Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à tout le monde,
Vu qu'il existe déjà des discussions pour les futurs khâgneux/khâgneuses, je me suis dit qu'il serait utile de créer un semblable groupe d'entraide pour les moins fortunés :)
Idées, pensées, doutes, conseils, n'hésitez pas à les partager!
Cheers,
un chat (peut-être?!)

Réponses

  • CMBYNCMBYN Membre
    Bonsoir,
    quelle belle idée ! J'ai reçu une réponse positive (que j'ai accepté puisqu'elle était mon choix numéro 1) pour la Sorbonne nouvelle mais en lettres modernes. Ce n'est pas exactement ce que tu recherches, mais je suppose qu'on peut échanger (si tu le souhaites) puisque les parcours sont tout de même proches, enfin pas si éloignés que ça dirons-nous :).
  • CMBYN
    Bien-sûr, pourquoi pas :)
    Je me sens tout légèrement perdu à l'idée d'entamer l'Université :/, mais je suis motivé.
  • CMBYNCMBYN Membre
    Oh c'est normal, et partagé je pense, par tous. Quitter le lycée et ses certitudes c'est un moment compliqué et à la fois tellement excitant, l'occasion d'apprendre dans tout les sens du terme (tant sur le plan de l'émulation intellectuel que sur soi-même).
    Tu es en terminale L en ce moment ?
  • Je suis en l'équivalent de terminale L au Luxembourg à l'instant. Le temps à venir apportera beaucoup de changements :D
  • CMBYNCMBYN Membre
    Oh géniale, dans ce cas oui ce sont de nombreux changements qui t'attendent :)
  • Certes :)
    Te prépareras-tu beaucoup aux études pendant les vacances?
  • CMBYNCMBYN Membre
    Disons que je vais finir dans les prochaines semaines mon année d'hypokhâgne (j'ai obtenu mon équivalence, c'est un choix délibéré de ma part d'entrer en L1) je pense donc reprendre mes cours de l'année et les potasser, ainsi que lire (lire et encore lire) ce qui m'a beaucoup manqué cette année. Et toi ?
    D'ailleurs fais-tu déjà du Grec et du Latin cette année ?
  • Je suis content... du genre... que quelqu'un change de son plein gré d'HK à L1 (J'ai été refusé aux classes prépa). Puis-je te demander tes raisons?
    J'ai fait trois années de latin, et je sais lire l'alphabet grec (mais sans plus, je prendrai donc les cours pour grands débutants... Est-ce une bonne idée?). Je vais donc veiller à trouver du temps pour lire, mais aussi travailler la grammaire (j'espère) de ces deux langues.
  • CMBYNCMBYN Membre
    Il y a beaucoup d'étudiants qui changent de leurs plein grès, vraiment ! Le système ne correspond pas à tout le monde :).

    Hum les raisons sont multiples, l'hypokhâgne c'est une belle étape, on y apprend énormément tant sur soi que sur la plan intellectuel. Je ne regrette vraiment pas.
    Néanmoins on manque de temps.. Tout passe tellement vite : pas le temps d'approfondir, obligé d'être sur tout les fronts parfois pour des matières avec lesquelles je n'avais pas d'affinité, pas le temps de faire de l'art, ou d'avoir une vraie vie culturelle (peut-être par manque d'organisation aussi).
    J'avais également l'impression de ne pas être entourée d'étudiants me correspondants, enfin hormis mes amis.. Pas nécessairement à cause de la compétition mais plutôt parce que nombreux sont ceux qui sont très-très-très surs d'eux, certains de détenir une vérité universel alors qu'ils ont 18 ans, parfois au point d'en être insolant avec les profs (et ce n'est pas nécessairement une tare, seulement ça ne me correspond pas).
    Il y a également le stress. L'année d'hypokhâgne c'est très formateur, cependant la pression est moindre par rapport à la Khagne. Et, sachant que je ne vise aucun concours, il ne me semble pas nécessaire de poursuivre (et, je t'avouerai qu'après quatre ans dans un lycée j'ai foncièrement envie de changer de système, de gagner en liberté, de pofiter de Paris et ses atouts)
    Enfin, la raison majeur et la plus importante à mes yeux, c'est le fait que j'aime le lettres modernes de tout mon être et que je n'ai plus forcément envie, contrairement à l'an dernier, de me perdre dans tout une panoplie de matières.

    Ne regrettes pas le fait de ne pas avoir été accepté en HK, la Sorbonne est une très bonne université et tu auras la possibilité de te concentrer sur les matières qui te plaisent le plus, la possibilité aussi d'avoir une vie culturelle riche, autrement que par l'intermédiaire des cours. Vraiment :)
    Sinon tu as toujours la possibilité d'attendre les phases complémentaires.
  • Merci beaucoup pour ces clarifications! Je me sens beaucoup plus sûr de moi du coup, car je suis quelqu'un qui sait aussi apprécier le temps libre ;)
  • Bonjour,

    Je suis également acceptée à la Sorbonne en lettres classiques même si je devrais privilégier la licence à distance de Montpellier si je suis acceptée (reprise d'études à 27 ans et bien obligée de gagner ma vie à côté).

    En tout cas, j'ai l'impression que le niveau de la Sorbonne est excellent et si tu aimes te cultiver à côté des études, Paris est la ville parfaite pour ça!

    J'ai suivi une prépa HEC (pas le même contenu mais un rythme équivalent) il y a quasiment 10 ans et quand j'y repense, il faut vraiment en vouloir. Travailler toutes les matières même celles que l'on apprécie moins sans se poser de question, sans avoir réellement le temps de se développer à côté à un âge où cela me semble essentiel, tout ça dans une finalité concours à l'état d'esprit parfois assez délétère. Après, on bénéficie du plaisir d'atteindre le paroxysme de ses capacités scolaires à l'issue de ces deux années et la suite des études paraît ainsi beaucoup plus facile.
    Si j'étais bachelière cette année, et même en mettant de côté mon erreur d'orientation initiale, je ne sais pas si je referais le choix d'une prépa! Ce mode d'apprentissage ne peut pas convenir à tous et je pense qu'il est tout à fait possible de réussir ses études sans passer par cette case ;)
  • Bonjour ! Alors ,moi j'ai été accepté À ParisIV mais ni en lettres classiques ,ni en lettres modernes , en LEMA ( lettres édition media audiovisuel) et j'appréhende beaucoup par ce que je ne connais Personne ! Je prépare un bac ES et y'a du niveau entre khagneux et des bac L ! Hâte de commencer en tout cas
  • Bonjour à toutes et à tous,
    Je suis actuellement élève en terminale S (du moins son équivalent) dans un lycée bruxellois. Je suis néanmoins français et, paradoxalement, attiré par les lettres. J'étudie le latin depuis six ans et ai récemment participé à un concours européen de version latine. Je m'initie aussi au grec ancien en autodidacte. De plus, je lis beaucoup d'œuvres de la littérature antique ou française. Je m'intéresse enfin à la philosophie et à l'histoire.
    J'envisageais initialement d'intégrer une classe préparatoire littéraire parisienne. Cependant, refusé par Condorcet, Janson-de-Sailly et La Bruyère, en fin de liste d'attente pour Henri IV, Louis le Grand et Fénelon, j'ai opté pour mon plan B : la licence de lettres classiques à la Sorbonne. Je me prépare donc à étudier l'année prochaine, non dans un lycée parisien comme je l'espérais, mais à l'université.
    Je ne suis pas extrêmement déçu par ces résultats mais tout de même assez déstabilisé à cette idée. Le nombre d'heures d'enseignement est considérablement moins important qu'en hypokhâgne et la pluridisciplinarité de la prépa fait place aux seuls enseignements de latin, grec et français. J'espère qu'il sera permis d'opter pour quelques UE supplémentaires...
    Cordialement
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.