"Quelque soit" ou "quel que soit" ?

Bonjour,

Je ne sais jamais si l'on doit dire :
- quelque soit le risque encouru
ou bien
- quel que soit le risque encouru

Pouvez-vous m'éclairer ?

Merci!
«13

Réponses

  • On dit:

    "Quel que soit le risque encouru" :P
  • Est-ce car "quel" est un pronom démonstratif qui pourrait remplacer/représenter le substantif "risque"?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    En réponse aux questions d'Hélène et de JSC :

    - quel que, quelle que est un adjectif relatif. Il marque la concession avec indétermination : Quels que soient les risques, j'y vais, ce qui signifie de quelque nature que soient les risques, ils ne m'effraient pas.

    - quelque est un adjectif indéfini qui marque l'indifférence, la quantité indéterminée : J'éprouve quelque peine à distinguer l'emploi de quel que... soit de quelque... que soit.
    En fait quand les sons "kel kØ" sont suivis d'un nom puis de que, il s'agit forcément de quelque + nom + que, qui marque aussi la concession avec indétermination : Quelque soin que je prenne, il m'arrive encore de me tromper.
  • Je suis jalouse :) ! Jean-Luc, où avez-vous trouvé ce magnifique O barré obliquement ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Léah,

    Je partage volontiers mes petits secrets de fabrication.
    Comme ce signe n'existe pas directement sur le clavier et que je ne connais pas son code ASCII, j'ai simplement utilisé la table des caractères avec la police Arial pour le trouver.
  • IPA International Phonetic Alphabet:
    IPA1

    IPA institut grec - plus compliqué!

    A bon entendeur....
  • excusez-moi mais dans ce cas "quel que soit le risque" quel que n' est pas ici adjectif relatif. quel est ici indéfini et la locution "quel que" est conjonction de subordination marquant la concession. un adjectif relatif se place devant le nom et non devant le verbe.
    ex: il versera deux cents francs,laquelle somme lui sera remboursée.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,
    fredebo a écrit:
    excusez-moi mais dans ce cas "quel que soit le risque" quel que n' est pas ici adjectif relatif. quel est ici indéfini et la locution "quel que" est conjonction de subordination marquant la concession. un adjectif relatif se place devant le nom et non devant le verbe.
    ex: il versera deux cents francs,laquelle somme lui sera remboursée.
    Quel, quelle peut être un adjectif interrogatif ou un adjectif exclamatif.
    En tout cas, quel n'est pas considéré habituellement comme un adjectif indéfini.
    Pour le vérifier, rendez-vous ici.
    Pourtant le TLFI ne dit pas formellement que c'est un adjectif indéfini tout en le suggérant.
    C. [Quel empl. dans des loc. indéf. où il fonctionne comme adj.]
    1. Je ne sais quel, on ne sait quel + subst. Elle se leva: « Que votre frère et mon fils aient combiné ensemble je ne sais quelle escapade, c'est possible; quoique Daniel n'ait jamais prononcé devant moi ce nom de... » (MARTIN DU G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 593). Rien ne peut naître, périr, être à quelque degré, avoir un moment, un lieu, un sens, une figure, si ce n'est sur cette scène définie, que les destins ont circonscrite, et que, l'ayant séparée de je ne sais quelle confusion primordiale, (...) ils ont opposée et subordonnée à la condition d'être vue (VALÉRY, Variété , 1924, p. 210).
    2. N'importe quel. V. importer1 III A.
    3. [Dans le tour quel que + être (au subj.), quel fonctionne comme attribut] Je croyais presque vous avoir oubliée. Quels que puissent être vos sentiments pour lui, il est votre ami et celui de votre famille (DELACROIX, Journal, 1823, p. 25). Quel qu'ait été l'homme qui est mort à Sainte-Hélène, j'ai travaillé dix ans dans son gouvernement (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p. 398). Ce rêve, quel qu'il soit, est celui d'une élite. Il faut pour le faire passablement de littérature (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 162).
    En revanche quelque en est bien un.

    Les adjectifs relatifs indiquent une relation entre le nom qu'ils introduisent et un nom placé avant.
    Les formes de l'adjectif relatif sont :
    Lequel, duquel, auquel = masculin singulier;
    laquelle, de laquelle, à laquelle = féminin singulier;
    Lesquels, desquels, auxquels = masculin pluriel;
    Lesquelles, desquelles, auxquelles = féminin pluriel.

    Dans l'expression "Quel que soit le risque", quel... que est en quelque sorte mis à la place de lequel.
    Lequel soit le risque encouru...
    Quel est alors attribut et s'accorde avec risque.

    Cette expression indique bien la concession.
  • Jean-Luc a écrit:
    Bonsoir Léah,

    Je partage volontiers mes petits secrets de fabrication.
    Comme ce signe n'existe pas directement sur le clavier et que je ne connais pas son code ASCII, j'ai simplement utilisé la table des caractères avec la police Arial pour le trouver.
    Alt+411 = ø ou Alt+413 = Ø
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Tingitain,

    La table de caractères me donne alt+0216 pour le O majuscule et alt+0248 pour la version minuscule.
  • CleoCleo Membre
    helene2709 a écrit:
    Bonjour,

    Je ne sais jamais si l'on doit dire :
    - quelque soit le risque encouru
    ou bien
    - quel que soit le risque encouru

    Pouvez-vous m'éclairer ?

    Merci!
    Bonjour, j'arrive un peu tard mais j'en profite pour signaler qu'il n'y a que des risques "courus". Seules les peines sont "encourues".

    Donc : Quel que soit le risque couru...
  • JehanJehan Modérateur
    Je suis à moitié d'accord.

    Oui, on court un risque, on ne l'encourt pas.

    Mais on n'encourt pas forcément qu'une peine. C'est plus général.
    Littérairement, encourir, c'est devoir supporter quelque chose de fâcheux, s'exposer à le subir : on peut encourir des pertes, encourir la haine...
  • CleoCleo Membre
    Oui, je suis d'accord bien évidemment. Lorsque je dis que "seules les peines sont encourues", je les oppose aux "risques"...


    Edit : après relecture de mon précédent message, je comprends ce qui a pu sembler un peu précipité. Il s'agissait bien néanmoins d'un parallèle à valeur d'exemple. Entre les risques et les peines, seules ces dernières sont encourues. Précision due au fait que la confusion est très fréquente, notamment chez les journalistes, qui ne parlent presque exclusivement que de risques encourus, lorsque c'est la peine qui l'est.
  • JehanJehan Modérateur
    J'ai mal interprété le "seules", alors... =)
    Il prêtait un peu à confusion.
  • CleoCleo Membre
    Nos messages se sont croisés ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.