Participe présent... ou adjectif + adjectif verbal ?

Bonsoir,

Cicéron écrit dans la première Catilinaire :

"[...] Catilinam vero, orbem terrae caede atque incendiis vastare cupientem, nos consules perferemus ?"

Mais aurait-il pu écrire (et si oui, avec quelle nuance de sens) :

"[...] Catilinam vero, cupidum caede atque incendiis vastandi orbis terrae, nos consules perferemus ?".

Réponses

  • Une toute petite nuance du fait du participe présent qui "actualise" le procès, alors que cupidus exprimerait davantage une caractéristique générale du personnage et serait plus faible. "Catilina, qui désire en ce moment (ou sous nos yeux) anéantir la terre entière..."
  • Bonsoir Jacques,

    Merci pour votre réponse.

    Si je vous suis, et - peut-être - extrapole, peut-on alors dire que le participe présent latin traduit vraiment une "immédiate concomitance " d'action(s) quand d'autres tours seraient plus "flous" dans l'historique de leurs actions (passées, présentes ou à venir ?) .
    Cicéron en case 3 dans ce paragraphe, qui semblent se répondre.
  • Oui, et c'est en effet le cas quelques lignes plus loin, dans une phrase qui rapporte des faits passés (mais le choix d'un adjectif eût été ici malaisé) :
    Nam illa nimis antiqua praetereo, quod C. Servilius Ahala Sp. Maelium, novis rebus studentem, manu sua occidit.
  • Merci Jacques, c'est très clair.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.