Fiches méthode Bac de français 2020

bonjour,

auriez-vous des idées de problématiques à me proposer sur Mallarmé et également sur son poème " Brise marine"?


merci d'avance :)

Dalia

Réponses

  • Pourquoi un nouveau fil ?
    Brise marine

    La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres.
    Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres
    D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !
    Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
    Ne retiendra ce cœur qui dans la mer se trempe
    O nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
    Sur le vide papier que la blancheur défend
    Et ni la jeune femme allaitant son enfant.
    Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,
    Lève l'ancre pour une exotique nature !
    Un Ennui, désolé par les cruels espoirs,
    Croit encore à l'adieu suprême des mouchoirs !
    Et, peut-être, les mâts, invitant les orages
    Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages
    Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots...
    Mais, ô mon cœur, entends le chant des matelots !

    Stéphane Mallarmé
  • je pense que je vais me concentrer sur un poème de Mallarmé en particulier que je vais analyser en détail. J'hésite entre Brise marine et l'Azur, lequel me conseilleriez-vous?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    "Brise marine" est plus accessible.
    C'est le thème du départ, de l'évasion, de l'ailleurs inaccessible.
    Thème très romantique, en particulier développé par Baudelaire dans son ambivalence entre le désir de plénitude et la certitude de la catastrophe finale.
  • ah merci bcp, et dans le poème Brise marine le personnage principal c'est Mallarmé lui-même ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le "Je" de l'énonciation est probablement celui du poète, un "Je" lyrique qui renforce les aspects romantiques du poème, affirmation très rare chez Mallarmé plutôt intellectualiste.
  • d'accord merci!
  • Bonsoir,

    je dois réaliser une analyse du poème Brise marine de Mallarmé, notamment une analyse des lieux. Dans ce poème le seul lieu est la mer ou il y en a d'autres?

    merci d'avance
  • Brise marine

    Stéphane Mallarmé


    La chair est triste, hélas ! et j’ai lu tous les livres.
    Fuir ! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
    D’être parmi l’écume inconnue et les cieux !
    Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
    Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe
    Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
    Sur le vide papier que la blancheur défend
    Et ni la jeune femme allaitant son enfant.
    Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,
    Lève l’ancre pour une exotique nature !

    Un Ennui, désolé par les cruels espoirs,
    Croit encore à l’adieu suprême des mouchoirs !
    Et, peut-être, les mâts, invitant les orages,
    Sont-ils de ceux qu’un vent penche sur les naufrages
    Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots
    Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots !

    Stéphane Mallarmé, Vers et Prose, 1893

    J'ai mis les lieux en gras.
  • merci !!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.