Que symbolise l'eau dans ces poèmes ?

Bonjour, je dois rendre un devoir maison en français sur un corpus de texte composé de
"Et le mer et l'amour" dans recueil de vers de Marbeuf

Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.

"assieds-toi près d'une ondante rivière" dans Mépris de la vie et consolation de la mort de Chassignet
Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière :
Tu la verras fluer d’un perpétuel cours,
Et flots sur flots roulant en mille et mille tours
Décharger par les prés son humide carrière.

Mais tu ne verras rien de cette onde première
Qui naguère coulait ; l’eau change tous les jours,
Tous les jours elle passe, et la nommons toujours
Même fleuve, et même eau, d’une même manière.

Ainsi l’homme varie, et ne sera demain
Telle comme aujourd’hui du pauvre corps humain
La force que le temps abrévie et consomme :

Le nom sans varier nous suit jusqu’au trépas,
Et combien qu’aujourd’hui celui ne sois-je pas
Qui vivais hier passé, toujours même on me nomme.
et enfin de "Le Lac" dans Méditations poétiques de Lamartine
" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Ici , la question qui nous est posée est: Que symbolise l'eau dans ces poèmes ?
j'ai déjà trouvé les deux grands thèmes abordés pour le titre de mes parties:
I-Le temps qui passe (texte 2 et 3)
II-l'élégie amoureuse (texte 1 et 3)
mais malgré cela je n'arrive pas à trouver de sous-partie pourriez vous me guider ? Pour le temps qui passe j'ai seulement trouvé que le temps s'écoule comme l'eau et pour l'amour malheureux que c'est le temps qui provoque la perte mais c'est tout ce que j'ai compris. Je trouverais les éléments qui composent les sous partie seule mais je n'arrive pas à trouver mon plan détaillé donc un peu d'aide ou des indices seraient les bienvenus.
Merci d'avance

Réponses

  • Avant d'organiser ta réponse, reviens à l'analyse :
    Poème 1 : l'eau et la métaphore de l'amour. Eau amère, eau des origines mais inopérante pour éteindre le feu de l'amour.
    Poème 2 : eau changeante et métaphore filée du temps qui passe.
    Poème 3 : idée romantique du lac témoin de la rencontre, du souvenir, de l'être aimé. Nature complice et compréhensive.
  • pimajzpimajz Membre
    bonjour ! je n'arrive pas a créer une nouvelle discussion donc je pose ma question ici même (en rapport avec la poésie).
    Mon travail étant de rechercher deux poèmes de baudelaire, dans la "partie" SPLEEN ET IDEAL, qui correspondraient aux thèmes suivants : l'art ou la création poétique ( cependant je n'ai trouvé que le poème les phares) puis un sur la condition du poéte ( je n'ai rien trouvé dessus car je ne sais pas si par exemple les poèmes spleen peuvent y correspondre. Pouvez vous m'aider ???? :(
  • La condition du poète : L' Albatros / Je te donne ces vers / La cloche fêlée / Spleen (Je suis comme le roi d'un pays pluvieux ...)
    La création poétique : L' Idéal / La Musique
  • @floreale je ne comprends pas trop ce que vous voulez me faire comprendre, faut il que je change le titre de mes parties ?? L'eau est-elle le symbole d'autre chose ? Ou peut-être en plus de l'eau métaphore du temps il faut que j'ajoute en seconde sous partie qu'elle est le témoin des souvenirs ? je suis désolée j'ai un peu de mal avec la poésie.
  • @ clara.marques.84
    j'ai essayé de te montrer ce que l'eau représentait dans les poèmes.
    Après, tu organises selon la consigne donnée.
  • @floreale

    pour l'instant mon plan ressemble à cela mais est il correct ?
    I-symbole du temps qui passe
    A-eau métaphore du temps
    B-eau témoin de la vie (souvenirs/passé) car immortelle contrairement à l'homme éphémère

    II-symbole de l'amour
    A-eau métaphore de l'amour (violent comme les flots)
    B-eau témoin de l'amour

    pour le II-B je ne sais pas quoi mettre
  • Je ne suis pas sûre que l'essentiel apparaisse dans ton plan.
    En complément de ce que j'ai déjà répondu et qu'il faudrait intégrer, je crois que l'eau est pour le poète, de tous temps, symbole mais on voit ici deux visions qui correspondent à des époques différentes. : le baroque et le romantisme.

    I. Pour les poètes baroques, l'eau est symbole des changements des sentiments et des variations du monde. Elle est l'image du temps qui se dérobe, de l'instabilité des choses.

    II. En revanche, pour les romantiques et ici pour Lamartine, le lac est le témoin, le confident, le complice. Il fait partie de la nature qui participe aux états d'âme.
  • merci pour votre aide, vu que nous n'avons pas encore étudié le baroque et le romantisme en poésie cela m'aide à mieux comprendre mais du coup je ne sais pas si on attends autant de connaissances de notre part d'autant plus que ce devoir est un corpus donc une analyse assez superficielle de chaque texte afin de les mettre en lien
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.