Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,

J'aimerai l'année prochaine effectuer un master en littérature (je ne sais pas encore lequel). Je ne veux cependant pas faire un CAPES lettres modernes, les matières du capes préparant trop au futur enseignement de l'étudiant. Je préfère m'orienter dans un master très et uniquement littéraire.
J'aimerai aussi passer l'agrégation externe et, si j'ai encore la foi après tout ces concours, passer une thèse pour enseigner la littérature à la fac.
Cependant, il y a une risque qu'après mon master et mon agrégation, je ne veuille plus passer de thèse, que je sois lassée des études.
Voici donc ma question, est-ce possible sans capes mais avec une agrégation, d'enseigner comme PRAG la littérature ?
Aussi, avec juste une agrégation et un master littérature puis-je enseigner à la fac ?
L'agrégation ouvre t-elle à d'autres voies que l'enseignement ? Vaut-elle quelque chose sans un master capes ?

Merci à vous et bonnes fêtes.
«1

Réponses

  • Un capes n'est d'aucune utilité si tu as l'agrégation. Donc oui il est possible d'enseigner dans le secondaire, en fac et en prépa sans capes avec l'agrégation. En revanche ce n'est pas si simple. Les postes dans le supérieur sont rares, il ne suffit pas d'avoir les diplômes... Je ne connais pas bien le principe de recrutement (manque de clarté...) mais tu peux trouver des discussions sur ce thème dans le coin.
    En dehors de l'enseignement, l'agrégation n'ouvre pas d'autres voies.
  • En dehors de l'enseignement, l'agrégation n'ouvre pas d'autres voies.
    Oui et non. L'agrégation, c'est un poste et un statut. En tant que poste, ça n'est qu'un poste dans l'enseignement (voire dans l'enseignement supérieur en tant que PRAG). En tant que statut, ça peut ouvrir des postes soit dans des domaines voisins (enseignement supérieur et recherche, par exemple), soit dans d'autres domaines où l'agrégation peut être connue et reconnue.
  • Aussi, avec juste une agrégation et un master littérature puis-je enseigner à la fac ?
    En principe non, pas tout de suite.
  • Mais ce n'est pas le CAPES le problème
  • Aussi, avec juste une agrégation et un master littérature puis-je enseigner à la fac ?
    Non.
  • Mais il faut quoi, alors, pour enseigner à la fac ?
    Et en prépa ?
  • Pour être « professeur » en faculté (je ne parle pas de « chargé de cours »), un ou plusieurs doctorats, et des relations ; pour les classes préparatoires, une agrégation peut suffire.
  • Un doctorat suffit, mais, selon les disciplines, l'agrégation et l'ENS sont plus ou moins indispensables également.
  • Disons « plutôt plus que moins ». ;)
  • Merci à vous.
  • Laoshi a écrit:
    Pour être « professeur » en faculté (je ne parle pas de « chargé de cours »), un ou plusieurs doctorats, et des relations ; pour les classes préparatoires, une agrégation peut suffire.

    Une agrégation + de bonnes relations + un fort soutien des inspecteurs, etc. Les raisons de l'attribution de ces postes à l'un plutôt qu'à l'autre des professeurs qui postulent restent encore assez mystérieuses...
  • Pour être professeur en faculté ou en classe préparatoire, il faut également être motivé. Par exemple, ce n'était pas mon cas.
    Beaucoup de mes camarades ont "fini" en prépa, moi, j'ai préféré le collège. :)
  • Qu'est-ce qui te plaisait au collège ?
  • Les élèves.
  • Tiens, c'est drôle, on est au moins deux.
  • Allons, soyons optimistes ! On doit être plus. :)
    Mes "niveaux" préférés : quatrième et troisième.
  • Voici donc ma question, est-ce possible sans capes mais avec une agrégation, d'enseigner comme PRAG la littérature ?
    Tous les postes de PRAG que j'ai pu voir ces derniers temps étaient très tournés vers des cours d'expression et de communication, si je ne m'abuse pas, avec des publics divers. Avec une coloration de "culture générale", mais en fait j'ai eu l'impression, en lisant les descriptifs de poste, que ça n'avait pas grand chose à voir avec de "vrais" cours de culture générale. Je me trompe peut-être.
    Aussi, avec juste une agrégation et un master littérature puis-je enseigner à la fac ?
    Oui, dans le sens où les doctorants peuvent faire des vacations à la fac une fois agrégés. Être doctorant contractuel ou ATER est cependant plus difficile puisqu'il y a peu de places. Mais il s'agit de postes temporaires pour les deux derniers cas. Quant aux vacations, c'est une activité complémentaire, puisque c'est, je crois bien, peu payé.
    En revanche, pour être maître de conférences, il faut être docteur (et agrégé, et il faut avoir un excellent dossier, être connu dans le domaine, etc.).
    L'agrégation ouvre t-elle à d'autres voies que l'enseignement ? Vaut-elle quelque chose sans un master capes ?
    On peut toujours dire qu'on a été lauréat de l'agrégation quand c'est effectivement le cas, et mettre en avant ses études et ce concours comme signes d'une maîtrise de compétences diverses, notamment littéraires et linguistiques, qui peuvent s'avérer intéressantes dans certains métiers culturels et rédactionnels. Mais l'agrégation seule ne donne droit qu'à un poste dans le secondaire et constitue un passage quasi obligé pour espérer devenir maître de conférences à l'Université.

    La thèse, ce n'est pas comme "les études" au sens strict (jusqu'à la fin du Master), même si les évolutions actuelles préparent peut-être un changement de ce côté-là (plus d'encadrement et de formation).

    Attention cependant : être agrégé, cela veut dire que la situation normale est d'avoir son poste dans le secondaire. Or, c'est quelque chose de très différent des études de lettres. J'ai fait un parcours recherche pur avant de passer l'agrégation et de commencer directement à enseigner à la fac comme doctorant contractuel puis comme ATER (quatre ans au total), mais je n'ai pas eu de poste pour cette année et j'ai donc dû découvrir l'enseignement au lycée, sans avoir suivi de formation pratique. Disons que c'est difficile et que cela n'a rien à voir avec le fait de faire cours devant de jeunes adultes censés savoir travailler un minimum par eux-mêmes.
    Ne pas passer le CAPES n'exclut pas non plus de se retrouver au collège, même si ce devrait être "exceptionnel" pour les agrégés.
  • Ce n’est pas si exceptionnel.
    Il y a même des normaliens en collège.
    À moins que cela n’ait changé récemment.
  • Non, ce n'est pas exceptionnel (et oui, des normaliens enseignent au collège) mais je crois qu'Ascagne précise bien que ça "devrait" l'être, dans la mesure où - c'est du moins ce que j'ai déjà entendu dire - c'est précisément l'affectation au lycée qui justifie que les agrégés aient moins d'heures de cours à assurer que les certifiés, puisqu'on suppose (à tort ou à raison) que préparer une heure de cours au lycée prend plus de temps que de préparer une heure de cours au collège. Est-ce exact ?
  • Il est vrai que cette différence d’heures dans l'emploi du temps peut paraître choquante.
    Sans doute (et encore...pas de certitude) faut-il plus de temps pour préparer un cours de première ou de terminale qu’un cours de troisième, et surtout pour corriger les copies, en français notamment.
    Cependant ce serait une erreur de croire que pour enseigner en collège, un agrégé, « c’est trop ».
    Le travail en collège n’est pas de tout repos.
    L’idéal serait comme autrefois d’avoir la possibilité d’enseigner de la sixième à la terminale, selon ce que l’on préfère.
    Il y a des certifiés en lycée. S’ils veulent moins d’heures, il faut qu’ils passent l’agrégation.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.