Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour !

Je suis étudiant en Lettres Modernes et j'aimerais infiniment faire un doctorat de LM... mais je n'ai pas beaucoup d'informations à ce sujet.

- Faut-il avoir eu des résultats plus que satisfaisant en Licence ? ( j'ai 11 de moyenne)
- Faut-il avoir eu mention TB en master de lettres modernes ? Les deux mémoires rédigés en Master ont-ils leur importance pour l'admission au doctorat ?

Par la même occasion, j'aimerais beaucoup savoir s'il y a une sélection entre le M1 et le M2. On m'a dit que 70 pour cent des étudiants de M1 n'étaient pas admis en M2.

J'espère que vous pourrez m'aider ! Merci beaucoup !!


VVid
Mots clés :
«1

Réponses

  • Depuis la réforme la sélection se fait à l'entrée en master et non plus entre les deux années de master.
    Néanmoins, il n'est pas toujours facile d'obtenir le M2 souhaité, mais il y a alors un "droit à la poursuite d'études", donc la proposition d'un master avec une spécialisation proche.
    Une moyenne de 11 en licence me parait faible, même pour le master.
  • VVidVVid Membre
    Merci pour ces infos !

    Il faudrait combien de moyenne pour aller dans ce master ?
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Pour un master recherche je trouve aussi que c'est juste. Plus il y aura de candidats plus la sélection sera serrée forcément.
    Quand j'étais en master à Paris IV il fallait une mention TB (ou un dossier très solide avec 16 au mémoire) pour entrer en doctorat. Il faut surtout l'accord d'un directeur de thèse et celui-ci ne s'embarrassera pas d'un étudiant qui n'a pas le niveau.
  • VVidVVid Membre
    D'accord je vois. Merci pour ta réponse !

    Pensez-vous que je dois changer de projet ? Si j'ai 12/13 aux semestres 5 et 6, ça pourrait passer ?

    Une dernière question : En quoi consiste le mémoire ? On doit parler d'un auteur qu'on maîtrise parfaitement ? Je suis super attiré par Balzac mais j'ai jamais vraiment eu de cours sur lui. Mais je sais que c'est de lui que je voudrais parler plus tard.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    La question n'est pas tant de savoir si vous voulez/pouvez faire un doctorat mais surtout de savoir ce que vous ferez ensuite. Licence, master et doctorat ne sont que des diplômes et de nos jours ça ne permet pas de gagner sa vie. Il faut réfléchir en terme de parcours professionnel et de débouchés.

    Le mémoire et la thèse peuvent prendre différentes formes : étude d'une thématique, d'un concept, d'une figure ou que sais-je dans une oeuvre, un corpus de textes, chez un auteur, dans une période ou un genre donné, ça peut être de l'édition critique (faire un projet de publication d'une oeuvre peu connue avec préface, notes etc), ça peut être également une étude comparée ou croisée ou encore plein d'autres choses!
    Sur Balzac ça va être dur, ce sont des auteurs étudiés en long en large et en travers.
  • VVidVVid Membre
    Je suis d'accord avec toi mais justement j'aimerais bien devenir prof à l'université et pour ça il faut passer par le master + doctorat de LM.
    Mais du coup, de quels auteurs parler ? Parce qu'à part Balzac je m'intéresse à d'autres auteurs mais je ne les ai pas étudiés en cours, je suis pas "calé" sur eux. Ça pose problème et si oui comment y remédier ?
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Il faut beaucoup plus qu'un doctorat pour être professeur à l'université.
    C'est le parcours du combattant. Quand un poste est publié, des dizaines de spécialistes vont candidater, les commissions vont retenir les meilleurs dossiers avec agreg, doctorat avec mention spéciale du jury (c'est bien plus qu'une mention TB!), bonne expérience d'enseignement comme chargé de cours puis maître de conférence, l'appartenance à un labo de recherche, des publications régulière etc. Les plus jeunes professeurs d'université n'arrivent pas à ce stade avant 40 ans. Et autant dire que quand on candidate pour un poste en réalité celui-ci est déjà plus ou moins pourvu.
    Il serait très judicieux que tu prévois un plan B...

    Le but d'un mémoire ou d'un doctorat n'est pas nécessairement de parler de quelque chose sur lequel on est "calé". Il s'agit d'un travail de recherche donc il faut écrire quelque chose qui n'a jamais été écrit. En science on ne cherche plus à prouver la loi de la chute des corps, c'est acquis! En lettres c'est pareil.
  • VVidVVid Membre
    Ta réponse m'a totalement éclairé....

    Du coup... Est-ce qu'on peut quand même travailler dans la recherche sans être prof à la fac et est-ce plus accessible ? (Désolé pour les avalanches de questions, tu me donnes les réponses que je cherche depuis longtemps alors j'en profite)
  • Titania91Titania91 Modérateur
    N'importe qui peut faire de la recherche :) un certain nombre de mes collègues professeurs dans le secondaire ou le supérieur (en prépa par exemple) font de la recherche. Il est rare que ce soit rémunéré, c'est davantage pour le plaisir et la stimulation intellectuelle.
    Pour en faire sa profession il faut travailler dans un laboratoire spécialisé en ne faisant que ça (comme le NCRS) mais c'est tout aussi si ce n'est plus difficile à obtenir que prof de fac :/
  • VVidVVid Membre
    D'accord, merci pour tout !


    Mais je t'avoue que même si je parais ridicule (ce que je comprends vu les infos que tu viens de me donner)... j'ai envie de tenter.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Ce n'est pas ridicule, on en rêve tous ;)
    Terminez au mieux votre licence, ça vous laissera le temps de réfléchir à la suite.
  • VVid,

    Ton rayon n'est pas du tout le mien mais j'interviens à tout hasard pour dire que j'ai connu des gens qui étaient faibles à une époque de leurs études et qui sont devenus bons par la suite. Ce n'est pas courant mais ça arrive. Ça peut arriver à des gens qui se sentent enfin à leur place mais ça arrive aussi sans raison apparente.
    Ça reste des exceptions.
  • VVidVVid Membre
    Oui tu as raison.

    Mais tu penses qu'il est possible qu'on me prenne en master recherche même si mes résultats jusqu'ici ont été faibles ?
  • Là, je ne peux rien te dire : comme dit précédemment, ton rayon n'est pas le mien, je n'ai pas de master et je n'ai pas fait de lettres.
  • Bonjour Wid,

    Tu ne précises pas en quelle année tu es ?

    Je ne suis pas en lettres mais en général, selon les masters auxquels tu postules, les critères de sélection ne sont pas exactement les mêmes. Certains se concentrent exclusivement sur les notes de la L3, d'autres sur les trois années de licence, d'autres sur certaines matières précises, d'autres accorderont beaucoup d'importance à la lettre de motivation, à la solidité du projet professionnel, à l'entretien quand il y en a etc.

    Donc, ne te décourage pas. Je te conseillerais de postuler aux plus de masters possibles et de mettre toutes les chances de ton côté sur tous les plans (dont les notes bien sûr), en te renseignant autant que tu le peux comme tu le fais ici (histoire que ça se "sente" que tu sais dans quoi tu te lances dans les entretiens), et préparant des plans B.
  • Est-ce que ça se redouble, une année de licence ? Les gens dont j'ai parlé qui avaient été faibles puis bons avaient redoublé.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Ce n'est pas ridicule, on en rêve tous
    Je dois être l'exception qui concerne la règle.
    Autant la recherche scientifique m'épate, autant lorsque je vois certains sujets de thèse en lettres, je préfèrerais cultiver mon jardin. :)
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Autant la recherche scientifique m'épate, autant lorsque je vois certains sujets de thèse en lettres, je préfèrerais cultiver mon jardin.
    Il est vrai que la virgule chez Flaubert ne me fait pas planer non plus :D
    Je parlais plutôt du fait d'enseigner en fac. :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Il est vrai que la virgule chez Flaubert ne me fait pas planer non plus
    Titania, c'est précisément à ce genre de sujet que je pensais ! :)
    Quant à enseigner dans le supérieur, ce doit être affaire de goût.
    Mon ancien professeur de lettres en khâgne, un homme vraiment brillant, a opté vers la quarantaine pour l'enseignement en lycée, et même en collège.
  • ArtzArtz Membre
    Je pense que c'est une question non seulement de goût, mais aussi de profil.

    Toujours est-il que : oui, être professeur à la fac, c'est extrêmement difficile et sélectif, et donc il faut accumuler le plus grand nombre de pin's possibles, dont mais pas seulement, des mentions. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas se lancer dans le projet, ce qui veut dire que, si tel est le projet, il faut se lancer avec beaucoup d'élan et de volonté !

    Bon courage ! :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.