Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour à tous, voilà j'ai une dissertation en philo portant sur le thème de la culture. La problématique de base c'est "la diversité des cultures est-elle une bonne idée ? "
et le prof nous a donner sa problématique : "Comment se fait il que tout le monde fasse l'éloge de la diversité culturelle, alors même que les faits, guerres conflits, xénophobie ne cessent d'apporter un démenti à cet idéal"

En fait j'ai du mal à comprendre sa problématique, est ce que ça pourrait aller de dire ( je développerai après ) mais en gros :"est il possible qu'une multitude de culture puisse cohabiter entre elle"
Mots clés :

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    La diversité culturelle est considérée comme une bonne chose.
    Des faits semblent démentir cette opinion.
    Mais ces faits naissent-ils de la diversité culturelle elle-même, ou de la façon dont certains la perçoivent ?
  • merci pour la traduction de la problématique, alors il faudrait que je parte que sur les aspect négatif de la diversité des cultures,
  • Il me semble difficile, malgré la formulation du sujet, de "partir sur les aspects négatifs de la diversité des cultures, alors qu'on a depuis longtemps été porté à la considérer comme une richesse.
    A mon avis, il ne faudrait pas partir d'un point de vue négatif (cf. Montaigne : Des cannibales ; Diderot, Supplément au voyage de Bougainville, ...), mais montrer les limites d'une vision édulcorée qui peut se heurter à la réalité des faits, puis ébaucher, en dernière partie, les résolutions possibles.
    C'est d'ailleurs le plan suggéré par Jehan.
  • Pour commencer, que vise l'expression diversité des cultures ?

    Sous la forme : "la diversité des cultures est-elle une bonne idée ? " la question est absurde : que la Chine n'ait pas la même culture que l'Inde n'est pas une idée mais un fait. Cette diversité de cultures à la surface du globe est une richesse : « si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » a écrit Saint-Exupéry. Elle peut être une cause de conflits (ou plutôt aggraver des conflits aux causes économiques et politiques, que l'on se souvienne des torrents de haine déversés à l'arrière sur les Boches...) mais quoi qu'il en soit elle permet un fécond métissage culturel.

    La glose du professeur :
    "Comment se fait il que tout le monde fasse l'éloge de la diversité culturelle, alors même que les faits, guerres conflits, xénophobie ne cessent d'apporter un démenti à cet idéal ?"
    donne à penser que le professeur comprend diversité culturelle au sens de communautarisme. Le sujet quitte alors le domaine philosophique pour passer sur le terrain de la sociologie.
  • merci de vos conseilles, dsl de ne pas avoir répondu plus tôt,
    notre professeur nous a aussi donné un plan, mais je suis pas convaincu de celui ci:
    1) cohésistance de plusieurs cultures dans des espaces géographiques différents
    2) cohésistance de plusieurs cultures dans le même espace géographique
    3) cohésistance de plusieurs niveaux de cultures chez un même individu ou une même société ( culture populaire, culture des élites)
  • "coexistence" ?

    Ce plan est fort intéressant.
  • mais je vois pas quoi développé à l’intérieure, entre le 1 et le 2 je risque de me répéter
  • bonsoir

    1) plusieurs cultures/plusieurs endroits : tu as comme exemples, tout ce qui fait la culture d'une région (la Bretagne: la coiffe traditionnelle, les crêpes , les marins, le vent : je prends des exemples simples , puis La Corse, la région Centre et ses châteaux les régions du sud..)

    2) plusieurs cultures , un seul endroit: tu pourrais choisir une grande ville ou pourquoi pas Paris et te demander s'il n'y a pas plusieurs cultures de différents pays (le 13ème arrondissement : le quartier chinois, le 20 ème , populaire avec ses habitants plus venus des pays africains (Maroc, Sénégal) , le 16 ème qui ne se mélange pas (!) très bcbg (bon chic bon genre), le 1er (avec les anciennes et nouvelles halles (très différentes) )

    3)différents niveaux de culture pour une même société (reflet de la vie au cœur de la ville, à la périphérie, dans les banlieues plus ou moins agréables à vivre , la vie à la campagne)Cultures dans son sens le plus vaste: le langage, les habitudes, le rythme de vie, les transports, les loisirs, les rapports de voisinage (c'est vaste) Imagine toi à un endroit et ce que tu ferais au cours d'une journée, comment seraient tes rapports aux autres, à quels moments...

    Tu pourras trouver des exemples intéressants dans les livres d'histoire et de géo pour commencer :)

    Si tu veux nous montrer ton texte avant de le rendre, on pourra te donner quelques conseils en orthographe ;)
  • On peut sortir de l'hexagone ... :)

    Les voyages d'explorateurs, la découverte de nouveaux mondes, les voyages exotiques pour aller à la découverte de l'autre, le tourisme ...
  • oui bien sûr !

    J'ai juste essayé de démontrer que les parties ne s'entrecoupaient pas :)
  • ok merci je pense que j'ai compris, dans le grands 1 je pourrais à l'échelle mondiale en expliquant que les cultures on cherché à s'étendre, à commercer, former des alliances , et transmettre une culture d'un espace à un autre ( je réorganiserais par la suite)
    ensuite grand 2 dans un même territoire, j'ai un peu moins d'idées mais je pourrais mettre en avant le savoir faire qui change d'une région à une autre, les styles de langage...
    et 3 dans une ville pour montrer la richesse des cultures qui s'y concentre

    merci pour vos conseille, j’essaierais de vous montrer ce que j'ai fait à l'écrit
  • Cela devient un exposé historique au lieu d'une dissertation de philosophie.
  • Oui Delia a raison : il faut bien garder en tête la problématique !
    :)
  • merci encore de votre aide mais je viens de voir attentivement la problématique du prof et il y a deux thèses, donc faut que dans mon grand 2 je reprenne les idées du 1 et que je les critiques, pas critiquer mais montrer que sa peut être faux dans des circonstances ( je compte refaire un plan )
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.