la règle qui m’intéressait en tant que telle que son illustration par des exemples attestés.
    En élargissant la recherche à des cas similaires, vous nous apportez quelques belles prises.
    Plus aucun doute sur le sujet à présent, la réponse est maintenant claire et étayée.
    Je vous en remercie.
  • JehanJehan Modérateur
    Proposition de réécriture en laissant "vingt" au singulier :

    Oui, c'est un double vingt. Deux jumeaux côte à côte
    Forment le millésime où nous mettons le pied...
    Voici donc quelques vers apprêtés par votre hôte,
    Ravi de vous revoir en ce jour comme il sied.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.