Fiches méthode Bac de français 2020

1235710

Réponses

  • bonjour Jean Luc, c'est polbi57
    J'aurais un service à vous demander. Pouriez vous lire mes réponse et me dire si ce que j'ai écrit est juste car mon devoir maison est pour lundi. Si il y a certaines choses fausses pourriez vous me les corriger ou me dire comment faire
    Je vous le demande car je balise un peu je n'est toujours pas de nouveau message de vous donc si vous pourriez faire ceci se serait super sympa
    Merci d'avance Polbi57
  • Polbi
    Jean-Luc t'a déjà donné une réponse pour la construction argumentative !
    la construction de ce texte argumentatif doit mettre en lumière un raisonnement déductif bâti sur une série d'antithèses jusqu'à donner une expression paradoxale : réalité <> illusion, hasard <> ordre, vie <> art, vérité = illusion artistique...
  • Bonjour,
    Moi aussi jai un souci . La prof de francais nous a donné cette dissertation , sa fait la premiere fois que jen fait...
    je sais pas trop comment m'y prendre ... Pouvez vous maider ?
    c'est sur le meme texte que polbi sauf qu'il faut commentez ce texte de la préface de Pierre et Jean de Maupassant à partir de cette phrase : "Le réaliste, s'il est un artiste, cherchera non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision la plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même ".

    Voici le texte :)
    Le réaliste, s'il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même.

    Raconter tout serait impossible, car il faudrait alors un volume au moins par journée, pour énumérer les multitudes d'incidents insignifiants qui emplissent notre existence.

    Un choix s'impose donc, ­ ce qui est une première atteinte à la théorie de toute la vérité.

    La vie, en outre, est composée des choses les plus différentes, les plus imprévues, les plus contraires, les plus disparates ; elle est brutale, sans suite, sans chaîne, pleine de catastrophes inexplicables, illogiques et contradictoires qui doivent être classées au chapitre faits divers.

    Voilà pourquoi l'artiste, ayant choisi son thème, ne prendra dans cette vie encombrée de hasards et de futilités que les détails caractéristiques utiles à son sujet, et il rejettera tout le reste, tout l'à­côté.

    Un exemple entre mille :

    Le nombre des gens qui meurent chaque jour par accident est considérable sur la terre. Mais pouvons­nous faire tomber une tuile sur la tête d'un personnage principal, ou le jeter sous les roues d'une voiture, au milieu d'un récit, sous prétexte qu'il faut faire la part de l'accident ?

    La vie encore laisse tout au même plan, précipite les faits ou les traîne indéfiniment. L'art, au contraire, consiste à user de précautions et de préparations, à ménager des transitions savantes et dissimulées, à mettre en pleine lumière, par la seule adresse de la composition, les événements essentiels et à donner à tous les autres le degré de relief qui leur convient, suivant leur importance, pour produire la sensation profonde de la vérité spéciale qu'on veut montrer.

    Faire vrai consiste donc à donner l'illusion complète du vrai, suivant la logique ordinaire des faits, et non à les transcrire servilement dans le pêle­mêle de leur succession.
  • C'est bien d'avoir mis le texte, mais ça reste Hors-Charte !
  • oui désolé j'ai bien compri : ma question sera sur le point de vue de l'auteur : quel point de vue adopte maupassant? je vais nuancé par sur le réalisme et sur l'artiste puis je vais décrire les arguments énoncé dans sa préface dans les deux grandes parties et je concluerais par une ouverture sur Flaubert qui imitera Maupassant.
    Voila , :)
    seulement j'arive pas a faire la différence entre le réaliste et l'artiste ce qui est différent , pouvez vous m'aider? merci :)
  • Le titre de mon message n'est surement pas très explicite, mais idée un peu abstraite à expliquer. Le sujet de préparation qu'on m'a donné a faire me pose quelques soucis. Il s'agit d'une relation entre ce que Maupassant énonce dans la préface de Pierre et Jean et La Bête Humaine de Zola. Dans cette préface, Maupassant aboutit au fait que les réalistes ne sont que des illusionnistes qui nous font croire en LEUR vérité et pas en une vérité universelle. Ensuite, Mon sujet me demande en quoi Zola dans son roman devient un illusionniste, s'inspirant du réel (cadre spatio-temporel), alors qu'il n'est pas réaliste mais naturaliste. Et en quoi cela fait il de lui un visionnaire.
    C'est ce dernier point qui me pose problème, je ne comprends pas réellement ce que ma prof veux entendre dire par visionnaire dans le cas présent.

    Désolée si c'est assez peux clair, mais le sujet en lui même est un peu compliqué a expliquer entièrement.
    Merci d'avance si quelqun trouve un quelconque élément de réponse dans tout ça! :/
  • Dans Le Roman, préface de Pierre et Jean, Mauspassant déclare: "Faire vrai consiste [...] à donnr l'illusion complète du vrai"

    Je vous appelle à l'aide car c'st ma première dissertation et je manque cruellement d'exemples pour illustrer ma thèse (j'approuve l'idée de Maupassant, en la nuancant toutefois sur le fait qu'il ne s'agit pas toujours d'une illusion complète mas parfois partielle comme dans la princesse de Clèves où les personnages ont tous existés à l'exception de la princesse et de sa mère.)
    J'ai très peur de ne pas compredre correctement le sujet.... :S
    il me semble que l'idée de vraisemblance prime sur la vérité vraie dans cette citation.Enfin je ne sais plus, je m'embrouille. Help!
  • Bonjour, semolina.
    Si tu commençais par donner une définition du "vrai" et en quoi il se distingue de la vérité (aussi à définir), suivie d'une définition d'illusion.
    Appartiennent-ils tous les trois au même monde ou mode de penser?

    Ensuite "Faire vrai" me pose un problème car je ne connais pas le contexte et tu ne l'illustres pas avec un exemple de ta fabrication.

    La préface a aussi un contexte: le contexte littéraire général, le contexte des écrits de Maupassant en particulier et sa relation à l'histoire qui la suit.
    Qu'est-ce que qu'il essaie de faire passer comme message dans la préface, dans le livre?

    Le Chapitre IV, en quoi est-il une quête pour la vérité?
  • Merci pour ta réponse.

    En fait, j'avis déjà commencer à définir ces mots:
    Illusion: Interprétation erronée d'une donnée sensorielle (propre à tromper)
    vrai: conforme à la réalité
    vraisemblance: ce qui fait primer l'impression de vérité
    faire vrai: être fidèle à la réalité
    vérité:caractère de ce qui est vrai; adéquation entre la réalité et l’homme qui la pense

    chapitre 4: Naissance du doute dans l'esprit de Jean, Si Pierre était le fils du Maréchal?


    le problème, c'est que Maupassant ne s'attache ni au réalisme, niau naturalisme, il oscille entre les deux...

    Voilà un peu ce que j'avais fait:

    <Naturalisme et réalisme : effet de réel poussé, recherches, scientifiques même. descriptions fouillées.Bel ami : détails méticuleux costumes, prix des repas, décors des pièces…
    <Cycles romanesques tels les Rougon-Macquart, la Comédie Humaine (étude de mœurs)
    <Quête de la vraisemblance, illusion de la réalité 18ème : faux mémoires (Manon Lescaut, vie de Marianne) précèdent biographies, romans épistolaires (Liaisons dangereuses, Julie ou la nouvelle Héloïse…Lettres d’une religieuse portugaise…)
    <16ème : recherche de la vraisemblance, nouvelles, fiction se resserre de la réalité : Princesse de Clèves : roman historique, mémoires : tous les personnages ont existés à la cour du roi Henri… sauf la princesse et sa mère
    <illusion car même si on recherche l’effet de réel, on ne peut pas raconter TOUS les détails insignifiants de la vie : l’auteur choisit donc de raconter ceux qui lui sont utiles dans son roman, qui ont une signification cachée. En cela même on porte une première atteinte au principe de « toute la vérité » comme le dit Maupassant
    <auteur « formaté » par son vécu, ses goûts, expériences personnelles et s’en dégage toujours son impression de la réalité : autant que d’hommes sur terre. Bel Ami : peut être inspiré de la vie de Maupassant qui a également été reporter.

    Dernier (je l'espère) problème: comment faire car j'approuve totalement maupassant, je n'ai pas suffismment d'éléments pour nuancer cette affirmation, car à mon avis, un auteur ne peut que donner l'illusion de la réalité, sinon ce n'est plus un romancier mais un historien, un scientifique etc..
  • semolina a écrit:
    chapitre 4: Naissance du doute dans l'esprit de Jean, Si Pierre était le fils du Maréchal?

    le problème, c'est que Maupassant ne s'attache ni au réalisme, ni au naturalisme, il oscille entre les deux...
    Je n'ai que suggéré un titre de chapitre 'alternatif'.
    Dans sa p)réface, M semble dire qu'il n'attache pas d'importance aux "étiquettages", mais à l'originalité et le bon goût de la conception (création et naissance d'une œuvre) littéraire.
    "Tous les écrivains, Victor Hugo comme M. Zola, ont réclamé avec persistance le droit absolu, droit indiscutable de composer, c'est-à-dire d'imaginer ou d'observer, suivant leur conception personnelle de l'art. Le talent provient de l'originalité, qui est une manière spéciale de penser, de voir, de comprendre et de juger."

    Il me semble qu'il présente comme artificiel le procédé commun de l'écriture:
    "Le romancier qui transforme la vérité constante, brutale et déplaisante, pour en tirer une aventure exceptionnelle et séduisante, doit, sans souci exagéré de la vraisemblance, manipuler les événements à son gré, les préparer et les arranger pour plaire au lecteur, l'émouvoir ou l'attendrir. Le plan de son roman n'est qu'une série de combinaisons ingénieuses conduisant avec adresse au dénouement. "La suite donne un autre but plus estimable (?)...de faire penser le lecteur.
    "Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable."
    "J'en conclus que les Réalistes de talent devraient s'appeler plutôt des Illusionnistes."
    "Le roman conçu de cette manière y gagne de l'intérêt, du mouvement dans le récit, de la couleur, de la vie remuante.


    Donc, au lieu d'expliquer longuement l'état d'esprit d'un personnage, les écrivains objectifs cherchent l'action ou le geste que cet état d'âme doit faire accomplir fatalement à cet homme dans une situation déterminée. Et ils le font se conduire de telle manière, d'un bout à l'autre du volume, que tous ses actes, tous ses mouvements, soient le reflet de sa nature intime, de toutes ses pensées, de toutes ses volontés ou de toutes ses hésitations. Ils cachent donc la psychologie au lieu de l'étaler, ils en font la carcasse de l’œuvre, comme l'ossature invisible est la carcasse du corps humain. Le peintre qui fait notre portrait ne montre pas notre squelette.

    Il me semble aussi que le roman exécuté de cette façon y gagne en sincérité. Il est d'abord plus vraisemblable, car les gens que nous voyons agir autour de nous ne nous racontent point les mobiles auxquels ils obéissent." Phrases importantes.

    Source https://fr.wikisource.org/wiki/Pierre_et_Jean/Pr%C3%A9face
  • Merci de m'aider!

    J'ai le roman sous les yeux mais je n'avais pas relevé certaines phrases. Mais ne suis je pas en train de m'attarder plutôt sur la vision de Maupassant plus que sur l'affirmation qui porte sur la littérature en général qui se veut fidèle à la réalité? Ceci n'est qu'une simple question, je ne veux pas paraïtre désagréable! En tout cas, je voulais vos remercier de m'accorder de votre temps!!
  • Bonjour Semolina,
    Tu as écrit : J'ai très peur de ne pas compredre correctement le sujet.... :S
    Peux-tu donner ton sujet exact ? Quelle question accompagne la citation ? Merci.

    Muriel
  • semolina a écrit:
    Mais ne suis je pas en train de m'attarder plutôt sur la vision de Maupassant plus que sur l'affirmation qui porte sur la littérature en général qui se veut fidèle à la réalité? !
    Chère semolina, tu n'es pas du tout désagréable. Je voulais simplement indiquer que si tu as l'intention de te mettre d'accord avec M, il faudrait peut-être te rendre compte des raisons pour lesquelles il s'expime ainsi. :)

    Oui: quel est le sujet exact?
  • Le sujet est "Faire vrai consiste [donc] à donner l'illusion complète du vrai" Que pensez vous de cette affirmation?

    Ce qui signifie qu'il faut parler de l'effet de réel dans les romans en général, pas que dans les naturalistes et réalistes. A mon avis...
  • En entrant PIERRE ET JEAN dans le moteur de recherche de ce site (la fenêtre en haut à gauce) j'ai trouvé ces liens intéressants à lire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.