Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour, je me suis inscrits ici car je cherche de l'aide pour un devoir que je dois rendre d'ici deux jours..

Etant nul en Français je vais posé mon problème en espérant trouvé de l'aide, ce devoir est très important car il va joué sur mon orientation pour passé en première ...

Donc je dois répondre à cette question : En quoi le Misanthrope offre-t-il un regard clairvoyant sur la cour et le comportement des courtisans. Je dois répondre a cette question grâce a l'introduction de ce livre qui est : 
"Mais quand je vins à examiner la vie des courtisans ou de ceux qui pensent composer ce qu'on nomme le grand monde, je ne pus m'empêcher de conclure que c'était celle de toutes qui était le plus capable de jeter un esprit clairvoyant et philosophique dans une parfaite misanthropie ou totale aversion du genre humain. Parce qu'il n'y voit presque rien qui ne choque sa raison, ou souvent la folie, l'injustice ou quelque violente cabale ne l'emporte sur l'intégrité, sur le bon sens et sur la plus haute vertu.

Et je dois répondre dans un plan donné   -Introduction                                                

                                                                -Partie I : 3 arguments illustrés

                                                                -Partie II : 3 arguments illustrés

                                                                -Conclusion
J'ai déja fais une introduction je ne sais pas si elle est bonne : [copier-collet Internet]

Voila... En espérant trouvé de l'aide, je vous souhaite une bonne journée et fin de weekend. Cordialement

Réponses

  • Relire la scène d'exposition qui montre tout le paradoxe : seul au milieu de la société avec ses codes et ses pratiques.
    Alceste observateur et critique.
    Alceste et ses exigences : "je veux qu'on soit honnête".
    Alceste, censeur et amoureux.

    Ce qui est dénoncé : l'hypocrisie, les flatteries, le double langage, la manie des portraits dans les salons, le goût des vers galants, la compétition des beaux esprits dans le monde de la Cour et pour atténuer la portée de la critique, Molière a choisi un Atrabilaire amoureux.
  • Merci de m'avoir répondu,
    Mais j'aimerai savoir si mon introduction est bonne ou non.
    Merci de m'avoir donné 3 arguments mais je dois les illustrés par rapport au texte ? Je ne comprend vraiment pas par quoi commencer et comment je suis perdu, le pire c'est qu'il en faut 6 ...

    Merci d’essayé de m'aidé c'est sympa :)
  • Je ne vois plus d'introduction dans ton message. Qu'appelles-tu les "trois arguments" ?

    Tu sais ce que critique Alceste.
  • L'introduction : [...]

    Mais je ne sais pas comment commencé , je ne sais pas quoi comme arguments prendre et que veut t'elle dire par illustrés? Je dois prendre des passages du texte pour "les illustrés"?
    Oui Alceste critique l'humanité, la cour et le comportement des courtisans, mais je dois donné 6 arguments illustrés, sur une question qui pour moi n'a pas de sens du moins je l'a comprend pas, je ne comprend surtout pas le "En quoi" et donner 6 arguments illustrés sur une question me parrait assé dure sachant que ce n'est que une question..
  • Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux est une comédie de caractère écrite par Molière en 1666. Après Dom Juan en 1665, et surtout après la censure du Tartuffe en 1664, Molière compose cette pièce en vers en cinq actes, qui met en scène l’hypocrisie au XVIIe siècle, particulièrement à la cour du roi Louis XIV. S'agit-il d'une critique acerbe ou amusée ? Molière peut-il demander un privilège et en même temps s'affranchir des privilèges du pouvoir ? La comédie tente de résoudre ce dilemme.
    I. Alceste et tout ce qu'il refuse
    II. Alceste que Molière a voulu atrabilaire
    III. La comédie pour dénoncer sans heurter
  • DeliaDelia Membre
    En quoi le Misanthrope offre-t-il un regard clairvoyant sur la cour et le comportement des courtisans.

    En 2017, c'est impossible à dire : nous ignorons tout de la cour et du comportement des courtisans. Nous ne les connaissons que par les témoignages littéraires, donc rien d'objectif.
  • Merci je commence a mieux comprendre,
    Pouvez vous s'il vous plait me donné quelques exemples pour la partie 1, juste pour voir comment commencé et par ou
    et j'essayerai de faire le reste, je reposterai pour vous montrez mon travail et avoir un avis.
    Merci Beaucoup :)
  • J'ai énuméré des travers dans ma réponse 2.
    l'hypocrisie, les flatteries, le double langage, la manie des portraits dans les salons, le goût des vers galants, la compétition des beaux esprits dans le monde de la Cour
  • Oui, mais pourrai tu me donné un début pour que je puisse commencé s'il te plait
  • Tu as l'introduction, une ébauche de plan.
    Commence par retrouver les principales scènes où Alceste exprime la réprobation.(Notamment la première scène et la scène 4 de l'acte II)
  • INTRODUCTION

    [...] S'agit-il d'une critique acerbe ou amusée ? Molière peut-il demander un privilège et en même temps s'affranchir des privilèges du pouvoir ? La comédie tente de résoudre ce dilemme.

    1. ALCESTE OBSERVATEUR ET CRITIQUE
    Pour Alceste, la cour est le lieu de la flatterie, de l’injustice, de l’intérêt, de la trahison.
    Le paraître, se montrer sous son meilleur jour, être accepté par le plus de gens possibles font partie des mœurs de la cour. Tout y est codé, le langage, les rapports sociaux.
    [...]

    [copier-coller Internet]
  • Tu avances bien.
    Il manque dans tes deux parties des exemples précis tirés de scènes précises. Il faut t'appuyer sur le texte.
    Je t'avais suggéré une troisième partie : le choix d'un misanthrope amoureux, le choix de la comédie pour faire mieux passer les critiques. Toujours amuser et faire réfléchir. Corriger les hommes en divertissant.
  • Bonjour je pense que j'ai terminé, pouvez vous me dire si c'est bien?

    INTRODUCTION (voir message hier)


    1. ALCESTE OBSERVATEUR ET CRITIQUE
    Pour Alceste, la cour est le lieu de la flatterie, de l’injustice, de l’intérêt, de la trahison.
    «Ces obligeants diseurs d’inutiles paroles, qui de civilités, avec tous, font combat, et traitent du même air, l’honnête homme et le fat »
    Le paraître, se montrer sous son meilleur jour, être accepté par le plus de gens possibles font partie des mœurs de la cour. « Mais quand on est du monde, il faut bien que l’on rende quelques dehors civils, que l’usage demande. » Tout y est codé, le langage, les rapports sociaux.
    La cour est en effet devenue une scène où les hommes paradent plus qu’ils ne conversent, cachés sous un masque afin d’offrir le visage que l’on attend d’eux.
    Tous les personnages de la pièce maitrisent à la perfection cet art de la dissimulation, à l’exception d’Alceste.
    Alceste utilise le pronom « je » alors que Philinte utilise le «on » : « il est bon de cacher ce qu’on a dans le cœur ».

    2. ALCESTE ET SES EXIGENCES

    Alceste ne supporte pas les politesses intéressées, l’hypocrisie de l’humanité en général.
    Il reproche à son ami Philinte de porter des marques d’amitié excessives à tous ceux qu’il rencontre. Celui-ci les flatte mais ne se rappelle plus leur nom. Alceste a peur que Philinte en fasse de même avec lui . « Moi, votre ami ? Rayez cela de vos papiers. » L’hypocrisie est un jeu pour les courtisans mais pas pour Alceste. Pour lui,
    L’amitié est égale à la sincérité. Toute vérité doit être bonne à dire, en amitié comme en société. Il prescrit donc un comportement selon lui nécessaire. « On devrait châtier, sans pitié ce commerce honteux de semblant d’amitié ».

    CONCLUSION :
    A travers cette pièce de théâtre, Alceste dénonce l’hypocrisie et prône un idéal de franchise et de vérité. Son intransigeance le sépare du reste des humains et favorise son repli sur lui-même.
    Face à une société hypocrite, on peut se poser la question : Quelle est la place de la vérité dans la société ?
    Cependant, le comportement et l’attitude virulente et sérieuse d’Alceste en font un personnage comique.
  • Il faut davantage d'exemples et donner les références.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.