Avis sur mon "poème"

Je n'ai rien respecté a la poésie, je ne veux pas que quoi que ce soit soit respecté non plus, c'est simplement un texte qui est pour faire plaisir a un ami, enfin... un 'ami', je veux un avis, s'il vous plait, pas tres litterraire sur le coup.. meme si n'importe quel commentaire (un minimum constructif) sera prit en compte, et ce avec grand plaisir :3
Merciiiii

Une chose impossible lui a été demandé;
Décrire un femme pour lui indescriptible
Et, a mon tour je veux m'y tacher
Décrire un homme pour moi indescriptible

Rare est d'accorder la confiance sans peur,
Rare est de vouloir tout partager,
Rare est d'accepter de donner son coeur,
Rare est d'aimer, tout simplement...

Cet homme a fait confiance et a aimé
Il s'est fait trahir certes, mais il a eu la force,
La force que peu de personnes ont,
La force de se relever et de se battre

Son passé, comme deja je l'ai mentionné
Fut, je crois que nous pouvons l'affirmer
Quelques peu, disons compliqué
Mais il n'a pas pour autant, a en etre résumé

Je pourrai aussi parler de sa personne,
Dire que celui qu'il est reelement
Mais qui se cache parfois trop souvent
Derirère un sourir, et pourtant

Est celui qui a mes yeux
A le plus de valeurs,
Tant dans mon coeur
Qu'il en a dans les cieux

Il sait parler quand il le faut,
Et ne rien dire, quand il le faut
Il sait tout autant plaisanter
Comme il sait faire preuve de maturité

Evoquer aussi que sa presecence est la plus agreable,
Qu'etre a ses cotés est apesant
Que son ame, des plus charitable
Est pour moi des plus rassurantes

Ne va pas prouver grand chose..
Mais au juste, il n'y a rien prouver
Je veux simplement lui montrer,
Même uniquement en prose

Que sa personne est a mes yeux
la seule qui compte réellement
la seule qui les valle toutes
Et que jamais je ne veux le perdre

Ce n'est pas un homme comme les autres,
Ce n'est pas un 'il' ou je ne sais quoi d'autre,
C'est mon homme, celui que j'aime
Et que j'espere a jamais garder.


Evidemment je n'ai pas tout dit, mais comme lui a su le faire remarquer on ne peut resumer une personne a un poeme alors que l'on pense d'elle un roman.

Réponses

  • Je trouve ça vraiment bien. :)
  • Dans l'ensemble, ce n'est pas mal. C'est "sincère", sans recherche d'effets pompeux ou artificiels, sans volonté maladroite de se conformer aux règles "classiques".
    J'aime la seconde strophe, j'aime peu la huitième en raison de problèmes de forme ; on pourra y revenir si vous le souhaitez.

    Personnellement, je trouve la charge poétique de l'ensemble plutôt faible du fait que vous donnez libre cours à votre pensée plus qu'à votre imaginaire, et qu'on est ici plus dans le dénotatif que dans le connotatif : mais ce fait est lié à votre sujet et à la personnalité du destinataire. Ce n'est donc pas à considérer comme un défaut et je précise bien que cette appréciation n'engage que moi.
  • ema11ema11 Membre
    Merci Simon UA ! :)

    Et Merci beaucoup jacquesvaissier du commentaire très constructif, ca fait vraiment tres plaisir !

    Oui, effectivement, pour la 8ième strophe je souhaiterai volontiers y revevenir, c'est vrai qu'elle n'est pas heureuse... Mais j'avoue que je n'ai pas grande connaissance en poésie...

    Et, si vous le voulez bien, j'aurai aimé que vous m'expliquiez plus en détails les mots dénotatif et connotatif ^^'. J'avoue que même avec l'aide de google, je n'arrive pas bien a en comprendre totalement le sens de ces deux mots...



    PS: je ne sais pas comment l'on fait pour identifier quelqu'un sur ce site...
  • Les notions de dénotation et de connotation ne sont pas propres à la poésie. On parle de dénotation quand, dans un contexte donné, le mot utilisé ne vise qu'à exprimer une idée et une seule. Il en résulte qu'il se fait "oublier" derrière ce qu'il exprime. Un texte qui vise à informer, à expliquer quelque chose de précis, à agir sur le destinataire pour qu'il fasse telle ou telle action est dénotatif.

    En revanche, si, en plus de ce sens, il en suggère d'autres, prévus ou non par l'émetteur, on parlera de connotation. Les images (métaphores, métonymie, etc...) peuvent ainsi faire naître une pluralité de sens dont la chaîne se poursuit éventuellement dans l'imaginaire du lecteur. De ce fait, avec l'appui du rythme et des sonorités qui mettent en valeur le signifiant - et donc aussi le signifié - le lecteur s'arrête aux mots : le langage n'est plus pragmatique, il suggère par l'épaisseur même des mots qui deviennent presque des objets tangibles.

    Dans ce magnifique début d'un sonnet de Verlaine :

    Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme,
    Et les voici vibrer aux cuivres du couchant.
    Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre sur le champ :

    etc...

    le mot cuivres suggère des objets en cuivre, à la fois statiques et éclatants (à l'époque, "faire les cuivres" était une tâche obligatoire de la ménagère ou de la servante). C'est beau, mais c'est trompeur parce que, tels des miroirs aux alouettes, on s'y abîme au lieu de vivre : les cuivres sont faits du métal du même nom (métonymie) et le métal est dur, on peut vouloir le toucher et se l'approprier vainement. On rejoint alors l'idée initiale de "faux beaux jours" et l'injonction "ferme les yeux" du vers 3.
    Tout cela, c'est une question de connotation.

    Bien sûr, la connotation n'est pas toujours associée à l'image. Quand Zola parle du soldat victime de Jeanlin dans Germinal , il le qualifie de "petit soldat". Petit, il l'est sans doute par la taille, mais il s'agit là bien plutôt d'une marque de sympathie du narrateur. On parlera alors de connotation affective. Mais comme pour l'image, cela fait qu'on s'arrête au mot au moins un instant...

    En poésie comme dans la prose "poétique", chez Gracq, par exemple, la connotation suggère toujours un écart envers la "norme", le langage purement dénotatif, où les mots ne sont que des instruments. C'est toujours la différence qui fait sens et qui fait mentir La Bruyère quand il écrit son fameux "Tout est dit, et l'on vient trop tard..."
  • ema11ema11 Membre
    jacquesvaissier, franchement, merci énormément de votre réponse, elle est tres instructive, et surtout tres agreable a lire, tres plaisante a mes yeux :D.
  • Mais attention : n'en déduisez pas que votre poème soit mauvais dans son principe. Il faudrait certes le retravailler, mais votre projet et le type d'écriture que vous avez choisi sont bien sûr tout à fait légitimes. Le fait que, par goût, je préfère la poésie lyrique n'engage que moi. Il n'y a pas d'un côté la "bonne" poésie, de l'autre la "mauvaise", excepté dans le cas où l'on tomberait dans l'affectation ou l'artifice. On ne met pas une paire de guêtre sur une pompe à purin (l'image est de Boris Vian, je crois).
  • Ted01Ted01 Membre
    Ce poème est vraiment très touchant dans la mesure où on se rend compte que la personne dont vous parlez vous tient vraiment à coeur.
    Très émouvant, malgré quelques erreurs de grammaire. Sinon, très Bonne prestation. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.