Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

24

Réponses

  • J'adresse ce message à tous les professeurs :

    D'après-vous est-ce qu'il y a une grande différence entre professeur au collège-Lycée et enseignant-chercheur à l'université ?


    D'après-vous en Science ( en Lettres/Langues c'est obligatoire je crois), est-ce obligatoire/utile pour un enseignant chercheur d'avoir le CAPES/Agrégation ? ( Pour pouvoir être un bon pédagogue/avoir une culture large dans une matière/Enseigner plusieurs matières )


    Merci de vos conseils.
  • Oui. Il y a une grande différence entre le collège et le lycée déjà.
    Je n'ai pas enseigné à l'université pour ma part. J'avais déposé un sujet de thèse, mais finalement, je m'en suis détournée. Je ne peux donc parler du travail d'enseignant-chercheur. Mais certains sur le site le peuvent sûrement.
  • Pour moi, il y a un fossé entre les deux mondes.
  • ArtzArtz Membre
    Quentin7 : Pour pouvoir être un bon pédagogue, avoir une culture large dans une matière, non. Pour pouvoir avoir un poste et de fait enseigner déjà une matière, en lettres, oui. Et encore, je pense qu'il doit y avoir très peu de professeurs avec le CAPES, l'immense majorité doit avoir une agrégation.

    (Laoshi, quel était / aurait été le sujet ? :) )
  • AmmyAmmy Membre
    Quentin7 a écrit:
    J'adresse ce message à tous les professeurs :

    D'après-vous est-ce qu'il y a une grande différence entre professeur au collège-Lycée et enseignant-chercheur à l'université ?


    D'après-vous en Science ( en Lettres/Langues c'est obligatoire je crois), est-ce obligatoire/utile pour un enseignant chercheur d'avoir le CAPES/Agrégation ? ( Pour pouvoir être un bon pédagogue/avoir une culture large dans une matière/Enseigner plusieurs matières )


    Merci de vos conseils.

    Pour la première question : ce sont quasiment deux métiers différents.
    Pour la deuxième je crois qu'il y a pas mal de discussions sur ce thème, tu devrais les parcourir.

    Ted est encore très jeune il me semble (d'où certains propos qui peuvent un peu naïfs ou maladroits) mais semble avoir une vraie vocation et beaucoup d'enthousiasme pour le métier, ça fait plaisir :)
  • Je ne voulais pas évoquer les problèmes dont j'ai parlé sous l'angle de la discipline pure, mais bien plutôt sous celui de la pédagogie.

    Croyez-vous d'autre part qu'il suffise d'expliquer pour que non seulement la compréhension, mais encore les transferts de savoir-faire s'effectuent chez les élèves ?

    Enfin, je n'ai pas dit que je réussissais à remplir mes objectifs, il y aurait quelque fatuité à le dire - ou même à le penser ! J'ai dit que je m'épanouissais dans mon métier, ce qui est différent.

    Le bordel, l'Éducation nationale ? Trop facile de cracher dans la soupe. N'écoutez pas les grincheux (je ne parle pas de laoshi, à qui vous répondiez, mais enfin les PEGC, ça n'existe plus depuis Hérode (encore la Bible n'en parle-t-elle même pas)), ceux qui ne veulent rien changer, ceux qui disent que dans le temps, c'était mieux, ceux qui crient à la disparition du grec et du latin, ceux qui disent qu'on ne peut être compétent en collège que dans une matière et une seule, ceux qui veulent toujours plus d'heures (pour assommer les élèves la plupart du temps), ceux qui veulent supprimer les EPI en collège, ceux qui ne veulent pas entendre parler de différenciation, ceux qui considèrent l'innovation comme un gros mot.

    Vous êtes en première, je crois. Comment travaillez-vous en classe, disons pour l'oral de français ?

    Mon langage est franc, mais ne voyez aucune agressivité à votre égard. :)

    Tu t'égares.... ça rime.
    Enseigner, c'est plus qu'une passion. Il faut aussi le talent pour le faire, certains en manquent cruellement, je le crains.
  • Ted01Ted01 Membre
    @Laoshi

    C'est vraiment gentil et ça fait chaud au coeur de savoir qu'on peut se confier et être compris.

    -oui, en effet, j'ai l'impression que de revoir des élèves qui , se croyaient martyrisés fait plaisir... enfin , bref.
  • Être titulaire de l'agrégation n'est pas obligatoire pour préparer un doctorat puisqu'il existe un concours, le concours externe spécial réservé aux docteurs. Mais c'est rare.
  • Ted01Ted01 Membre
    "

    Ted est encore très jeune il me semble (d'où certains propos qui peuvent un peu naïfs ou maladroits) mais semble avoir une vraie vocation et beaucoup d'enthousiasme pour le métier, ça fait plaisir :) "

    Oui , vous avez vu juste je suis jeune mais très passionné, très amoureux du métier. Je ne vois que ça dans mon avenir, même si je suis conscient qu'il faudrait m'ouvrir plus aux autres professions.

    @ZazGab, heureusement que le titre est " Enseigner, plus qu'une passion"
    Et la méthode, ça s'apprend . D'ailleurs, je pense que le fait d'aimer ce que l'on fait joue un rôle considérable dans la gestion et l'assurance. Après, je peux me tromper. Mais j'en ai rêvé depuis tellement longtemps que je serai probablement dans la même situation que@laoshi, lorsque j'aurai le sentiment de n'avoir pas atteint mes objectifs.

    -Et d'ailleurs, tant qu'on y est et tant que j'y pense, quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi donc les enseignants sont ils si mal vus par la société active ? Vu, même dans les livres, les professeurs, et plus encore les agrégés sont tournés en dérision.
    Cf.:L'enfant, Jules VALLES, qui est bordé de satires accentue le point sur la passivité du père, aussi l'un des professeurs du personnage principal, qui n'hésite pas à rosser son enfant, son élève devant tous pour éviter les rumeurs sur le favoritisme, et j'en passe...
  • ZazGab a écrit:
    [

    Tu t'égares.... ça rime.
    Enseigner, c'est plus qu'une passion. Il faut aussi le talent pour le faire, certains en manquent cruellement, je le crains.

    Et en quoi m'égaré-je ? Je suis au contraire en plein dans le sujet.

    Quant au talent, c'est sûr, il en faut partout, même dans l'art de la provoc.
  • Ted01Ted01 Membre
    C'est moi ou les professeurs sont partis pour la rixe ? :rolleyes:
  • ArtzArtz Membre
    Parce que Jules Vallès est un auteur du XIXème siècle, peut-être ? :)
  • ZazGab a écrit:
    ...Mon langage est franc, mais ne voyez aucune agressivité à votre égard. :)

    Tu t'égares.... ça rime.
    Non, ça ne rime pas (sauf chez les rappeurs). ;)
  • -À Artz :
    (Laoshi, quel était / aurait été le sujet ? )
    Après avoir eu d'abord l'idée d'approfondir un mémoire sur la figure du bouffon de cour et de la folie au XVIe siècle, j'ai eu envie de revenir à mes premières amours, le grec, et de travailler sur la magie dans la Grèce antique. J'avais trouvé un directeur de thèse et un titre précis que j'ai oublié et sur lequel nous nous étions entendus. Mais il faut croire que tout cela n'était pas très sérieux. Mon directeur était à Aix-en-provence, et j'enseignais dans le Nord...
    Finalement, j'ai préféré mes petits élèves au travail de recherche.
    Oui, on peut aimer enseigner en collège. Pour ma part, c'est ce que j'ai préféré, malgré les déboires évoqués plus haut.
    -À Ted :
    Pourquoi les enseignants sont-ils mal vus ?
    Parce qu'ils ont beaucoup de vacances. :D
    Le cas de Jules Vallès est un peu particulier. Ce serait un peu long de commenter ce qu'il écrit.
    On va encore sortir du sujet...
  • Encore une fois, en quoi suis-je sorti du sujet ?
  • Ted01Ted01 Membre
    @artz faut dire que les pensées n'ont pas tellement évolué. Mais bon, laissez tomber.
    Les vacances ? Selon moi bien méritées . En plus, il faut compter ....
    Brrr, laissons tomber, encore une fois.oui, j'ai vu pour Jules VALLES
    @Jacques, on parlait de Jules VALLES...
  • Non, laoshi a dit : "on va encore sortir du sujet".

    C'est moi qui sors de cette discussion.

    Ted, conserve le feu sacré et bon courage pour l'année qui vient ! :) :)
  • Ted01Ted01 Membre
    Merci@Jacques, même si je pense que ce post partait d'une bonne intention.

    Cela dit, bon courage à vous aussi pour vos années futures.
  • Non, laoshi a dit : "on va encore sortir du sujet".
    Jacques, je suis désolée.
    Mon "encore" n'avait rien à voir avec toi. Tu n'es effectivement jamais sorti du sujet. C'est moi qui l'ai fait (je le fais souvent d'ailleurs) en répondant à Artz sur mon sujet de thèse avorté (à sa demande tout de même), puis en évinçant Vallès.
    Il y a malentendu.
    C'est Zagbag qui a dit que tu t'égarais. Je n'ai jamais pour ma part pensé une telle chose, je t'assure.
    Voyons ! Comment peux-tu le croire ?
  • ArtzArtz Membre
    (Et j'en assume la responsabilité. Et les sujets de thèse et de mémoire m'ont l'air très intéressant, bien que je n'en connaisse que très peu de choses !)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.