Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour, j’ai un Dm en français à faire.
Je dois retranscrire une scène de théâtre en un récit narratif
Est-ce que quelqu’un pourrait m’aider s’il vous plaît merci cordialement

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Ce serait bien que tu nous donnes d'abord les références et le texte de la scène de théâtre en question.
    Sinon, il sera bien difficile de t'aider.
  • Bonjour,
    J'ai dm en français à faire pour mercredi, est ce que quelqu'un pourrait m'aider svpl?
    Je vous join la scène de theatre que j'ai retranscris en un texte narratif, est-il correct?

    [copie alalettre]

    Dudard reproche à son collègue son intolérance et lui demande de faire preuve de compréhension puis lui dit « Mais peut-être que M.Papillon a senti le besoin d'une détente après tant d'années de vie sédentaire n'êtes vous pas d'accord ».
    Béranger contredit alors Dudard sur un ton ironique : « C'est sûr ! Vous vous êtes trop tolérant, trop large d'esprit ! ».
    Dudard interrompa Béranger et lui dit : « Mon cher Béranger, il faut toujours essayer de comprendre. Et lorsqu'on veut comprendre un phénomène et ses effets, il faut remonter jusqu'à ses causes, par un effort intellectuel honnête. Mais il faut tâcher de le faire, car nous sommes des êtres pensants. Je n'ai pas réussi, je vous le répète, je ne sais pas si je réussirai. De toute façon, on doit avoir, au départ, un préjugé favorable, ou sinon, au moins une neutralité, une ouverture d'esprit qui est le propre de mentalité scientifique.Tout est logique.Comprendre, c'est justifier » enfin Bérenger !
    « Vous allez bientôt devenir un sympathisant des rhinocéros vous, dis donc ! » s'exclama Bérenger d'une voix très moqueuse.
    Dudard se défenda et lui dit « Mais non, mais non. Je n'irai pas jusque-là. Je suis tout simplement quelqu'un qui essaye de voir les choses en face, froidement. Je veux être réaliste. Je me dis aussi qu'il n'y a pas de vices véritables dans ce qui est naturel. Malheur à celui qui voit le vice partout »...
    Entre, alors Daisy, un panier sous le bras. Elle se montre surprise de la contrariété de Bérenger. Elle lui apprend que Botard est lui aussi devenu rhinocéros.
    Dudard très sur de lui reponda « Tiens » !
    Béranger essaya par tout les moyens possible de mettre en confusion Daisy puis lui dit « Ce n'est pas possible ! Il était contre. Vous devez confondre. Il avait protesté. Dudard vient de me le dire, à l'instant. N'est-ce pas, Dudard » ? « Mais bien sûr c'est excat » ! s'exclama Dudard.
    Daisy prit la parole essayant de rassurer Béranger « Je sais qu'il était contre. Pourtant, il est devenu tout de même rhinocéros, vingt-quatre heures après la transformation de M.Papillon ».
    « Voilà ! il a changé d'idée ! Tout le monde a le droit d'évoluer ». reponda Dudard.
    « Mais, mais alors, alors on peut s'attendre à tout » ! s'exprima Bérenger en bégéyant.
    Dudard se tourna vers Bérenger et lui dit « C'est un brave homme, d'après ce que vous affirmiez tout à l'heure ». « Ah oui ? A-t-il donné une raison » ?
    Daisy interrompa les deux hommes et dit « Il a dit textuellement : il faut suivre son temps ! Ce furent ses dernières paroles humaines » !
    En faisant un geste Bérenger reponda « Suivre son temps ! Quelle mentalité ! Eh bien, réflexion faite, le coup de tête de Botard ne m'étonne pas. Sa fermeté n'était qu'apparente. Ce qui ne l'empêche pas, bien sûr, d'être ou d'avoir été un brave homme. Les braves hommes font les braves rhinocéros. Hélas ! C'est parce qu'ils sont de bonne foi, on peut les duper ».
  • Tu aurais dû donner les limites du passage que tu dois réécrire.

    Début de l'acte III de Rhinocéros de Ionesco.

    Béranger bien malade garde la chambre et reste allongé, tout habillé, sur son divan. Sa tête bandée ne l'empêche pas d'entendre un troupeau de rhinocéros qui passe sous ses fenêtres. Sa frayeur est visible car il porte la main à son front en se dirigeant vers la glace. Sa toux le reprend quand on frappe à la porte. Dudard est venu prendre de ses nouvelles mais sa voix surprend Béranger qui craint que la sienne aussi se transforme. Et puis Béranger s'anime, il parle de ses migraines, de ses insomnies et de sa demande de congé de maladie ...
  • Oui mais notre prof nous a donné une fiche d'un extrait ce n'est pas la scène III rélement, j'aimerais juste savoir si ce que j'ai fais est correct?
  • Difficile d'apprécier sans les limites exactes de l'extrait de départ

    Il y a le problème des temps du récit. Tu commences avec le présent de narration sans t'y tenir. Tu devrais mieux maîtriser le discours dans le récit et privilégier le discours indirect et indirect libre.
  • Le problème c'est que je n'arrive pas à le faire... Je comprend pas trop
  • Si tu veux de l'aide, donne la première et la dernière réplique de l'extrait à retranscrire.
  • JehanJehan Modérateur
    Emma me les a données hier soir par MP...
    Je lui avais demandé de les indiquer aussi sur le forum, ce qu'elle n'a pas fait.
    Les voici donc.
    Béranger-[...] Je condamne M.Papillon. Il avait le devoir de ne pas succomber.
    jusqu’à
    Béranger -... Hélas! C’est parce qu’ils sont de bonne foi, on peut les duper.

    Vérification faite, l'extrait concerné me semble assez long.
  • Béranger bien malade garde la chambre et reste allongé, tout habillé, sur son divan. Sa tête bandée ne l'empêche pas d'entendre un troupeau de rhinocéros qui passe sous ses fenêtres. Sa frayeur est visible car il porte la main à son front en se dirigeant vers la glace. Sa toux le reprend quand on frappe à la porte. Dudard est venu prendre de ses nouvelles mais sa voix surprend Béranger qui craint que la sienne aussi se transforme. Et puis Béranger s'anime, il parle de ses migraines, de ses insomnies et de sa demande de congé de maladie mais il apprend que le bureau a cessé toute activité et que le chef, Monsieur Papillon ... est devenu rhinocéros. Béranger alors veut trouver des explications extérieures à la volonté de ce pauvre Papillon, des problèmes cachés ou bien une influence néfaste ou un manque de caractère. Mais la discussion s'envenime et si Béranger est dans l'indignation, l'incompréhension et l'anormalité, Dudard lui oppose la tolérance et le réalisme et même la normalité.
    Béranger ne peut lui opposer que sa révolte instinctive .../...
  • Oui d'accord mais le texte qui est là n'est pas le texte que je dois retranscrire, c'est celui que je vous ai écris je demande juste si il est correct et si non j'aimerais que l'on m'aide à changer ce qui ne vas pas!
    Merci.
  • Je comprends bien ta demande et je t'ai donné un exemple de récit pour te donner une idée de ce que l'on attend.
    J'ai plusieurs reproches à faire en ce qui concerne ton travail mais je vais me répéter.
    - Tu ne situes pas la scène. On ne comprend pas qui est qui et où cela se passe.
    - Il faut garder le temps du récit, par exemple le présent de narration d'autant que tu ne maîtrises pas le passé simple.
    - Il y a trop de discours direct. Il faudrait privilégier le discours indirect et indirect libre.
    - D'autre part, la concision exige de condenser davantage certains passages pour en privilégier d'autres, cela crée le rythme du récit.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.