Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour, je suis actuellement en terminale S et j'ai pour projet de devenir professeur d'anglais depuis de nombreuses années. J'avais l'intention de faire une licence LLCE en anglais mais mes professeurs m'ont conseillé de faire une prépa littéraire, sans quoi il serait plus difficile d'obtenir l'agrégation. D'après vous est-il plus difficile de l'obtenir en fac? Et si c'est le cas est-il plus judicieux de faire une prépa A/L ou B/L?
Lucie

Réponses

  • Difficile de répondre. Pour ce que j'ai pu voir dans mon domaine, où l'agrégation est plus sélective qu'en anglais, les préparationnaires s'en sortent mieux. Mais cela montre peut-être tout simplement qu'on dirige une bonne partie des bons élèves vers les classes prépas, et pas que la formation à l'université est moins bonne.

    En revanche, je conseille souvent d'aller en prépa parce que, si ça ne te plaît pas, tu peux ensuite retourner à la fac au bout de quelques semaines, alors que le contraire n'est pas vrai.

    J'aurais tendance à dire la A/L, qui met davantage l'accent sur la littérature et qui, n'ayant pas de maths, te laissera peut-être davantage de temps pour explorer ta discipline. Mais aller vers une B/L ne serait pas un mauvais choix, en réalité. C'est peut-être donc une question autre qu'il faut se demander : as-tu envie de poursuivre ton enseignement en mathématiques et de découvrir les sciences sociales, ou préfères-tu mettre l'accent sur les humanités ?
  • Tout d'abord merci pour la réponse. J'aimerais beaucoup continuer les maths mais j'ai peur que le niveau d'anglais soit moins élevé en B/L. Et ce qui me fait surtout peur en prépa c'est la pression, je suis une personne très stressée et j'ai peur de ne pas tenir le rythme...
  • D'où l'intérêt de pouvoir quitter le navire si tu penses que ça ne te convient pas. :)
  • Salut,
    je suis actuellement en classe préparatoire littéraire (A/L), et comme toi je suis quelqu'un de très très très stressée (crises d'angoisse, panique et tout le blabla). Par conséquent je me suis aussi posée la question de l'orientation en prépa (je souhaite également une équivalence en anglais).
    Finalement, comme tu le constates, j'ai opté pour la prépa.
    Je suis partie du principe, que dans la vie, si tu n'affrontons pas tes peurs, tu n'avance pas. Le stress, à un moment ou à un autre de ta vie, tu y seras confrontée (au bac, ou pour l'agrégation, les concours... ) et tu devras forcément passer outre. Fuir des études qui t'épanouiront parce que tu as peur, c'est reculer devant la complexité, or c'est en forgeant qu'on devient forgeront.
    Je suis dans une petite prépa, je ne sais pas comme cela ce passe à Henrie IV par exemple, mais pour ma part, je ne regrette pas mon choix. C'est stressant, certe. Mais face à l'enrichissement que cela produit c'est incommensurablement payant. Ma classe est très soudée, les professeurs ne sont pas des monstres ... Et puis surtout, je suis fière. Fière de ne pas avoir reculé, fière d'apprendre à me gérer. On apprend durant ces études, pas uniquement sur le plan intellectuel. Je suis persuadée que les classes préparatoire sont des écoles de vies.
    Et puis comme te le dit Artz, tu pourras toujours rejoindre l'université si cela ne te convient pas :).
  • Merci d'avoir pris le temps de répondre :) C'est rassurant de voir que je ne suis pas toute seule dans ce cas... Et tu arrives à suivre sans faire de crises de panique? Parce que moi quand je vois l'état dans lequel je suis déjà cette année ça me fait un peu peur... Et puis je me dis que, peu importe si je choisis la prépa ou la fac le métier à la fin sera le même, alors je me demande si ça vaut vraiment le coup d'être stressée pendant deux ans :/
  • Bonsoir,
    Tu seras encore plus stressée lorsque tu seras devant une classe, si tu veux être professeur.
    Il ne faut pas exagérer le monstre classe préparatoire dont tu peux d'ailleurs divorcer à tout moment s'il te rend malade !
    Alors, suis le conseil de tes professeurs et tu verras à l'usage. :)
  • Aucune crise de panique, j'ai appris à les gérer pour le bac, et je continu cette année. Il y a de petits piques, mais je suis bien moins stressée en prépa, que je ne l'étais en terminal, pour le bac.
    A mes yeux l'HK est un avantage on développe une culture générale bien plus large (sur un CV c'est valorisée) et cela permet aussi d'être sur de ses choix.
    Mais je pense que mon établissement y fait pour beaucoup, ma classe est soudée, mes profs sont géniaux. Très très loin de tout ce que l'on m'avait dit. Au niveau de l'emplois du temps je n'ai pas cours le lundi matin et le jeudi après midi ce qui me laisse largement le temps de m'organiser. Tout ce que je veux te démontrer (je suis désolée si cela passe pour de l'étalage de vie) c'est que les CPGE ce ne sont pas que les super établissements dont tout le monde parle, ou les profs sont parfois tyranniques et foutent une pression monstres aux élèves. Si tu ne vises pas les ENS, pas de pression, tu n'es là que pour apprendre et t'enrichir personnellement. Et si tu te sens bien dans ce milieux, que tu souhaite faire une deuxième années et des concours alors c'est différent, mais en seconde années.

    C'est un choix, si tu penses que la fac correspond d'avantage à ton état d'esprit, que tu as ENVIE d'y aller, pourquoi pas. Mais la prépa, ce n'est pas forcément deux années de stress non stop. Vraiment. Ne t'empêches pas de vivre une belle expérience par peur, tu le regretterais.
    De toute manière ne te mets pas la pression, tu as le temps de choisir. La fac c'est bien , ça demande une discipline personnelle, qui à mes yeux est ardu. Mais mes amies s'y sentent bien. Il n'y à de toutes manières pas de mauvais choix.

    (je m'excuse pour les fautes d'orthographes qui traineront ici et là)
  • (je m'excuse pour les fautes d'orthographes qui traineront ici et là)
    Effectivement, elles traînent, et cela ne fait pas joli pour une élève qui est en hypokhâgne.
    Alors c'est bien beau de s'excuser soi-même, mais allons-nous t'excuser, nous qui te lisons ?
    Je plaisante, mais puisque tu en es consciente, relis-toi, et corrige, même si tu écris depuis un téléphone portable ! (en terminal, l'emplois du temps, une pression monstres, ce milieux, une deuxième années, etc.)
    Pas joli, non ? :P
  • J'ai voulu corriger le "je m'excuse" mais je n'ai pas retrouvé le bouton pour modifier tout ça.. Désolée, c'est en effet très vilain à la relecture.

    J'ai conscience que mon orthographe est une catastrophe, j'essaie j'essaie, avec les moyens du bord, de voire ou est-ce que je laisse trainer mes petits malheurs.
    Je tacherai de m'améliorer !

    (pour ma défense, il était 1:30 lorsque j'ai répondu au message, même après relecture je ne voyais plus grand chose, mais j'ai conscience que ce n'est pas non plus une excuse :lol: )

    Bonne journée :)
  • pour ma défense, il était 1:30 lorsque j'ai répondu au message, même après relecture je ne voyais plus grand chose,
    Va en paix, mon enfant ! :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.