Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir, je vous épargne une introduction longue car mon message l'est déjà assez je trouve. Après avoir lu la fable de La Fontaine :
Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.
Entre les pattes d'un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu'un aurait-il jamais cru
Qu'un Lion d'un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu'au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

La consigne était: "A votre tour, inventez un récit original en prose, dont la morale sera semblable à l'une de celles que propose La Fontaine dans "Le Lion et le Rat", mais dont le contexte et les personnages seront très différents"
Mon travail est donc celui-ci:

LE RICHE ET LE MENDIANT

Cette fable moderne porte en elle,
Une morale, probablement, des plus belles.
Un riche homme d'affaire se baladait
Lorsque d'un mendiant, le regard, il croisa.
Le fortuné pris de bonté,
Donna au pauvre, billets et pièces.
Ce dernier touché par cette générosité,
Le remercia pour cette preuve de gentillesse;
Et c'est ainsi que plein de vertu,
Il ajouta que ce service sera rendu.
N'est-ce pas surprenant d'un mendiant
De vouloir rendre à un riche passant ?
C'est alors que le lendemain,
En haillons l'homme riche errait.
Fort surpris de le voir ainsi marcher,
Le Pauvre de la veille lui fit signe de la main.
Une fois rencontrés, le mendiant demanda
Ce qui mit le Riche dans un tel état.
Celui-ci répondit que son si beau logis
Fut ravagé dans un terrible incendie.
A ces mots, le Mendiant reconnaissant,
De son sac sortit plusieurs liasses de cent,
Qu'il offrit à l'homme d'affaire
A son tour fort bien surpris.
Vêtu d'élégants habits,
Le Mendiant maintenant beau et fier
Expliqua alors l'origine de sa richesse,
C'est avec les sous du riche homme d'affaire,
Qu'il joua au casino et devînt millionnaire.
Le pauvre devenu riche, par sa gentillesse
Aida le riche devenu pauvre à faire richesse.
Dans la pauvreté il n'y point de bassesse
Puisqu'en chaque personne démunie
Se cache la plus riche des vertus qui soit:
On a parfois besoin
D'un moins fortuné que soi.

Voilà, j'espère que vous aurez le temps de corriger histoire de savoir si je prends le sujet d'invention au BAC jeudi, merci !
Mots clés :

Réponses

  • Dans la consigne, il était question d'un récit en prose.
  • Merci de votre réponse. Écrire en prose veut-il dire écrire sans aller à la ligne ? J'étais un peu sceptique donc je suis allé chercher sur internet avant d'écrire ma fable et lorsque je tapais "Fable en prose", le moteur de recherche m'envoyait sur les fables de La Fontaine qui m'ont plus l'air d'être des fables en vers qu'en prose puisqu'elles sont rimées (plates, croisées, embrassées), métrées (décasyllabes, heptasyllabes, alexandrins...) et puis il revient à la ligne. Du coup j'ai deux questions:
    -Écrire en prose veut-il dire écrire sans aller à la ligne ?
    -La Fontaine faisait-il de la prose ou du vers ? (l'opposition prose/vers me fait beaucoup penser au maître de philosophie dans le Bourgeois Gentilhomme ) :D
  • Texte écrit ou oral qui n'est pas soumis aux règles de la versification. :)
  • Merci beaucoup pour vos deux réponses, cela va m'éviter d'être en total hors-sujet dans le cas où un sujet similaire tombe jeudi.
    Et sinon je voulais savoir, au niveau du fond et non de la forme, mon travail est-il satisfaisant ? Soyez franc je suis solide face aux critiques car elles ne peuvent que servir à progresser, merci ! :)
  • Si le sujet avait demandé une fable seulement, tu aurais une très bonne note.
    On précise en "prose" donc le fond demeure intéressant mais la forme en vers ne convient pas.
    Tu as des capacités. :)
  • Oh, un énorme merci pour ce retour je ne m'attendais pas à autant. Cela me motive beaucoup d'avoir un avis positif sur mon travail ! J'espère tomber sur un écrit d'invention qui me plait car c'est franchement mon travail d'écriture favori, il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour jeudi :)
  • Lis bien le sujet et ses consignes. Le hors sujet est le plus pénalisant.
    On y croit ... :)
  • Bonjour Jonathan,

    Je passe aussi l'épreuve écrite du Bac de français demain, et je peux te dire que toi, tu t'en sortiras très bien ! Tu as une qualité d'expression assez impressionnante, et oui, prends l'écriture d'invention demain, tu auras une excellente note, j'en suis sûre.
  • Bonzoureuh !

    Avoir une qualité d'expression ne suffit pas et c'est dommage. Ne choisis pas le sujet d'invention (ou je ne sais comment il s'appelle) sauf si tu es capable de mobiliser des thèses littéraires de manière très discrète. C'est ça l'enjeu de cet exercice, sinon, ce serait bien trop facile. En revanche, une bonne vieille dissertation, surtout quand on écrit tout à fait honorablement comme toi, est un choix pragmatique et intelligent.
    Sinon, je dis ça, je dis rien.

    Bien à toi et bonne chance !
  • LaoshiLaoshi Membre
    En revanche, une bonne vieille dissertation, surtout quand on écrit tout à fait honorablement comme toi, est un choix pragmatique et intelligent.
    Bonjour,
    Je crois qu'il est difficile de choisir un sujet avant d'en avoir pris connaissance.
    Sinon, je dirais, un bon vieux commentaire, ce n'est pas forcément un mauvais choix non plus. :)
  • HK je ne comprends pas :
    Ne choisis pas le sujet d'invention (ou je ne sais comment il s'appelle) sauf si tu es capable de mobiliser des thèses littéraires de manière très discrète

    D'où sors-tu l'idée que le sujet d'invention demande des thèses littéraires ?
    On peut demander un discours, une fable, une lettre, un récit ... Donc, affaire d'imagination, de cohérence et de qualité de style, il me semble.
  • De mes enseignants du secondaire tout d'abord. Puis, du fait que je suis en prépa Lettres classiques et que ces épreuves, je les connais par coeur ! Mais bon, c'est un conseil d'expérience. Rien de plus.

    De plus, chère Laoshi, je suis d'accord avec toi sur le bon vieux commentaire. Mais les dissertations sont rares et dites plus difficiles, donc les correcteurs sont plus bienveillants, même si c'est grossier de le dire ainsi.
  • ces épreuves, je les connais par coeur ! Mais bon, c'est un conseil d'expérience. Rien de plus.

    Sur le forum, tu vas être confronté à bien des "expériences" ... :) :) :)

    On peut demander une lettre au courrier des lecteurs, le portrait d'un être ordinaire, une scène de pièce de théâtre sur le thème de la déclaration ...
    Quelles thèses littéraires ?
  • J'en ai conscience x) Mais l'expérience de la classe préparatoire est indéniable, donc j'en fais mon bouclier, quitte à paraître plus grossière que je ne suis. Et au Diable les divergences. Libre à chacun de croire qui il veut. C'est le but d'un forum : la pensée hétéroclite.
    Et puis, nous ne sommes pas obligés, j'imagine et j'espère bien, de répondre à tout ce que tout le monde demande ?!

    C'est vrai que l'expression est peut-être mal choisie, ett ces théories, mal connues. Cependant, ce que j'appelle ainsi, peut-être naïvement, est le résultat de recherches sur de grands textes comme La Poétique d'Aristote, ou encore Le Peintre de la Vie Moderne de Baudelaire ou bien la Préface à Mlle de Maupin de T. Gautier où les auteurs théorisent, conceptualisent, formulent ce que la littérature et l'art sont et doivent être. Autrement dit, "l'Art pour l'Art" est une théorie, une thèse littéraire tout autant que philosophique.
  • Je te laisse à tes certitudes ... et ne cherche pas à polémiquer mais il y a ici des correcteurs ... Il ne s'agit pas de croire ce que l'on veut mais de regarder les sujets (ils sont sur le site) pour voir l'éventail des sujets d'invention au fil des ans pour aider les élèves qui passent l'EAF.
  • Sans doute. Je sais que je parais désagréable, même si ce n'est pas ce que je veux.
    Ma seule certitude est qu'il s'agit de l'exercice le plus difficile des trois et que statistiquement, les notes ne sont pas aussi fameuses que celles des commentaires. On peut être chanceux, mais il vaut mieux être prudent.
    Voilà tout.
  • L'exercice le plus difficile des trois, les statistiques ...
    Les notes médiocres correspondent à des productions médiocres d'élèves qui ont sous-estimé le niveau d'invention demandé et la touche d'originalité ... Et puis cela dépend des années.
    Un exemple :
    Ecrire une fable contemporaine qui fera la satire du paraître et des beaux parleurs.

    Garde-toi tant que vivra de juger sur la mine
    Le récit qui va suivre
    Mérite qu'on l'examine.

    Du chapeau du savant l'âne s'étant coiffé
    Était craint à la ronde
    Et bien qu'animal benêt
    Il s'imposait à tout le monde.
    Il discourait partout
    Il discourait sur tout
    Aucun sujet ne le décourageait
    Sa science plus d'un avait trompé
    On se fiait au chef
    Plutôt au couvre-chef.
    Au domaine des idées
    Il faut raison garder.
    Un jour à la tribune
    La foule l'écoutait
    Le beau parleur en était bien flatté.
    Un doigt timide osa question poser
    Le singe, c'était bien lui,
    Fit semblant d'admirer,
    Se leva, salua tant de science affichée.
    L'âne voulut remercier
    Ota son chapeau pour mieux s'incliner.
    ô surprise! Martin était âne
    Et montrait ses oreilles.
    A travers la campagne, la foule l'a hué.
    Le singe qui n'a pas son pareil
    L'imita à son tour
    Pour rappeler à tous qu'il faut à l'avenir
    De cette histoire se souvenir.
    Anes et singes sont tout pleins de malice
    Evitons s'il se peut de juger sur la mine.
  • Merci à vous pour vos retours sur mon travail, concernant la dissertation ça me fait vraiment peur et je pense vraiment prendre l'écriture d'invention ou dans le pire des cas le commentaire. Si je ne prendrai pas la dissertation, ce n'est pas du tout par flemme car j'ai travaillé mais bon...j'en garde un très mauvais souvenir du BAC blanc. Et sinon pour l'écriture d'invention je me suis entraîné à la rédaction de la lettre, le discours oratoire, l'article journalistique, la fable, le dialogue théâtral et le dialogue de récit, le monologue délibératif, la suite d'un roman (de chevalerie particulièrement, ne me demandez pas pourquoi ^^). Je sais qu'il me manque encore quelques exercices à revoir mais je n'ai plus vraiment le temps pour cela :( En tout cas, je souhaite à tous ceux qui passent le BAC dans les semaines à venir de le réussir haut la main ! Vous aurez un retour de comment s'est passée mon épreuve demain, en croisant les doigts (oui encore) pour que ce soit positif :)
  • LaoshiLaoshi Membre
    Nous croisons les doigts pour toi. :) Et pour les autres aussi...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.