2»

Réponses

  • Ce genre de discours sied mieux lorsque rattaché à Homère ou Sophocle, Ovide ou Virgile, Dante ou Pétrarque, Shakespeare ou Keats, etc. mais pourquoi pas à Chrétien de Troyes ?

    Je suis bien d'accord, et je n'ai pas dit autre chose.

    Cette phrase de Paul Valéry, que je viens d'entendre à la radio, me plaît assez, surtout dite par Fabrice Luchini :

    La plupart des hommes ont de la poésie une idée si vague que ce vague même de leur idée est pour eux la définition de la poésie.
  • J'aime beaucoup Fabrice Lucchini, et il a sûrement très bien dit cette phrase que je trouve également très intéressante.
    Néanmoins, je crois que la définition de la poésie n'est pas encore aussi simple que ce vague même de l'idée de la poésie qu'ont la plupart des hommes.
    L'idée de la poésie qu'ont les hommes est le plus souvent le résultat d'un apprentissage.
    On leur a dit : Cela est poétique, et ils répètent : C'est de la poésie, par routine, par coutume, par habitude acquise.
  • Il est en effet plus simple d'apprendre les réponses que de se poser les questions.
    C'est ce que je critique le plus dans l'enseignement moderne.
  • De la faute à qui ?
  • Au gouvernement qui impose, aux professeurs qui exécutent, aux élèves qui acceptent, aux intellectuels qui n'interagissent pas, aux médias qui s'en foutent ; tous les membres d'un système malade sont responsables.
  • Avez-vous lu les instructions officielles ?
  • Je ne suis même pas français ... un simple étudiant belge qui essaie de constater
  • Alors ne parlez pas sans savoir, si vous me permettez ma franchise.
  • Votre franchise est la bienvenue, votre censure un peu moins.
    Ce que j'énonçais est un constat que j'ai pu faire durant mes études secondaires (le Lycée, si vous préférez) et lorsque j'en parlais à mes professeurs, peu niaient cette vérité ; on apprend des énoncés par coeur avec assez peu de réflexions afin de "préparer aux études supérieures". L'autonomie de l'élève est plus ou moins mises en avant mais certainement pas leur esprit critique.
    Peut-être que l'enseignement en France est mieux organisé, si c'est le cas, tant mieux !
  • Oui. En France, on sollicite l’esprit critique des élèves.
    En matière de littérature, je ne vois pas comment faire apprendre des énoncés par cœur. (Des énoncés de quoi ?)
  • Oui, du moins on le devrait.

    Mais c'est le terme de "gouvernement " qui me chiffonne. En France, ce n'est pas le gouvernement qui décide du contenu des programmes, et heureusement, mais un organisme indépendant. Jadis, les programmes étaient la chasse gardée des inspecteurs généraux, à présent le CSP comprend des inspecteurs, des chercheurs en science de l'éducation, des professeurs spécialistes des disciplines, des spécialistes de la formation et des "personnalités compétentes" (mais pas pour autant pro-gouvernementales !!!)". Il coordonne et supervise le travail des commissions chargées d'élaborer les avant-projets de programmes.

    Il y aurait beaucoup à dire sur la gestion des établissements, le recrutement et la formation des professeurs ainsi que sur l'orientation. C'est à mon avis là que le bât blesse. J'aimerais en discuter, mais c'est un sujet quelque peu explosif et qui, de plus, sort du cadre de cette discussion.

    Pour éviter certains déboires connus précédemment, je m'arrêterai donc là.
  • Arrêtons-nous tous à l'orée de cette forêt obscure et laissons seulement Dante s'y perdre.
  • Merci de me rappeler Dante !

    Nel mezzo del cammin di nostra vita
    mi ritrovai per une selva oscura
    chè la diritta via era smarrita.


    Ah quanto a dir qual era è cosa dura
    esta selva selvaggia e aspra e forte
    che nel pensier rinova la paura !


    Au milieu du chemin de notre vie
    je me retrouvai dans une forêt obscure
    car j'avais perdu le droit chemin.

    Ah ! qu'il est ardu de dire ce qu'était
    cette forêt sauvage et âpre et puissante
    qui à y penser fait renaître la peur !
  • Il est toujours bien de se le rappeler !
    E quindi uscimmo a riveder le stelle ; Et quand nous sortîmes, nous avons revus les étoiles
    Dernier vers de l'enfer, je le trouve magnifique compte tenu de ce qu'il vient de vivre
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.