La fin de Si c’est un homme de Primo Levi invite-t-elle à l'optimisme, au pessimisme, aux deux, à la

Bonjour
Je dois faire une dissertation sur la fin de Si c'est un homme de Primo Levi mais je n'arrive pas à faire mes axes.
Pouvez vous m'aider ?
Voici la question:
Selon vous la fin de Si c'est un homme de Primo Levi vous invite elle a l'optimisme, au pessimisme, aux deux, a la vigilance ?

J'ai tenté de faire cela:
I- une fin qui relève de l'optimisme
II-une fin avec un avantage au pessimisme
III-une fin selon moi qui est optimiste mais qui insiste à la vigilance
Qu'en pensez vous ? Il y'a quelque chose qui me gêne mais je ne sais pas quoi....
Merci d'avance !

Réponses

  • Quand tu parles de "fin", s'agit-il du chapitre 17 complet ? Sur quel extrait porte la question ?

    Si ton plan te semble bancal, c'est sans doute que formulé de cette manière il dit tout et son contraire.
  • Que me conseillerez vous ? D'abord plus me concentrer sur l'optimisme et le pessimisme puis donner mon avis ensuite ?
    Merci
  • Les raisons de désespérer : la toile de fond de l'horreur, le froid, la maladie, la faim ...

    Les raisons d'espérer : la fraternité, le partage (pain, pommes de terre ...), l'énergie du désespoir et la quête pour la survie ...

    Le narrateur, acteur mais qui se veut distancié et se fait témoin. (Un style qui essaie d'éviter le pathos)
  • Merci beaucoup, je vois quelle route suivre !
  • Alors bon courage pour ton travail. Et appuie-toi sur le texte.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.