Grammaire française Participe passé

webmestrewebmestre Administrateur
Bonjour,

Une petite lecture d'été qui pourrait vous intéresser :
Comme chaque année, le mois d'août suscite sur les antennes quatre prononciations différentes : [ou], [out], [a-ou] [a-out]. Pierre Fouché, dans le Traité de prononciation française (1969), recommande la prononciation [ou] et précise : "La prononciation [a-ou] est archaïque ou dialectale. Il en est de même de [out] et à plus forte raison de [a-out]". [...]
Lire la suite...
J. Girodet, dans le Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française écrit la même chose que Jean-Paul Colin :
Pour août, la seule prononciation correcte est [ u ]. On évitera les prononciations [aut], [au], [ut].
Voici ce qu'écrit H. Walter dans Le français dans tous les sens, Robert Laffont, Paris, 1988 :
La valse-hésitation des consonnes finales
[...] Pour d'autres mots, l’usage est moins bien établi, et la consonne finale est prononcée par certains et supprimée par d'autres :
almanach, ananas, août, but, cerf, chenil, circonspect, exact, fait (un), gril, nombril, persil, sourcil, suspect...
Comment déterminer le bon usage ?
Une enquête récente* [enfin, elle n'est plus très récente, maintenant... :P] sur la prononciation d'un groupe de personnes de tous âges, de résidence parisienne et très scolarisées, montre que, pour ces mots, les usages sont partagés : ce sont les mots les moins fréquents (comme chenil ou cerf) qui sont prononcés en majorité avec la consonne finale, tandis que, pour les plus fréquents (comme persil ou sourcil), c'est la prononciation sans consonne finale qui l'emporte. [...]
* A. Martinet et H. Walter, Dictionnaire de la prononciation française dans son usage réel, Droz, 1973, page 430.

On en parle aussi [url=http://www.cnrtl.fr/lexicographie/août]ici[/url] et .

Et vous, comment prononcez-vous ?

Bonne journée ! Voir aussi :
Devant l'intérêt suscité par la publication d'un article relatif à la prononciation du mot "août"... (25/09/2007)

Réponses

  • H. Walter a écrit:
    d'un groupe de personnes de tous âges, de résidence parisienne [souligné par moi]
    Mais pourquoi faudrait-il toujours prendre pour référence phonétique la prononciation "à la parisienne" ?

    Rappellons que août est dérivé du latin augustus, qui se prononçait [a-ou-gous-touss], et que le nombrilisme parisien et l'entrecôte persillée n'existeraient pas si on devait prononcer [nombri-sme] et [persi-ée] ! Je ne veux pas être trop [sourci-eux], ni [suspe-er] à tort un mauvais usage, mais ces mots ont une étymologie, laquelle peut servir de base à une prononciation correcte : voilà [exa-ement] ce que je pense, avec [circonspe-ion].
  • webmestrewebmestre Administrateur
    pierrot11 a écrit:
    H. Walter a écrit:
    d'un groupe de personnes de tous âges, de résidence parisienne [souligné par moi]
    Mais pourquoi faudrait-il toujours prendre pour référence phonétique la prononciation "à la parisienne" ? [...]
    Bonjour pierrot11,

    Je viens de trouver les résultats d'une enquête plus récente. Ce sont des individus « d’horizons différents, qu’il s’agisse de l’âge, de la région ou du niveau social » qui ont été interrogés.

    C'est ici : Continuité des changements phonétiques : les consonnes finales de certains mots du français. [pdf]
  • Tout le monde dans mon entourage le prononce [ut]...
    Mais cela doit dépendre des régions je pense...
  • Bonjour Cyril,

    J'ai l'impression que je le prononce "août" dans la plupart des cas.
    Quelques exceptions :
    - Je crois que je dis "au mois d'at".
    - Quand le mot est en début de phrase, j'ai tendance à marquer (légèrement) le "a" : « A-oût" est souvent très chaud ».

    Pour vous être agréable, j'ai posé la question à mon chat. « Miaou ! » me répondra-t-il très précisément le 15... :D

    Muriel
  • Bonsoir !

    Le CSA s'est penché sur la question...

    C'est le [ou] qui l'emporte... :)
  • henryhenry Membre
    Bonsoir

    en complément de l'information de Forever, voici le lien en question :

    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2007/08/01/le-csa-se-penche-sur-la-prononciation-du-mot-aout_941105_3236.html

    et n'oubliez pas qu'après Août il vient septembre..

  • Bonsoir Pierrot, Forever et Henry,

    Cela ne nous dit pas comment vous, vous le prononcez...

    Pour tous les liens fournis, il faudrait dire ... mais, on a le droit de dire une "dot"...

    Muriel
  • Je viens de trouver les résultats d'une enquête plus récente. Ce sont des individus « d’horizons différents, qu’il s’agisse de l’âge, de la région ou du niveau social » qui ont été interrogés.
    Merci, Maître des lieux (quelle horreur cet anglicisme !), et je constate que la prononciation du T final (comme dans dot) est de plus en plus reconnue.

    Mais au nom de quoi le CSA, dont ce n'est nullement la fonction, se permet-il ce terrorisme phonétique ? Au nom de quoi décide-t-il d'imposer à la moitié de la France (au moins), une prononciation parisienne ?
    Les dicos, Académie en tête, reconnaissent à tout les moins les deux prononciations ; alors, que le CSA s'occupe de ses affaires et laisse les français prononcer ce huitième mois comme le leur enseigne leur histoire, surtout qu'il n'y a aucune ambiguïté.

    D'autant plus que certaines de ses affaires (en matière de diction) ne vont pas si bien : qu'il s'occupe de faire rectifier les "sujéssion / sujétion" qu'on entend en lieu et place de "suggestion" (et là le sens est totalement différent !), qu'il s'occupe de faire prononcer aujourd'hui, et non aujôrd'hui, les quatre z'invités et tutti quanti !

    Et les vaches seront bien gardées ...
  • henryhenry Membre
    Bonjour

    Muriel, MOI je profite de mes origines du Midi pour utiliser tout ce qui est mis à ma disposition, ce qui me permet de vous confirmer que nous sommes rentrés dans d'aoûT, oui le mois d'out.

    Dans certaines chansonnettes je crois qu'on prononce "au mois d'A-out".

  • henryhenry Membre
    Bonjour

    De même que dans les plats cuisinés il faut plusieurs ingrédients et pour atténuer la ire de Pierrot11 qui juge avec juste raison que le CSA n'a rien à instruire dans cette manière de prononcer le mois d'aôut, et tout compte fait pour confirmer que dans notre Midi on parle pas trop mal, je viens ajouter cette définition de l'Académie française, tirée de son site ATILF :
    (1)AOÛT (aoû se prononce ou plutôt que aou ; t se fait parfois entendre) n. m. XIIe siècle, aüst, aoust. Du bas latin agustus, en latin classique augustus (mensis), mois ainsi appelé en l'honneur de l'empereur Auguste.
    Le huitième mois de l'année civile. La mi-août, le 15e jour de ce mois. Par méton. Vieilli. L'août, la moisson. Quand on aura fait l'août.

    https://www.cnrtl.fr/definition/ao%C3%BBt

    Mais dans le temps la prononciation était différente :
    Dictionnaire de L'Académie française, 6th Edition (1832-5)

    AOÛT. s. m. (Prononcez Oût.) Le huitième mois de l'année. Au mois d'août. Le premier jour d'août.
    Il s'emploie aussi avec l'article le; et alors il signifie, La moisson. Faire l'août. Nous voilà bien avant dans l'août. L'août n'était pas commencé dans ce pays-là. On a promis telle somme à ce valet pour son août, Pour sa peine d'avoir moissonné.
    Pour ma part j'en resterai là avec ce sujet.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.