Grammaire française Participe passé

Bonjour à tous!
je travaille un concours et je me rends compte que ma grammaire est bien loin et que j'ai vraiment du souci à me faire...
même mon bescherelle ne m'est d'aucun secours alors je fais appel à vous, j'espère que vous pourrez m'aider!

voilà ma phrase: "C'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge."

je tente d'analyser "cela": pronom demonstratif à priori mais quelle est alors sa fonction?

idem pour "qu'": pronom relatif mais sa fonction? introduit la proposition qui suit? je sais pas...

merci merci d'avance pour votre aide
Carine
«13

Réponses

  • Cela est en effet un pronom démonstratif, qui remplace toutes les raisons énumérées avant, pour lesquelles on appelle l'enfant "petit chaperon rouge"
    Il a donc toutes les fonctions possibles du pronom, c'e-à-d celles du (ou des ) noms qu'il remplace ; essaie de trouver laquelle dans cette phrase

    qu' pronom relatif remplace cela, pour trouver sa fonction pose la question adéquate après le verbe “surnommer”
  • "qu" n'est pas un pronom relatif il me semble, car il n'a pas de fonction dans la subordonnée, ou alors je me trompe...mais je ne pense pas.
    Il s'agit en fait d'une construction segmentée visant à mettre un élément de la phrase en valeur.
    Ainsi, la phrase "banale" serait :
    "On la surnommait pour cela le petit chaperon rouge"
    Mais comme on veut mettre en avant un élément, on le détache avec une sorte de dislocation:
    "C'est pour cela qu'on la surnommait ..."

    "qu" est plutôt une conjonction de subordination qui par définition n'a pas de fonction.
  • On la surnommait POURQUOI ? pour qu', mis pour cela
    Qu' est bien un relatif COI, mais je dois dire que je me suis posé la question...
  • Mais le verbe surnommer n'admet pas de coi introduit par pour, ça me parraît un peu loufoque, surtout que "pourquoi" amène l'idée de cause et donc plutôt de complément circonstanciel, non?

    Et vraiment, l'idée que "qu'" reprenne "cela" dans cette construction me parraît un peu bizarre aussi...pour moi, c'est une conjonction, mais je peux me tromper. En même temps, la construction de la phrase est un peu particulière mais je ne comprends pas comment "qu" pourrait être un relatif.

    Si quelqu'un d'incollable en grammaire peut éclairer ce point, ça m'arrangerait!
  • je vois que le problème n'est pas si simple finalement, et d'un côté ça me rassure !! ;)

    je ne pense pas non plus que ce soit un COI... Mais quelle fonction donner à "cela" et "qu", alors?

    Les grammairiens, au boulot!!!!

    merci les filles, en tout cas
  • Oui CC de cause, en effet !
    Remplaçons cela par "toutes ces raisons"
    c'est pour toutes ces raisons / qu'on la surnommait PCR
    on la surnommait PCR pour toutes ces raisons
    pourquoi, on a bien une cause
  • La nature de "que" ? simple : il est partie prenante de la locution "c'est ... que" ; que est donc bien pronom relatif, mais l'analyse fine de cette expression m'échappe, donc la fonction de ce "que".
  • Dans "c'est ...que", "que" n'est pas toujours un pronom relatif:
    dans la phrase "C'est dommage qu'il pleuve", "que" est une conjonction de subordination.
  • Là Ok, mais dans c'est POUR CELA que, pas si sûre (cela étant pronom...)
  • J'allucine ou il y a deux compléments de cause dans cette phrase, si "qu'"est un relatif?
  • « C'est pour cela qu'on la surnommait le petit chaperon rouge. »

    Le TLFi, d'une part, parle de cet emploi de « que » dans la partie réservée au « que pronom relatif » et d'autre part, qualifie ce « que » de simple subordonnant (c'est à dire conjonction de subordination ?).

    Au fait, pourrais-je dire que la nature de « que » est bien pronom relatif mais qui remplit la fonction de conjonction de subordination (« pour cela » a pour fonction complément circonstanciel de cause) ?
  • Lebeau, qu' a la même fonction dans les deux propositions (c'est pour cela
    -c'est POURQUOI ? pour cela- / qu'on la surnommait : on la surnommait PCR POURQUOI ? pour QU', pronom mis pour : pour cela)
    Orientale
    “autrefois“ :lol: on disait que “pour cela” était le sujet réel du verbe être ; le présentatif C' était dit sujet apparent
    C'est (la raison pour laquelle) on la surnommait

    Oui je n'ai pas bien compris pour QUE “pronom relatif et simple subordonnant” ça m'a paru contradictoire
  • Leah a écrit:
    Oui je n'ai pas bien compris pour QUE “pronom relatif et simple subordonnant” ça m'a paru contradictoire
    Allez, renseignez-vous auprès de l'équipe du TLFi (je suis trop loin pour le faire) :lol:

    Sérieusement, je pense que Pierrot a raison lorsqu'il tente de faire la distinction entre nature et fonction.
  • Bien sûr il faut toujours distinguer nature et fonction ; pronom relatif (ou conj. de sub.) c'est la nature ; CC de cause c'est la fonction (et pas de fonction particulière pour les conj. de sub.)
  • p.432 de la grammaire méthodique du français, il est question des phrases disloquées:

    Il prennent pour exemple la phrase:
    "C'est parcequ'il a vu Esmeralda que Frollo a perdu la tête" et expliquent que l'élément détaché peut exercer diverses fonctions comme complément circonstanciel. (ici, c'est "c'est parce qu'il a vu esméralda ") L'élément est juste détaché par la locution "c'est...que". Je comprends par là que "que" n'est pas un pronom relatif (en effet, je le répète, il est impossible de lui trouver une fonction, même en cherchant bien), il fait juste partie de la locution "c'est... que"

    Dans notre phrase "C'est pour cela qu'on la surnommait le PCR", il y a juste une dislocation avec la locution "c'est ...que" et "pour cela" est complément circonstanciel de cause.

    Donc Il n'y a pas à mon avis de raison d'analyser "qu" tout seul selon cette explication. Et je ne pense pas qu'il soit nécessaire de trouver une fonction à "c'est..que", il suffit, je pense, d'expliquer qu'il y a dislocation.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.