Grammaire française Participe passé

Bonjour

J'ai un problème concernant cette phrase :
"Dans son premier éditorial du 10 septembre 1915 , le fondateur Maurice Maréchal écrivit que ses lecteurs pouvaient s'attendre à ce que le journal ne prenne la liberté de ne publier que des nouvelles complètement fausses.

La source vient d'un article du Journal néerlandophone " NRC Handelsblad" que j'ai du traduire en français à la maison. Ce que on veut dire dans cette phrase est que les lecteurs pouvaient s'attendre que le journal écrit uniquement des nouvelles fausses. Je ne comprends pas pourquoi le "ne" est nécessaire dans la phrase. Si je disais par exemple : " ... à ce que le journal prenne la liberté de publier que des nouvelles complètement fausses." Cela est correct aussi ou..?


Merci de vouloir me répondre
Mots clés :

Réponses

  • La première partie de la négation n'est en effet pas nécessaire. J'ai l'impression que le verbe s'attendre est construit comme craindre:

    Le lecteur craint qu'il ne prenne la liberté (négation héritée, qui a un sens purement syntaxique) = le lecteur s'attend à ce qu'il prenne (positif).
  • Il me semble qu'il s'agit d'un ne explétif qui n'a effectivement rien d'indispensable. Peut-être me trompé-je.
  • JehanJehan Modérateur
    Effectivement, ce ne supprimable et facultatif (on dit "ne explétif") rappelle celui qu'on utilise parfois après craindre : craindre qu'il (ne) prenne
    Mais son emploi après s'attendre est peu orthodoxe et inhabituel...
    Sans doute veut-on exprimer ici une attente mêlée de crainte.
  • Puisque c'est toi qui traduis, supprime ce ne totalement inutile, et d'autant plus fautif que tu n'es pas Proust !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.