Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,

Je m'adresse à vous car je suis actuellement perdue dans mon orientation post-bac. Voilà, je suis en Terminale L, spé Droit, et ai toujours été passionnée par les matières littéraires. J'ai assez bien réussi les épreuves anticipées de Première (14 aux deux écrits, 18 à l'oral de français, et 16 aux TPE), et j'estime avoir eu "d'assez bonnes" notes en classe de première (toujours entre 15/16 avec des faiblesses en sciences et toute l'année ai été première). Mais voilà le souci : je ne sais absolument pas quoi faire l'année prochaine.

J'ai quelques idées qui me sont venues ; je compte tenter le concours de Sciences Po Paris, à vrai dire, j'en rêve depuis quelques mois, je me suis énormément renseignée, les matières semblent très intéressantes (sans parler de la troisième année à l'étranger!!), mais je ne me berce pas non plus d'illusions ; je sais très bien qu'il y a peu de chances pour que j'y entre. C'est pourquoi je sais que j'ai besoin de "plans de secours".

Le problème est que tout m'intéresse, mais en même temps, "rien ne m'intéresse". Autant j'adore l'histoire, j'adorerais l'étudier, mais je sais que les métiers à l'issue de cette formation ne me conviendraient pas. Mes professeurs m'ont conseillé de faire une prépa littéraire, mais j'ai peur de rien avoir à l'issue des deux années, de rater les concours aux grandes écoles et de me retrouver à la fac pour ensuite effectuer un métier que je hais.

Pareil pour la filière LEA, je suis passionnée par les langues et les différentes cultures, mais j'ai cru comprendre qu'il n'y avait que très peu de débouchés. Des étudiantes de ScPo m'ont conseillé de tenter le concours des IEP de Province, mais j'ai cru comprendre que ce diplôme ne valait "rien" (sans vouloir frustrer les étudiants qui y sont).

Y a-t-il des étudiants dans mon cas ? Ou même des personnes qui pourraient me conseiller ?
Je sais que je devrais aller voir des conseillers d'orientation, mais aucun dans ma ville n'apporte de réponse.

Merci beaucoup !

Réponses

  • TheRedRoomTheRedRoom Modérateur
    Bonsoir,
    La peur de ne rien avoir à l'issue d'une prépa littéraire est aussi courante qu'injustifiée. C'est un reste des années ou il y avait l'ENS et rien d'autre. Même après avoir expliqué mille fois, les parents, surtout, restent très frileux.
    Aujourd'hui, il y a la "banque d'épreuves littéraires", c'est à dire une seule série d'épreuves, qui permet de candidater à une vingtaine d'écoles et instituts.
    http://www.concours-bel.fr
    Votre profil pourrait très bien correspondre. Je n'ai jamais vu quelqu'un qui ne parvenait pas à avoir une des écoles de son choix. Ceux d'entre eux qui vont à l'université après leur prépa, ce n'est en général pas par dépit, mais parce qu'ils ont trouvé la double licence de leurs rêves ou le master pour lequel ils ont eu une révélation. Et il y a des choses très bien à l'université !
    La prépa littéraire permet de continuer les principales matières littéraires à haut niveau sans tout de suite devoir en choisir une plutôt qu'une autre. Les prépas ENS Ulm n'ont pas de spécialisation la 2e année (seulement des options), alors que faire une prépa ENS Lyon necessite de se spécialiser.

    Je suis étonnée qu'on vous ait dit qu'i y avait peu de débouchés après LEA... C'est une des filières littéraires universitaires qui offre les meilleures perspectives d'insertion professionnelle !
  • 2 années de prépa te permettraient de conserver toutes les matières et de continuer à réfléchir. Certaines prépas sont organisées pour permettre aux élèves de suivre une prépa sciences po en même temps.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.