Grammaire française Participe passé

Bonjour,

Pouvez-vous me valider les définitions suivantes qui résultent de lectures diverses :

1- La référence désigne la propriété d'un signe linguistique de renvoyer à un être/objet extra-linguistique (ou plusieurs). C’est une relation entre ce(s) signe(s) et le monde réel. La référence est exophorique (= repérage dans la situation d’énonciation). Le signe linguistique est référentiel (un embrayeur) et l’être/objet le référent.
Certains signes linguistiques, appelés représentants, renvoient à d’autres signes du discours (contexte linguistique). Il s’agit de références indirectes, dites endophoriques, et celles-ci sont :
• anaphoriques s’il s’agit d’une reprise sémantique d’un segment en amont appelé antécédent ;
• cataphoriques si le segment désigné est placé après le représentant.

2- Un embrayeur, appelé aussi déictique dans l’usage oral et destiné alors à la seule localisation spatiale, est une unité renvoyant à la situation de l’énonciation (référence exophorique) et participant à son actualisation : les pronoms je, tu, nous, vous qui désignent l'émetteur et le récepteur du propos, les adjectifs démonstratifs et possessifs, les adverbes de lieu (ex : ici, là), les adverbes de temps (ex : maintenant, aujourd'hui, hier), des noms propres, etc.

Merci d'avance.

Réponses

  • Oui, c'est bien dans l'ensemble.


    C’est une relation entre ce(s) signe(s) et le monde réel.

    Il faudrait préciser ici en mentionnant le fameux "triangle sémiotique" : signifiant (forme sonore)/signifié (concept)/référent (élément de la "réalité").
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.