Fiches méthode Bac de français 2020

Je révise actuellement les commentaires de textes, je m'entraine sur les anciens sujets de bacs mais je loupe toujours une grosse partie du plan ou bien je ne comprend pas le texte, cela m'aiderai beaucoup si vous pouviez me donner des indices/corriger les erreurs (toujours en donnant des indices et pas les réponses directement)

Voici le texte :
Laurent Gaudé,
Le Tigre bleu de l’Euphrate, Acte X (2002)

L’extrait se situe à la fin de la pièce, composée de dix actes. Une seule voix se fait entendre, celle d’Alexandre le Grand. Au premier acte, il se prépare à mourir et chasse tous ceux qui se pressent autour de lui. Il raconte à la Mort, qu’il imagine face à lui, comment le Tigre bleu lui est un jour apparu et comment il a su que le but de sa vie était de le suivre, toujours plus loin, à travers le Moyen-Orient. Mais, cédant à la prière de ses soldats, il cesse de suivre le Tigre bleu pour faire demi-tour.
[...]
Je vais mourir seul
Dans ce feu qui me ronge,
Sans épée, ni cheval,
Sans ami, ni bataille,
Et je te demande d’avoir pitié de moi,
5
Car je suis celui qui n’a jamais pu se rassasier,
Je suis l’homme qui ne possède rien
Qu’un souvenir de conquêtes.
Je suis l’homme qui a arpenté la terre entière
Sans jamais parvenir à s’arrêter.
10
Je suis celui qui n’a pas osé suivre jusqu’au bout le tigre bleu de l’Euphrate.
J’ai failli
Je l’ai laissé disparaître au loin
Et depuis je n’ai fait qu’agoniser.
A l’instant de mourir,
15
Je pleure sur toutes ces terres que je
n’ai pas eu le temps de voir.
Je pleure sur le Gange
lointain de mon désir.
Il ne reste plus rien.
Malgré les trésors de Babylone
Malgré toutes ces victoires,
20
Je me présente à toi, nu comme au sortir de ma mère.
Pleure sur moi, sur l’homme assoiffé.
Je ne vais plus courir,
Je ne vais plus combattre,
25 Je serai bientôt l’une de ces millions d’ombres qui se mêlent et s'entrecroisent dans tes souterrains sans lumière.
Mais mon âme, longtemps encore, sera secouée du souffle du cheval.
Pleure sur moi,
Je suis
l’homme qui meurt
Et disparaît avec sa soif.

Tout d'abord le texte et du registre lyrique, celui qui parle, ici Alexandre le Grand, exprime ses regrets, ses sentiments.

On a le champ lexical de la souffrance ; "je pleure" "agoniser" : Il souffre, et a des regrets
champ lexical de la résolution : "je ne vais plus combattre" "je ne vais plus courir" "je vais mourir seul"
Alexandre le Grand est résigné à mourir.

La problématique serait : Comment L'auteur dépeint Alexandre le Grand face à la mort ?

Introduction : Résigné à la mort, Alexandre le grand exprime ses sentiments à celle-ci, qu'il imagine en face de lui, nous verrons quel rôle attribue l'auteur à celui-ci. Nous verrons premièrement qu'il est mis à nu face à la mort, puis nous verrons que le personnage subit un chagrin dû à ses regrets


I-Une mise à nu du personnage

1) le personnage raconte ses exploits héroiques
"les victoire" "j'ai arpenté la terre entière"

2)Malgré ses exploits, il reste nu face à la mort, impuissant.
"malgré les victoire.." "malgré le trésor de babylone" "je me présente à toi, nu"
personnification de la mort

II-Les remords du personnage
1)des regrets exprimés
"dans ce qui me ronge"
"j'ai falli"

2)Une personne qui reste sur sa soif
"disparait avec sa soif" "l'homme assoiffé"


C'est tout ce que je vois pour le moment, je ne suis même pas sûr de mon plan

Merci d'avance

Réponses

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.