Bonsoir,

Sénèque écrit dans De Otio:

Si quis dicit optimum esse navigare, deinde negat navigandum in eo mari in quo naufragia fieri soleant.

Veuillez corriger ma traduction, s'il vous plaît. Je cherche une bonne traduction pour la relative au subjonctif.


Si qqn dit que c'est très bon de naviguer (que naviguer, c'est très bon?), il nie ensuite qu'il faille naviguer sur une mer telle qu'elle provoque régulièrement des naufrages.
... sur une telle mer qu'elle provoque régulièrement des naufrages.


Je ne sais pas trop comment traduire autrement la relative.

Réponses

  • Bonjour Aurora,
    Il n'est pas obligatoire de traduire la relative au subjonctif en latin par une relative au subjonctif en français.
    Bien sûr il est toujours recommandé de traduire au plus proche, mais les langues ne sont pas superposables.
    Si l'on dit qu'il est excellent de naviguer, on peut également dire qu'il ne faut pas naviguer dans une mer propice aux naufrages.
  • D'une part la phrase n'est pas complète, donc : "Si quelqu'un dit que... et qu'il ajoute que...". On attend la principale que vous ne donnez pas.
    D'autre part, le subjonctif n'induit pas de valeur particulière à la relative vu que c'est un subjonctif d' attraction modale (on est dans une infinitive).
  • Jacques "D'autre part, le subjonctif n'induit pas de valeur particulière à la relative vu que c'est un subjonctif d' attraction modale (on est dans une infinitive).".

    Bonjour, l'attraction modale étant une notion, une catégorie toujours existante mais de plus en plus vidée de toute substance et vu la présence de "EO mari", je me demande si on ne pourrait pas voir dans « in quo soleant « une relative à nuance consécutive quand bien même il y a présence d’un infinitif et que l’énoncé peut être considéré comme projeté dans l’éventualité, l’ indéterminé, le général (Ernout-Thomas).

    Cordialement
  • Il peut y avoir une nuance consécutive, mais dans la traduction française, il serait difficile de la faire apparaître sans lourdeur. As-tu une idée ?
  • Je rebondis sur votre proposition: "... sur une mer qui soit propice..."

    Qu'en pensez-vous?
  • Il n'y a pas que cette relative qui soit au subjonctif ; voici le passage complet :

    Si quis dicit optimum esse nauigare, deinde negat nauigandum in eo mari in quo naufragia fieri soleant, et frequenter subitae tempestates sint, quae rectorem in contrarium rapiant, puto, hic me uetat nauem soluere, quamquam laudat nauigationem.

    Il y aura bien sûr toujours un doute, mais je ne pense pas qu'on ait ici une nuance particulière, à part celle signalée par poenulus, et qui relève proprement de l'attraction modale.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.