Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à toutes et à tous,
Je m'appelle Margot et j'ai eu le plaisir (et l'immense surprise venant d'un lycée de l'étranger) de découvrir hier que j'étais prise à HIV en A/L (mon premier choix même si j'hésite encore un peu avec LLG réputé plus "sympathique"… si vous avez des avis n'hésitez pas).
Quoi qu'il en soit, cela fait plusieurs années que je lorgne les forums de futurs hypokhâgneux hébergés sur ce site et je me suis dit que ce serait sympa, cette année aussi, de créer une discussion avant la rentrée. De toute façon on va a priori souffrir ensemble l'année prochaine donc autant apprendre à se connaître dès maintenant!
Mots clés :
«13

Réponses

  • ArthurArthur Membre
    Bonjour,

    Félicitations. Il y a chaque année dans les grandes CPGE des étudiants venus des lycées français de l'étranger, dont le niveau (des lycées, et des étudiants en question) est généralement très bon. Ne soyez donc pas trop surprise.

    Quant au choix à faire, il n'y en a pas de mauvais... mon avis est dans ma signature :)

    Bonne scolarité,
  • Bonjour Margot,
    Venant d'un lycée de province et d'une terminale scientifique j'ai eu l'immence surprise et plaisir d'être acceptée à Henri IV mercredi soir. Seulement, je suis complètement perdue je n'avais pas envisagé un seul instant pouvoir être prise. Je suis à la fois aux anges et très angoissée. Mes professeurs sont ravis et me poussent à y aller mais je ne sais absolument pas si je serai capable de tenir le rythme, l'ambiance, l'éloignement.. Je ne sais vraiment pas quoi faire.
    Enfin bon, tout comme toi je suis donc une potentielle hypokhâgneuse l'année prochaine :)
    Louise
  • Bonsoir Louise,

    Tu devras bosser plus et mieux que tu ne l'as fait jusqu'à présent mais les prépas sont des classes où tout est fait pour qu'on puisse y donner le meilleur de soi-même (sauf pour les esprits indépendants comme Yvain). C'est encore plus vrai pour les élèves qui ont la chance d'être internes. Ces classes sont d'excellentes machines à faire travailler.
    Tu risques d'être complètement chamboulée les trois premières semaines (si tu t'y attends, tu le supporteras mieux) puis tu t'y feras. Tu seras peut-être même surprise de voir tes capacités de travail augmenter, en quantité et en qualité, par rapport à celles de maintenant. Surtout ne te décourage pas si tu ramasses deux ou trois taules en début d'année, ça fait partie de l'apprentissage. Des élèves réussissent très bien après avoir obtenu un 2, voire un 0, au premier devoir.

    Par ailleurs, les dirigeants d'H4 ne sont pas fous. Ils te veulent. Ils ont de bonnes raisons pour ça. Pas fous non plus les profs qui te connaissent et trouvent que tu as ta place dans ce lycée.

    Aucun élève de terminale n'est en train de se dire "je suis pris à H4, c'est normal : je suis bon et je vais bien réussir tout en restant peinard". Ils ont tous la trouille. :)
  • Et les B/L dans tout ca ? :lol:

    En tout cas bonne chance pour l'année prochaine en prépa. On aura peut-être des cours en commun, latin par exemple :D
  • Bonjour,
    J'ai été agréablement surpris lorsque j'ai découvert que j'étais admissible pour le lycée Henri IV, section B/L. Venant d'un lycée de province, j'ai certaines craintes quant à l'exigence de la formation et j'aimerais en savoir plus. Ce saut dans l'inconnu m'effraie beaucoup. Merci d'avance.
  • FlouchFlouch Membre
    Bonsoir :)

    J'ai aussi été prise à HIV en A/L mercredi soir à ma plus grande surprise! Venant d'un lycée provincial, accepter cette opportunité m'impressionne énormément... C'est pourquoi j'hésite énormément entre une prépa à Toulouse et HIV.

    J'ai quelques questions qui pourraient potentiellement m'aider dans mon choix: Est-ce que le mythe de la mauvaise ambiance entre les élèves et des profs inhumains est vrai? On m'a aussi dit qu'ils viraient un quart des élèves au cours de l’hypokhâgne...?

    Si quelqu'un peut me donner un avis quel qu'il soit, je suis preneuse et l'en remercie grandement :D
  • LaoshiLaoshi Membre
    Est-ce que le mythe de la mauvaise ambiance entre les élèves et des profs inhumains est vrai?
    C'est un mythe, donc c'est vrrrrai, bouououh !
    Si quelqu'un peut me donner un avis quel qu'il soit
    Voilà, c'est fait. Tremble, carcasse !
  • Guite49Guite49 Membre
    Bonjour à tous (B/L compris ;) ),
    Bon alors comme vous je saute un peu dans l'inconnu. Toutefois, de ce que j'ai pu entendre de profs et d'amis qui sont passés par l'hypokhâgne ainsi que de membres de ce forum qui ont eu la gentillesse de me répondre, le rythme est évidemment EXTREMEMENT soutenu mais la mauvaise ambiance est la plupart du temps un mythe.
    Les profs n'ont que une à deux classes ce qui leur permet de vraiment savoir qui nous sommes malgré les grands effectifs (qui m'effraient d'ailleurs un peu venant d'un lycée dans lequel nous étions 18 par classe). En outre, les grands lycées parisiens tels qu'HIV peuvent (encore une fois de ce que m'ont dit ces "sources de l'intérieur" :cool: ) "se permettre" d'être plus "bienveillants" envers leurs élèves; ils savent qu'ils auront dans tous les cas un certain nombre d'admis à l'ENS.
    Paradoxalement, une amie qui avait effectué son hypokhâgne dans une CPGE locale avant de rebiquer vers H-IV en khâgne avait trouvé l'ambiance de sa CPGE locale bien plus stressante (mais après ça peut être un cas à part encore une fois je ne me base que sur des témoignages).
    Enfin, en ce qui concerne les élèves virés en HK, une de mes profs qui est passée par HIV il y a moins de 20 ans dit qu'il y en avait mais qu'ils étaient très peu nombreux et qu'ils n'étaient pas expulsés avec un coup de pied au c**; ils étaient au contraire accompagnés dans ce départ et elle a même eu le droit de garder son logement qui lui était fourni par H-IV (venant d'un milieu défavorisé).
    En revanche, ce qui ressort de toutes ces conversations (je suis assez anxieuse je pense que ça se voit :lol: ), c'est que le plus important pour mener à bien son hypokhâgne c'est de savoir très clairement pourquoi on le fait et de ne pas s'auto-censurer (sortez les violons je viens de me transformer en conseillère d'orientation).
    Bon ben voilà, un pavé qui donne l'impression que je suis très sûre de moi alors même qu'il n'est basé que sur des témoignages et que je ne suis même jamais rentrée dans l'établissement… j'espère ne pas avoir raconté que du bullshit :/
  • LaoshiLaoshi Membre
    Mais non ! Tu parles d'or, Guite ! Le plus important pour mener à bien son hypokhâgne c'est de savoir très clairement pourquoi on le fait .
  • ameame Membre
    Bonjour à tous.

    J'ai moi aussi été admise, à ma grande surprise (j'avais fait ce vœu pour voir où je pouvais me situer sur liste d'attente) à Henri IV. Venant d'un lycée de province, comme certains ici, j'ai peur d'avoir un niveau trop faible pour suivre (le fameux -10 en latin m'inquiète :)). J'ai aussi été admise au Parc à Lyon et à Lakanal à Sceaux. Or, j'ai jusqu'à demain pour faire un choix, et j'hésite quand même :( Sachant que je n'ai pas été admise en internat et que je devrai prendre un logement sur Paris. Je peux, peut être, être prise à Lakanal en internat, alors qu'en pensez vous ? Vers quel vœu devrais je m'orienter ? Ai je, en venant d'un petit lycée de province, des capacités à suivre à Henri IV (c'est clairement ce qui me fait le plus peur, outre l'ambiance parisienne) ? Sachant que je ne souhaite pas forcément passer l'ENS en priorité mais plus le celsa.
    Merci pour vos réponses même si ma question est assez vague, et peut être à l'année prochaine,
  • Bonjour, je suis 50e en liste d'attente pour l'internat en A/L à HIV. Je suis comme beaucoup extrêmement surpris. Je connais quelqu'un qui était 100e en liste d'attente pour l'externat et qui a été pris en juillet. Pensez-vous que moi ce serait envisageable pour l'internat, où il n'y a que 10 places ?
    Aussi, ça me semble peu, 10 places en internat ?

    Je suis un peu beaucoup chamboulé pour être honnête, j'ai d'autres voeux bien sûr qui m'attendent mais là tout le monde me dit que c'est en effet une opportunité en or.

    Bonne journée à vous. :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Venant d'un lycée de province, comme certains ici, j'ai peur d'avoir un niveau trop faible pour suivre
    Il est vrai qu'en Province (je mets la majuscule exprès), on est tous un peu simplets, et que l'intelligence et les compétences dépendent de la géographie !!!!
    Non mais ! C'est fini, le complexe de ne pas être parisien ?
    Que tu puisses suivre, la commission d'examen des dossiers a dû le penser. Ensuite, c'est toi qui vas te débrouiller pour suivre.
    Ce qui reste un problème, c'est le logement, bien sûr. Et là, tout dépend de tes moyens.
    Mais franchement, si tu le peux, choisis le meilleur lycée de France.
  • AtoiAtoi Membre
    Salut !

    Tout d'abord, félicitations à ceux qui ont déjà eu leur admission à Henri IV !

    Pour les futurs hypokhâgneux B/L qui auront la joie de passer une première année pleine de bonnes choses avec le soutien, les conseils et l'enthousiasme que leur transmettront de généreux, aimables, affables, adorables, un peu fatigués mais très gentils futurs khâgnes (c'est-à-dire nous), un groupe Facebook a été créé, si vous avez des questions ou tout simplement si vous souhaitez discuter avec certains d'entre nous !
    Autrement (et pour tous ceux dont Mark Zuckerberg ne connaitrait pas encore la vie dans les moindres détails), je peux évidemment répondre à vos questions ici, que ce soit les futurs B/L, ou les futurs A/L (oui, on n'est pas sectaire) si je suis en mesure de vous éclairer.

    Bref, en croisant les doigts pour tous ceux qui attendent impatiemment, et à raison, de nous rejoindre, bon courage à tous pour cette fin d'année,

    PS : Et ne stressez pas (trop), profitez (vraiment) bien de vos (dernières) vacances une fois le bac passé !;)
  • Bonjour,

    Férue de lettres mais ne sachant pas quoi faire de mes études supérieures, j'ai demandé à la fois des prépa AL et des double licences à La Sorbonne. Mercredi, j'ai eu la joie d'apprendre que tous mes voeux avaient reçu une réponse positive c'est-à-dire que je suis acceptée à Henri IV, Louis le Grand, Condorcet, Le Parc ... mais aussi en LEMA (Lettres édition média audiovisuel) et Anglais à La Sorbonne (Paris 4), formation qui m'intéresse. Mes profs et mon entourage m'encouragent à aller à Henri IV et je trouve moi-même un peu bête de refuser une telle occasion or je ne suis pas sure du tout d'avoir le mental, la capacité de travail et la personnalité pour vraiment m'y épanouir. De plus, je ne suis pas certaine non plus de vouloir entrer à l'ENS ...

    Je profite alors de ce sujet ouvert pour demander conseils aux futurs hypokhâgneux ou aux futurs khâgneux :)
  • Guite49Guite49 Membre
    Rebonjour (on va essayer de faire un pavé un peu moins imposant que la dernière fois ce qui va être compliqué avec la diarrhée verbale qui me caractérise :P ),
    @laedolen, je pense que tout dépend de ton projet professionnel. De ce que j'avais pu voir de LEMA en faisant mes choix, il s'agit là d'une licence qui mène plus vers les métiers de l'édition ce qui n'est pas la caractéristique première d'une hypokhâgne (qui te conduira plutôt aux métiers de la recherche ou de l'enseignement). Tu as donc le choix entre deux filières quand même très différentes et toi seule peut réellement décider laquelle t'intéresse le plus (au pire tu pourras toujours redemander cette licence à la fin de l'HK).
    Toutefois, il me semble que tu n'es pas obligée de viser l'ENS pour "apprécier" l'hypokhâgne (même si, encore une fois, savoir pourquoi on est là me semble nécessaire pour ne pas déprimer). A mon avis, l'hypokhâgne peut également être perçue comme un moyen efficace (et un chouilla douloureux) d'acquérir des méthodes de travail rapidement et qui te serviront pour toute ta vie. Même dans mes amis qui sont partis à la fin de l'HK nombreux sont ceux qui déclaraient ne pas regretter cette année qui les a véritablement formés.
    Ensuite pour tout ceux qui doutent encore de leur légitimité à affronter une prépa telle qu'HIV, je pense qu'à partir du moment où l'on a été pris, quelque soit le lycée d'origine, c'est que quelque chose dans le dossier a fait mouche. Ils ne vont pas s'amuser à prendre des élèves juste pour faire plaisir aux grands-parents. Il me semble donc absurde de se censurer simplement parce que l'on vient de la province.
    Toutefois, je peux comprendre ces craintes (encore une fois, je viens moi même d'un lycée trèèèèès éloigné de ces sphères parisiennes) et il est logique d'anticiper un commencement peut-être plus douloureux que pour ceux qui ont été scolarisés toute leur vie à HIV (surtout si l'on est éloigné de sa famille. Mes parents ne sont même pas sûrs de pouvoir rentrer en France pour m'accompagner l'année prochaine donc bon). Cependant, Sur quatre de mes professeurs qui sont passés par la prépa, 2 venaient de la "province" et deux de Paris intra muros et tous ont réussi brillamment leurs études (c'est la méritocratie).
    (au pire @ame tu acceptes pour l'instant HIV mais tu ne démissionnes pas de parcoursup et tu gardes Lakanal-avec internat en liste d'attente comme ça si tu es prise tu aviseras)
    Enfin, par rapport aux questions sur l'internat j'ai moi-même lâché la barre et je postule désormais aux foyers (ce qui peut d'ailleurs être une bonne alternative à l'internat puisqu'on peut y retrouver la même ambiance studieuse et que cela peut aider à surmonter l'éloignement).
  • Bonjour ! Je suis en hypokhâgne à Henri IV, et voici quelques infos pour vous rassurer :)
    Dans ma classe, l’ambiance est très bonne et les profs bienveillants. Le niveau d’exigence est très élevé, mais on est tous un peu dans le même bateau et les notes négatives n’existent pas ;) Les provinciaux n’ont pas à avoir peur, dans ma classe ils représentent une bonne moitié et ils s’en sortent très bien, après le temps d’adaptation.
    Il y a des périodes dures au niveau du rythme mais dans l’ensemble c’est extrêmement enrichissant, on apprend des tas de choses et on se sent progresser de façon significative pendant l'année. Bref, H4 n’est pas l’enfer qu’on décrit ;)
    N’hésitez pas si vous avez des questions.
  • Bonjour à tous et à toutes,

    Depuis mercredi, j’ai reçu une réponse positive de Condorcet que je m’etais donné comme objectif depuis quelques mois (option histoire des arts/arts plastiques, l’ambiance m’a plue aux portes ouvertes). Cependant, j’ai aussi été acceptée à Henri IV et le dilemme est très difficile; je ne suis pas habituellement dans une logique de compétition, je n’ai jamais envisagé réellement cette prepa avant de l’obtenir, je ne suis pas du tout une bosseuse, je suis assez désorganisée et hédoniste puisque je ne ressens pas le besoin de travailler en TL (ce qui ne m’empêche pas d’etre très anxieuse)... Je ne me sens pas capable d’amputer ma vie personnelle et sociale ainsi que mes passions pour l’art et le cinéma, et il est possible que je me détruise ma santé mentale par orgueil (si j’ai des notes très mauvaises). Mais j’ai beaucoup de mal à refuser Henri IV, de plus que le site est splendide et l’ambiance semble être bonne d’apres les témoignages que j’en ai eus. J’ai le sentiment qu’une telle expérience est immanquable à l’echelle d’une vie. J’habite à 50 minutes en transports du lycée, ce qui peut être préjudiciable. Je n’ai pas d’objectif très précis à part le défi et le gain d’experience d’une formation extrême, je ne pense pas pouvoir obtenir l’ENS à ce jour. Je n’arrive pas à me rendre compte si la prepa à Henri IV me conviendrait, ou du moins si je suis légitime de m’y présenter. Je me sens un peu comme un imposteur, j’aurais l’impression de m’emparer de la place de quelqu’un de plus méritant. Il me reste 21 heures et 37 minutes pour décider, je n’en ai pas la moindre idée.
    Merci de m’avor lue.
  • Bonjour à tous et à toutes

    J'ai eu comme vous la grande et agréable surprise de constater mon admission au Lycée Henri IV mercredi mais en prépa Chartes. Connaîtriez-vous par hasard des personnes dans la même situation que moi? Et pour les personnes qui sont en hypokhâgne cette année, comment est l'ambiance dans l'établissement? L'ambiance telle que vous la décrivez est bonne en hypokhâgne mais avez-vous eu des échos sur l'ambiance de l'hypochartes? Avez-vous eu l'impression d'atterrir dans un nouveau monde les premiers jours? En ce qui concerne l'emploi du temps, même si vous n'êtes pas dans la même filière que moi, prendre une option est-il judicieux ou non? J'envisagerai de prendre grec en grand débutant, qu'en pensez-vous?
    Merci d'avoir pris le temps de me lire.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Avez-vous eu l'impression d'atterrir dans un nouveau monde les premiers jours?
    Pour ma part, j'ai eu cette impression, en entrant simplement en hypokhâgne, bien loin d'Henri IV, il y a quelque quarante ans, au sortir d'une terminale scientifique.
    Quel bonheur !
  • cat75cat75 Membre
    @Amelie 1903
    Je ne travaillais pas du tout au lycée et c'était aussi mon angoisse avant la prépa. Et bien je m'y suis mise et j'ai pu quand même garder du temps pour moi. Après on ne se refait pas : j'ai travaillé beaucoup plus qu'au lycée ( pas difficile !) mais beaucoup moins que la plupart de mes camarades de prépa .Tout le monde n'a pas le même fonctionnement, j'ai la chance d'être rapide et d'avoir une très bonne mémoire donc c'est logique de passer moins de temps sur ses devoirs . C'est peut-être ton cas aussi ?
    Le syndrôme de l'imposteur je l'ai connu aussi, maintenant à bac+5 ça va mieux ... Moi non plus je ne me voyais pas réussir les concours ( mais c'est le cas de la majorité des élèves, non? ) et pourtant, après 2 années passionnantes mais éprouvantes et chargées d'angoisse, je les ai réussis
    Pour le trajet, 50 mn cela me paraît limite mais encore faisable.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.