André Breton, Clair de terre - J'étais assis dans le métropolitain...

Bonjour, j'ai besoin d'aide pour un travail en français au sujet du texte d'André Breton qui est le Trocadéro, dans le recueil de poésie "Clair de Terre"en 1922. Voici l'extrait:
J'étais assis dans le métropolitain en face d'une femme que je n'avais pas autrement remarquée, lorsqu'à l'arrêt du train elle se leva et dit en me regardant : "vie végétative". J'hésitai un instant, on était à la station Trocadéro, puis je me levai, décidé de la suivre.
Au haut de l'escalier nous étions dans une immense prairie sur laquelle tombait un jour verdâtre, extrêmement dur, de fin d'après-midi.
La femme avançait dans la prairie sans se retourner et bientôt un personnage très inquiétant, d'allure athlétique et coiffé d'une casquette, vint à sa rencontre.
Cet homme détachait d'une équipe de joueurs de football composée de trois personnages. Ils échangèrent quelques mots sans quelques mots sans faire attention à moi,n puis la femme disparut, et je me demeurai dans la prairie à regarder les joueurs qui avaient repris leur partie. J'essayai bien aussi d'attraper le ballon, mais...je n'y parvins qu'une fois.

J'ai également un document qui est un tableau de Salvador Dali, en 1944, le titre étant : Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme-grenade une seconde avant l'éveil".
https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=390x10000:format=jpg/path/s5dd5e398de0c476d/image/i588ed887538372d3/version/1299250081/image.jpg

Voici les questions:
1) Montrez que ce texte se présente comme un texte narratif. (cette question est faite)
2)Comment l'auteur développe-t-il la confusion entre le rêve et la réalité?
3)Analyser le titre du tableau de Dali. Que pouvez vous en dire?
4) Quels liens pouvez-vous établir entre le texte et le tableau ?
5) En quoi ce texte est surréaliste et surprenant ?

Si vous pouvez m'aider ce serait vraiment gentil de votre part, ce travail est pour demain mais je n'y arrive pas... :/
«13

Réponses

  • Je peux vous aider, mais il faudrait au moins un semblant de réponse de votre part.

    Quand vous avez lu ce texte, quelle réaction avez-vous eue ? Pourquoi ?
  • Merci beaucoup, quand je l'ai lu, j'ai cru comprendre que "vie végétative" était un mot de passe pour aller dans son rêve d'ou le surréalisme et le passage avec le football, et que son rêve commencait lorsqu'il était arrivé en haut de l'escalier mais après j'ai un peu de mal a le comprendre...
  • Je vais prendre les choses autrement.

    A quoi voyez-vous qu'il s'agit du récit d'un rêve ?

    Et au fait, le titre du recueil, ce n'est pas "Clair de lune", mais "Clair de terre" ; "clair de lune", ça ne voudrait rien dire ! :lol:
  • Notre professeur nous a indiqué que c'était un texte qui correspondait au second des cinq rêves qu'André Breton a livrés dans son recueil. Mais le fait aussi que dès qu'il est en haut de l'escalier et qu' il arrive dans une prairie alors qu'il était dans une station et également que la femme disparaît sans savoir pourquoi.

    Ah oui effectivement, excusez moi ...
  • Voilà, et il y a d'autres éléments.

    Est-ce que vous pouvez relever d'autres éléments qui nous surprennent ?
  • Il y a peut être aussi de où viennent les joueurs de football, ils arrivent comme ca de nul part ...?
  • Par exemple. Il y a aussi la phrase "mystérieuse", que vous aviez relevée.

    Continuons :

    Est-ce que dans son récit, le narrateur nous prévient que ce qu'il va raconter est étrange ? Est-ce qu'il interprète ce qu'il rapporte ?
  • Non il ne nous préviens pas, mais il nous l'interprète un peu quand il va faire parti de leur leur partie de football et qu'il n'a toucher le ballon qu'une seule fois.
  • JehanJehan Modérateur
    Non, il n'interprète pas. Il ne cherche pas à donner un sens ou une explication à ce qu'il fait ou à ce qui lui arrive...
  • Effectivement oui....
  • Très bien, Jehan. Nous progressons.

    Tout ce qui arrive dans cette scène nous paraît donc raconté d'une façon...
  • d'une façon imaginaire ?
  • Non, d'une façon naturelle. Le récit suit une parfaite logique, le narrateur ne bouleverse pas la chronologie, il est présent, mais ne fait pas part de ses sentiments.
    Et pourtant, nous sommes dans un monde étrange, qui nous surprend tout en paraissant aller de soi (quand on rêve, il en est de même, "on y croit")

    Tu as suffisamment d'éléments pour répondre à la question 2.

    Essaie de rédiger cette réponse.
  • d'accord merci, m'autorisez-vous a reprendre vos expressions pour compléter la réponse s'il vous plaît ?
  • Si vous voulez.

    Autre chose : le narrateur utilise-t-il des mots savants, pour leur beauté par exemple, ou des figures de style ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.