Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,
j'ai un devoir sur le recueil de poésie Alcools d'Apollinaire à rendre pour jeudi dans lequel je dois répondre à plusieurs questions dont : "Prenez le poème de votre choix et dites en quoi il vous semble particulièrement marquant". Mais j'ai un petit problème de méthodologie. En effet, on nous a toujours dit que l'on ne devait pas utiliser la première personne du singulière lorsque l'on répondait à une question, mais ici, comme l'on nous demande explicitement notre avis, devons nous ou pas l'utiliser ?
Merci beaucoup d'avance

Réponses

  • Essayons :
    Automne malade

    Automne malade et adoré
    Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
    Quand il aura neigé
    Dans les vergers

    Pauvre automne
    Meurs en blancheur et en richesse
    De neige et de fruits mûrs
    Au fond du ciel
    Des éperviers planent
    Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
    Qui n'ont jamais aimé

    Aux lisières lointaines
    Les cerfs ont bramé

    Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs
    Les fruits tombant sans qu'on les cueille
    Le vent et la forêt qui pleurent
    Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

    Les feuilles
    Qu'on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S'écoule

    Guillaume Apollinaire - Alcools - 1913

    Les poètes ont beaucoup chanté les saisons et l'automne a été l'une saison à laquelle ils ont été sensibles. Saison des fruits, de richesse des couleurs, triomphe de la fécondité. Le poème Automne malade qui se rattache à l'inspiration d'Alcools est particulièrement original même s'il n'est pas le plus représentatif du recueil et pourtant il trouve un écho chez le lecteur :
    - entre tradition lyrique et modernité
    - entre lente attente et mélancolie tranquille
    - entre norme et écart

    Remarquable modernité qui surprend par le mètre variable, la tension entre cet "automne malade" et "ô que j'aime", la disposition en decrescendo en harmonie avec le propos.
    Au cœur de la richesse épanouie, la fragilité de la vie qui s'écoule
  • Ah ! les nixes nicettes ! :D
  • Au lieu de vous moquer ... :) Dites à l'élève comment éviter le JE ...
    Pas sûre d'avoir répondu à sa question ...
  • Je me moquerais de qui ? de quoi ? C'était simplement un clin d'œil à une expression célèbre. D'ailleurs, l'allusion à ces nixes permet - avec prudence - de rattacher au moins une partie de ce poème au cycle rhénan. Comme quoi il est assez bien représentatif du recueil (poèmes de diverses époques réunis sans ordre apparent). On perçoit aussi l'esprit du calligramme, surtout à la fin.
    Le débat sur le JE est éternel... Ici, il me semble difficile de l'interdire à l'élève qui doit justifier un choix personnel et non faire une "dissertation" déguisée.
    Autrement, je trouve ce genre de travail très intéressant, ce n'est pas si souvent.
  • Merci beaucoup pour vos réponses !
    En effet, suivant vos conseils, j'ai décidé d'utiliser quand même la première personne du singulier pour cette question étant donné qu'il m'était difficile de ne pas l'utiliser...
    Au pire, mon professeur me remettra à ma place et je le saurai pour la prochaine fois !
    Juste pour pour la petite anecdote et coïncidence, j'avais moi aussi choisi d'étudier "Automne malade" avant même de lire vos réponses !!! :) Comme quoi, apparement, il plaît à beaucoup ce poème :)
    En tout cas, merci encore
  • Pourquoi ne pas user du nous d'auteur ?
  • Bonsoir Delia,
    je vous avoue que je ne connais pas du tout ce qu'est le nous d'auteur.
    Qu'entendez vous par ce terme ?
    Merci de votre réponse
  • « Nous avons porté notre choix sur Zone car ce poème nous a frappé par son originalité... etc. »
  • Ah oui d'accord, je vois...
    C'est vrai, qu'en effet, ce n'est pas une mauvaise idée. Je vais donc suivre vos conseils !
    Merci beaucoup
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.