Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour je suis en 1ere S et j'ai un commentaire de texte à faire sur un extrait de "Voyage au bout de la nuit" de Céline et je ne sais pas par quoi commencer.
Je suis assez mauvais en français (d'où mon choix d'aller en S) et je galère particulièrement sur cet extrait :
Quand nous eûmes frappé pendant une bonne demi-heure à sa porte, elle a fini par ouvrir d'un seul coup et je l'ai eue là, devant moi, avec ses yeux bordés de sérosités roses. Mais son regard dansait bien guilleret quand même au-dessus de ses joues tapées et bises, un regard qui vous prenait l'attention et vous faisait oublier le reste, à cause du plaisir léger qu'il vous donnait malgré soi et qu'on cherchait à retenir après en soi d'instinct, la jeunesse.
Ce regard allègre animait tout alentour, dans l'ombre, d'une joie jeunette, d'un entrain minime mais pur comme nous n'en avons plus à notre disposition, sa voix cassée quand elle vociférait reprenait guillerette les mots quand elle voulait bien parler comme tout le monde et vous les faisait alors sautiller, phrases et sentences, caracoler et tout, et rebondir vivantes tout drôlement comme les gens pouvaient le faire avec leur voix et les choses autour d'eux au temps encore où ne pas savoir se débrouiller à raconter et chanter tour à tour, bien habilement, passait pour niais, honteux, et maladif.
L'âge l'avait recouverte comme un vieil arbre frémissant, de rameaux allègres.
Elle était gaie la vieille Henrouille, mécontente, crasseuse, mais gaie. Ce dénuement où elle séjournait depuis plus de vingt ans n'avait point marqué son âme. C'est contre le dehors au contraire qu'elle était contractée, comme si le froid, tout l'horrible et la mort ne devaient lui venir que de là, pas du dedans. Du dedans, elle ne paraissait rien redouter, elle semblait absolument certaine de sa tête comme d'une chose indéniable et bien entendue, une fois pour toutes.

Merci d'avance à ceux qui pourront m'aider car je fais du sur place.

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Un portrait.
    En quoi est-il original ?
    Tu peux organiser tes remarques en partant de l'extérieur en allant vers l'intérieur.
  • L'âge l'avait recouverte comme un vieil arbre frémissant, de rameaux allègres.
    Le paradoxe d'une problématique est ici.
    Vieille ou jeune ? (On pourrait penser à Goya)

    I. L'âge qui abîme
    II. La vie malgré tout


    (Superbe portrait de vieille femme d'autant que Céline ne nous a pas habitués à la tendresse)
    (Peut-être la transposition du souvenir de la grand-mère maternelle : Céline Guillou (1847-1904)
    Ceci expliquerait cela)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.