Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,

Je passe mon bac de français cette année, et depuis quelque temps je lis régulièrement tout ce qui concerne les révisions de français. Je ne me sens pas du tout sûre de moi, car j'ai accumulé de grosses lacunes dans cette matière tout au long de l'année, il faut dire que cela n'est guère simple de réussir en français.
Pourrais-je avoir de bonnes méthodes pour bien rédiger un commentaire, ainsi que connaître les idées des Humanistes et des Lumières ?

Grand merci !

Schnaki
Mots clés :
«1

Réponses

  • Je vais vous donner un court résumé sur le mouvement des lumières
    (XVIII ème).
    Ce qui est surtout conséquent en ce siècle lumineux si j'ose dire, c'est qu'il a éclairé la plupart des pays européens : c'est, en effet, un mouvement qui s'est déployé de 1715 à 1789. Ainsi sa longévité et son énergie sont les marques d'un siècle universel : en Allemagne on appelait cela L'AUFLARUNG, en italie iluminisimo, en Angleterre Enlightenment, et en Espagne, ilustracion. Il n'est nullement imprégné d'une quelconque idéologie, mais se caractérise surtout par l'émancipation de l'homme de la tutelle d'autrui. "sapere aude" : AIE LE COURAGE DE TE SERVIR DE TON PROPRE ENTENDEMENT ! Cette définition laconique kantienne recouvre dans son intégralité le fondement même de l'énergie des Lumières.

    Je te préconise la lecture, pour préparer ton baccalauréat, de l'ouvrage Mahomet le prophète ou le Fanatisme (1741) de Voltaire.

    Tu peux dire qu'il est incarné par plusieurs grandes figures : Voltaire, Beccaria, Rousseau, Diderot, Alembert, Condorcet, Montesquieu, etc.

    PARLE EGALEMENT DE L’ENCYCLOPEDIE (1751-1772)

    C’EST UN OUVRAGE QUI REGROUPE TOUTES LES CONNAISSANCES HUMAINES
    ELLE SE DIVISE EN TROIS PARTIES : imagination, mémoire, entendement

    projet dirigé par d'Alembert et Diderot
    PLUS de 160 collaborateurs
    1O VOLUMES

    Cite également le contexte historique : Succession de nombreux rois en france : Louis XIV LE REGENT LOUIS XV LOUIS XVI. C'est bien une période d'instabilité.

    Il faut parler de l'engagement des philosophes : affaire Calas de Voltaire en 1763 notamment.

    Critique de la religion : traité sur la tolérance de Voltaire, la religieuse de Diderot, candide de Voltaire, Lettres philosophiques de Voltaire.

    ON SE RECLAME DU DEISME C’EST À DIRE LA CROYANCE EN UN DIEU SANS LUI ATTRIBUER DE NOM.

    C'est une remise en cause de la société et l'envie d'annihiler les privilèges, et de ce fait, de donner à la face humaine la possibilité d'ériger un pouvoir plus égalitaire et plus démocratique si j'ose dire (pense à l'esprit des lois de Montesquieu).

    Pour le commentaire composé tu as une explication remarquable de Jean-Luc sur l'accueil du site.


    En ce qui concerne les Humanistes :

    LIS DES PASSAGES DE MICHEL MONTAIGNE DANS LES ESSAIS
    REGARDE LE CONTEXTE POLITIQUE. GUERRE DE RELIGION AVEC NOTAMMENT L’EPISODE TRAGIQUE DE LA SAINT BARTHELEMY (1572)
    Lis les textes de Fontenelle.
    SACHE QUE C’EST UN SIECLE D’EXPANSION DE RECHERCHE VERS LE NOUVEAU MONDE AVEC L’EVANGELISATION, en quelque sorte l’humanisme est aussi le siècle qui tend à retrouver les oeuvres classiques avec la pléiade. Nous pourrons ajouter que c'est un siècle où l'on a foi en l'homme.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Attention Benjamin ! Fontenelle n'est pas un humaniste au sens étroit (celui d'un philosophe de la Renaissance) puisque Bernard le Bovier de Fontenelle a vécu de 1657 à 1757. Ce philosophe et poète français a plutôt annoncé l'esprit des Lumières en vulgarisant des théories scientifiques dont celle de Copernic surtout, et en fondant par son rationalisme pointilleux la méthode comparative en matière de religion.
  • C'est exact ! Sinon le reste est-il cohérent ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Mais bien sûr !
  • Et bien comment dire... Merci !! =D

    C'est que... le bac arrive et le stress en fait de même... =(
  • Il est aussi intéressant de savoir que les philosophes des Lumières ont choisi cette appellation afin de s'opposer à l'obscurantisme qui est un mouvement du Moyen-Age totalement opposé au progrès! Voilà ce que je peux ajouter. Pour l'Humanisme, je ne connais pas grand chose mais je crois que c'est au programme d'histoire de 2e. Tu peux toujours essayer de retrouver ton cahier!
    Bonne chance à toi pour mardi
  • Une petite contribution sur l'humanisme : (pour les lycéens scientifiques qui présente le texte au bac) : c'est une fiche que j'ai composé sur un autre forum à propos de Thomas More (texte : l'Utopie qui se trouve à la page 328 du Manuel de francais Premiere Bordas, ou à la page 149/151 de L'Utopie chez GF Flammarion)

    Saint Thomas More : (Londres 1478-1535). Homme politique et humaniste anglais, ami d’Érasme. Issu d’une famille noble, il fit ses études à Oxford et devint un brillant juriste. En relation avec les cercles humanistes - il devint l’ami de Colet et d’Érasme- sa réputation d’homme de loi et ses talents d’orateur attirèrent l’attention d’Henri VIII, qui lui assura bientôt une brillante carrière politique. Après différentes missions diplomatiques, il devint maître des requêtes et membre du conseil privé (1518), chancelier du duché de Lancastre (1525) et, à la disgrâce du cardinal courtisan Wolsey, chancelier du royaume (1529-1532). Fidèle au catholicisme, il désavoua le divorce d’Henri VIII et du démissionner (1532). Enfermé à la tour de Londres, il fut décapité après 15 mois d’emprisonnement. Béatifié en 1886, il fut canonisé en 1935. Thomas More est surtout connu pour être l’auteur de L’utopie (1516), véritable manifeste de l’humanisme chrétien. Écrit en latin sous forme de dialogue, L’utopie est une réflexion sur « le meilleur statut pour une République » et propose le projet d’une cité idéale. Le livre, qui eut un énorme succès en Europe, dénonçait en particulier les méfaits de la propriété, de l’inhumanité des riches et de la tyrannie des Princes.

    I] Essai pour la Liberté
    a) Liberté de l’homme à choisir ses loisirs
    b) Liberté obtenu par le travail (décrire ce que produite le travail ...)
    c) Liberté permettant l’égalité entre les hommes (égalité entre hommes/femmes/clergé/ ...

    → répétition du terme liberté et ses évolutions : libre, librement ...
    → émancipation de l’homme face à ces contraintes : l’homme face à ses choix


    II] un traité moraliste
    a) Distinction entre bien et mal
    b) Distinction entre les vertus et les vices
    c) Restructuration d’une vie vertueuse : le travail comme salut pour l’homme
    → mise en forme d’une description guerrière du jeu dont le vice permet la violence, la vertu conduit à la pais : bataille/victorieuse/ concorde/s’opposer/ attaque/front/ruses/biais/brisent l’assaut/ victoire => le passage du vice à la vertu est permis par la stratégie comme un conflit militaire
    → ce texte est tel un mode d’emploi puisque More décrit la démarche à suivre : harmonie entre travail/sommeil/repas
    → résurgence du champs lexical du temps : heures, hivers, été, soir pour marquer

    III] Une utopie humaniste

    a) More en paix et en harmonie avec son temps : l’Humanisme
    b) Objectifs et aspirations propres à l’humanisme de la Renaissance : salut, connaissance, beauté, liberté, savoir, compréhension de l’homme ...
    c) emploi des grands domaines propres à son époque : art, sciences, littératures, époques des grandes conquêtes militaires, musique ...

    Je souhaite que vous puissiez y trouver quelques informations :) Je vais aller voir dans mon dictionnaire littéraire ce que je peux y rajouter :)
  • => HUMANISME : doctrine à la fois théorique et pratique, posant en principe la dignité inaliénable (droit dont la possession ne peut être transmise ou abandonnée) de toute personne humaine et visant à procurer à chacune les conditions de son plein épanouissement et à la défendre contre toutes les attaques politiques, juridiques, morales, économiques etc...
    C'est une conception philosophique selon laquelle l'homme, du point de vue moral, doit s'affranchir de toute croyance religieuse.

    Historiquement, l'humanisme est un mouvement intellectuel et littéraire apparu d'abord en Italie dès le XIV siècle, puis en France aux XVe et XVIe siècles. Il marque une étape importante dans l'histoire de la culture européenne. Luttant contre le contrôle que l'Église exerce sur l'activité intellectuelle, développant l'esprit critique, réhabilitant les oeuvres du pragmatisme (attitude (d'une personne) qui privilégie l'action pratique, l'adaptation au réel et la recherche de l'efficacité, plutôt que des considérations théoriques ou idéales) antique, il a puissamment contribué à affranchir la philosophie de la tutelle de la théologie. Les humanistes parmi lesquels on peut citer Érasme, Rabelais ou encore Montaigne mais aussi Pétrarque ou Guillaume Budé, défendent la valeur et la dignité de l'homme et sa place éminente au sein de l'univers. Tous soulignent l'importance de la culture et de l'éducation en tant qu'elles permettent à l'homme de développer librement ses facultés d'accéder à une sagesse pleinement humaine.
    D'une certaine manière, la philosophie des Lumières au XVIIIe siècle renoue avec l'idéal humaniste, par la confiance qu'elle met en l'homme, par le souci qu'elle a d'en assurer le bonheur et d'en défendre les droits contre l'obscurantisme politique et religieux.

    => On appelle "Philosophie des Lumières" les idées qui ont animé la vie intellectuelle en Europe, au XVIIIe siècle. Il ne s'agit pas au sens propre, d'une philosophie, mais d'un mouvement d'idées qui réunit plusieurs penseurs, chacun avec ses conceptions propres.
    Ces mouvements d'idées présentes cependant comme caractère communs :
    - le principe de l'autonomie de la raison.
    - la méfiance envers l'usage de l'argument de l'autorité (politique/sociale) et notamment envers les dogmes religieux
    - la critique du politique, articulée autour des idées de tolérance, de liberté et d'égalité.
    - l'idée du progrès : non seulement du progrès du savoir, mais aussi du progrès de la civilisation et progrès moral, lequel suppose la perfectibilité de l'homme ( qualité (de quelqu'un ou de quelque chose) permettant d'être amélioré )


    HUMANISME
  • La doctrine des Humanistes est : "Un esprit sain dans un corps sain".
    En effet, ceux-ci pensent qu'il faut impérativement être physiquement en bonne santé pour pouvoir enrichir son esprit.
    J'ai entendu parler de la réforme et contre-réforme qui a eu lieu durant la période de l'Humanisme. De quoi s'agit-il exactement?
  • cleg33cleg33 Membre
    Bonjour à tous !!

    Alors que nous étions en pleine révisions avec un ami à moi, on s'est posé une question : quelles sont exactement les différences entre l'humanisme et les Lumières, outre le décalage temporel :p Parce que les idées sont quand même un peu proches non ?

    Merci de vos réponses et bonne chance à tous ceux qui passent leur oral dans la semaine !!!
  • dodydody Membre
    je pense que si on me posait la question je dirais que l'Humanisme s'intéresse principalement à l'homme au niveau individuel (son vécu personnel, l'histoire de sa personnalité, etc.) alors que les Lumières s'intéresse à l'homme afin d'améliorer son quotidien dans la société, donc la vie en collectivité est aussi concernée... après si il ya d'autres différences ou s’il y a une erreur qu'on me le dise !!! ;)
  • D'après le dictionnaire portatif du bachelier (aide très précieuse en français ! petite pub en passant ! hi), le siècle des lumières est en fait un humanisme nouveau, ce n'est plus l'homme qui intéresse mais les hommes. C'est totalement l'opposé du romantisme ! voilà.
  • dodydody Membre
    par contre si il y a un mouvement qui ne me dit pas grand-chose, c'est le baroque, est-ce que quelqu'un serait calé en la matière ici ?
  • opauloopaulo Membre
    Bonjour à tous...

    Je me suis "amusé" à faire une petite fiche syntétique de tous les mouvements littéraires :
    Mouvements littéraires

    XVIe :

    L’Humanisme : "On ne peut rien voir de plus admirable dans le monde que l'homme." Pic de la Mirandole è confiance exaltée dans les facultés humaines.
    Rabelais (Gargantua), Erasme (Éloge de la Folie)

    La Pléiade : rénover les formes poétiques è à côté d'une libre imitation des Anciens, les poètes se nourrissent d'influences modernes qu'ils mettent au service d'une langue neuve, volontiers érudite, et de mythes antiques savamment revisités, tout en attachant beaucoup d’importance à la poésie.
    Ronsard Amours, Du Bellay Défense et illustration de la langue française

    XVIIe :

    Le Baroque : Un thème lancinant domine tous les autres, celui de l'inconstance des choses humaines, existence, entreprises, sentiments. La littérature s'attache ainsi à cerner la notion d'individu en plaçant ses héros dans un monde instable, parcouru par des masques et dominé par la mort.
    Comédies de Corneille, Dom Juan de Molière, Les Saisons, le Moïse sauvé de Saint-Amant

    Le Classicisme : caractères d'ordre et d'équilibre alliés au goût des codifications esthétiques et morales è une école de la maîtrise de soi bâtie sur une recherche de l'harmonie.
    Racine, Molière, Pascal…

    XVIIIe :

    Les Lumières : les philosophes sont animés par leur considération pour le genre humain et par leur foi dans sa marche vers le progrès.
    L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, Discours sur l'origine de l'inégalité de Rousseau

    XIXe :

    Le Romantisme : il procède à une contestation de la Raison dont il aperçoit l'infériorité sur le cœur et l'imagination dans la connaissance de l'Univers è Le romantisme a complètement renouvelé le paysage littéraire français. Il a imposé des thèmes tels que la nature ou le fantastique. Les romantiques, cherchant à la fois l'originalité et une expressivité aussi directe que possible, ont aussi aimé explorer de nouvelles formes artistiques: ils ont créé un théâtre plus libre, ils ont fait du roman un genre majeur et ils ont inventé le poème en prose.
    Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, Hugo : Les Misérables, Musset : Lorenzaccio

    Le Naturalisme : Nous autres romanciers, nous sommes les juges d'instruction des hommes et de leurs passions. Émile Zola
    Zola croit pouvoir établir le déterminisme absolu des phénomènes humains et manifeste sa confiance dans la compréhension future, grâce à la science, de la "machine humaine" produite par les influences conjuguées de l'hérédité et du milieu.
    Le Roman expérimental de Zola

    Le Parnasse : Souci d’impersonnalité et importance du travail poétique è absolue gratuité de l'art et irréprochable beauté comme idéal : « L'art, dont la Poésie est l'expression éclatante, intense et complète, est un luxe intellectuel, accessible à de très rares esprits. » José-Maria de Hérédia
    + Leconte de Lisle

    Le symbolisme : Mouvement artistique et littéraire qui a développé une conception exigeante de l’Art, chargé d’atteindre grâce aux symboles les vérités cachées è suggérer plutôt que d’écrire.
    « Je crois que l’imagination humaine n’a rien inventé qui ne soit vrai » Gérard de Nerval.
    + Baudelaire Les correspondances, Mallarmé, Moréas.

    XXe :

    Le surréalisme : "L'au-delà, tout l'au-delà est dans cette vie" André Breton (auteur du Manifeste du surréalisme).è mouvement qui privilégie le rêve, l'instinct, le désir et la révolte : explorer en profondeur à la fois le monde (notamment sa réalité cachée) et la pensée (notamment l'inconscient), et pour obtenir une connaissance totale de l’un et de l’autre. But de changer l’homme.
    Louis Aragon le Libertinage ou encore Paul Eluard Mourir de ne pas mourir
    Le nouveau Roman : "Le roman n'est plus l'écriture d'une aventure, mais l'aventure d'une écriture. » Jean Ricardou Refus de la notion de personnage et d’analyse psychologique, plus d’intrigue. Chef de file : Alain Robbe-Grillet. Œuvres : Tropismes, Portrait d'un inconnu de Sarraute, les Gommes, le Voyeur de Robbe-Grillet
    J'espère que cela pourra vous etre utile ;)
  • dodydody Membre
    merkiii, c'est pile le genre de truc que je cherchais !!!!! =D
  • relorelo Membre
    franchement opaulo merci beaucoup et bravo!
  • BonusBonus Membre
    Et déjà, l' Humanisme, c' est à partir du 17ème siècle non ? Les lumières, quant à elles, au 18ème.
  • waouh! merci!!!
    je me l'imprime pour réviser dans le bus toute à l'heure!!! :)
  • Bonus a écrit:
    Et déjà, l' Humanisme, c' est à partir du 17ème siècle non ? Les lumières, quant à elles, au 18ème.
    Non, pour l'humanisme plutôt 16ème en France et ça commence fin 15ème en Europe. Pour les Lumières c'est bien ça.



    Même si les 2 courants ont des similitudes... la place de l'homme et la critique de la société, il y a des différences. Si on me posait cette question à l'oral, je dirais que la différence vient du sujet de la critique et des "modèles" choisis.

    L'humanisme, c'est le rejet du moyen âge, de la scolastique... et une admiration pour l'antiquité.

    Pour les Lumières, j'ai l'impression qu'il y a moins ce rejet de l'époque précédente. La critique vise plutôt la société en générale, la politique... les modèles ne viennent pas que d'un élargissement dans le temps, mais aussi dans l'espace. Les philosophes des Lumières ont pris d'autres pays pour modèles, notamment la monarchie parlementaire anglaise pour Voltaire, il me semble.

    Ce ne sont pas de grosses différences, mais quand même. J'espère que j'ai pas trop dit de bêtises. :p
  • Merci, excellente la fiche de révision.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.