Grammaire française Participe passé

Bonjour

J'étudie actuellement la linguistique et j'ai un problème concernant l'énoncé suivant:
"Ils partent avec nous en vacances".

Dans cet énoncé, le "ils" sont les animaux et le "nous", c'est la famille.

Je relève comme embrayeur de personne le "nous" puisqu'il représente l'énonciateur qui émet le message.

Puis-je aussi dire que "ils" (dans ce contexte, les animaux) ,c'est un embrayeur de personne ?

Je vous remercie pour votre précieuse aide.

Dominique
«1

Réponses

  • L'énonciateur qui émet le message, c'est toi, non ?
  • EdyEdy Membre
    Bonjour !

    Les embrayeurs (sans plus) ou déictiques sont les termes dont le sens et les référents ne peuvent être connus que par la situation dans laquelle l'énonciation a été faite. Autrement dit, ce sont les termes qui manifestent la présence d'un locuteur.

    En l'espèce, ils sont deux : ils (en l'absence de contexte) et nous (certainement).

    Voilà ! Sauf erreur, car ces notions ne me sont pas familières. J'hésite quand même pour ils.
    En tout cas, on aurait un embrayeur si l'on disait : "ces animaux-là partent avec nous...", puisque le démonstratif s'interprète par rapport au locuteur.
  • Bonjour Léah et Edy

    Tout d'abord je tiens à vous remercier pour vos éclaircissements .

    Je voudrais vous faire part de ma toute dernière petite découverte-d'ailleurs fort précieuse pour mes examens.

    Embrayeurs et déictiques indiciels sont considérés comme synonymes.
    Dans une situation d'enonciation,
    -qui parle à qui (donc les interlocuteurs)
    -quand
    -où
    sont des déictiques indiciels .

    Ce qui revient à dire que "ils " (les animaux) ne peuvent pas être considéres comme des embrayeurs , n'étant pas des interlocuteurs.

    Voilà , j'espère ne pas me tromper,encore merci et bonne continuation.
  • C'est bien ce qu'il me semblait, même n'y entendant rien, qu'un animal ne pouvait embrayer un dialogue :lol:
  • je confirme que NOUS est seul déictique dans ta phrase
  • EdyEdy Membre
    Bonsoir !

    Merci pour ces précisions concordantes.

    Je ferai simplement observer que les démonstratifs sont également des déictiques / embrayeurs ; je l'avais dit incidemment.
    Source : Dictionnaire de linguistique Larousse.

    Il en donne la liste :
    - tout ce qui fait référence à la situation dans laquelle l'énoncé a été produit,
    - moment de l'énoncé (temps et aspect du verbe),
    - référence au sujet parlant,
    - les démonstratifs,
    - les adverbes de temps et de lieu,
    - les pronoms personnels,
    - les articles (ce qui est proche, opposé à ce qui est lointain).

    Si j'ai bien compris, ici et maintenant sont des déictiques ; le 1er janvier 2007 et à Rome n'en sont pas, car ils ne sont pas ancrés dans l'énonciation.

    Je lis ailleurs que papa en est un aussi. Et maman évidemment.

    Critère commun : référence à la situation dans laquelle l'énonciation a été produite et au locuteur.
  • Pour Léah:
    Il m'étonne de lire qu'un animal ne peut embrayer un dialogue. Que dire de ceci alors:
    -"ouah!" fit-il.
    -"Oui, mon chien, que veux-tu? Ah! oui, c'est l'heure de ta soupe!"

    C'est bien "il", le chien, qui intie le dialogue, non?
  • Ah dans ce cas peut-être ! mais pas dans "ils partent avec nous en vacances" ; ce ne sont pas les chiens qui décident du départ ni de l'endroit :lol:
    Et même pour la soupe, si le chien fait ouah pour toute autre raison, le maître voyant l'heure traduira «tu veux ta soupe» (mon chien lui dit “gamelle” !)
  • Ils partent avec nous en vacances.

    Il me semble que ils est un déictique puisqu'il désigne un objet désigné par le locuteur et permet donc l'actualisation du discours. (Si tant est qu'un chien puisse être considéré comme un objet... )

    Mais ce n'est pas un embrayeur puisqu'il ne désigne pas les participants au discours, les embrayeurs étant des déictiques particuliers faisant référence à l'énonciateur et au destinataire.
  • polpol Membre
    Bonjour à tous.

    En droit français le chien est un objet, au même titre qu'une voiture ou un balai !

    Amicalement
  • En fait, cette discussion à propos des chiens m'intéresse beaucoup. Je viens de poser une question purement grammaticale qui met en question la pronominalisation de l'animal.
    En d'autres termes, que dites vous du suivant :

    Je pense à mon chien

    Je pense à lui
    OU
    J'y pense

    Je parle de mon chien

    Je parle de lui
    OU
    J'en parle
  • OrnieOrnie Membre
    Bonjour à tous !

    Je suis en pleine révisions de partiels et pour celui de grammaire j'admets avoir quelques soucis ^^'
    Je comprends bien ce qu'est un embrayeur et ce qui n'en est pas, mais je ne vois pas très bien l'utilité qu'ils ont... En fait, une fois relevé, qu'en faire ? Quelle explication ou impression faut-il avoir ? Eventuellement, l'utilisation d'un "on" pour désigner une généralité, mais pour le reste... Je ne vois pas.

    Je ne sais pas si je parviens à être très claire mais j'espère avoir quelques unes de vos lumières sur le sujet !

    Merci d'avance :)
  • JehanJehan Modérateur
    Comme tu sais, l'utilté des embrayeurs est d'actualiser l'énoncé...
    C'est tout de même une utilité non négligeable.
    Ils peuvent fournir des renseignements très variés :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Embrayeur
  • OrnieOrnie Membre
    En fait, je pense que ma question se limite aux embrayeurs de personnes... Je ne vois pas l'utilité de les relever parce que je ne sais pas quoi en dire... Il est possible qu'ils n'aient rien de particulier non ? Mise à part le "je" lyrique ou autobiographique, le vouvoiement ou le "on" général... Bon ok, c'est déjà pas mal peut être ^^
    Mais un "tu" basique par exemple, un "nous ou un "vous", est-ce nécessaire de les relever ?
  • Bonjour,

    Un "nous" peut avoir une valeur inclusive...
  • Ce n'est pas si simple que tu le dis : "nous" singuliers, "il" impersonnel, "on" pour "tu" ou "vous", pour "je", pour "nous", pour "il" ou "elle", indéterminé ou général...
  • Bonjour à tous,

    Je prépare actuellement le CAPES de Lettres Modernes, et après lecture du rapport de jury de la session 2012, je me suis demandé ce qu'étaient des embrayeurs en grammaire. J'ai vu sur le forum qu’apparemment embrayeurs et déictiques seraient synonymes ? C'est aussi ce que j'ai compris en lisant la page wiki. Pouvez-vous me confirmer ? Et comment opérer un classement des occurrences et un plan ? A part un classement par personne, j'avoue que je n'ai pas d'autres idées ...

    Je vous remercie par avance
  • Pour faire très bref, les embrayeurs (traduction du mot anglais shifter employé par Jakobson), ont pour fonction d'articuler l'énoncé sur la situation d'énonciation. Ce sont des éléments dont le sens ne peut être établi que si on le rapporte à l'énonciation dans lesquels ils figurent. Tels sont :
    - Les indices personnels de 1ère et de 2ème personne (imparfaitement appelés pronoms puisqu'ils ne se substituent à aucun substantif).
    - Les déictiques spatiaux ici, là, etc...
    - Les déictiques temporels maintenant, hier, demain, etc...
  • D'accord. Du coup, un plan général sur le type de déictiques serait cohérent j'imagine.

    En tout cas, merci beaucoup !
  • Bonsoir, je fais des recherches pour bien comprendre les déictiques/embrayeurs et j'ai quelques questionnement:

    1- Sont également concernés de nombreux termes relationnels ou affectifs pour lesquels est sous-entendu un possessif de la première personne :
    J'ai rencontré un ami. Grand-père m'a téléphoné. Bébé est malade.
    Pour : « J'ai rencontré un de mes amis » ; « Mon grand-père m'a téléphoné » ; « Notre bébé est malade ».
    --> la source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Embrayeur
    Si on me donnait une de ces phrases et on me demandait de relever les déictiques je devrais répondre quoi? par exemple pour: "Bébé est malade" devrais-je interpréter et relever le "nous"?

    2-En parlant des déictiques personnels on évoque les pronoms personnels, les adj/pronoms possessifs et "Il faut y ajouter le pronom on qui peut avoir une valeur d'indéfini ou une valeur élargie ou une valeur de substitut (je, nous, vous, il, ils...)" je comprend pas bien toute cette histoire avec le nous pourriez-vous m'éclairer s'il vous plait.

    3-Quand on me demande d'analyser les déictiques cela veut dire quoi au juste? qu'il faut préciser leur type déictique personels, temporels...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.