L'Eau vive de Guy Béart - Questions sur "battre son trousseau"

Bonjour,
Avec l'aide de locaux, je traduis en chinois quelques poèmes et chansons françaises que j'aime bien.
En traduisant L'Eau vive, je suis tombé sur un os : dans la dernière strophe, il y a :

Pourtant un matin nouveau, à l'aube mon eau vive
Viendra battre son trousseau, aux cailloux de la rive


Je m'aperçois alors que je ne comprends pas ce que signifie "battre son trousseau".
j'ai cherché sur internet, impossible de trouver une explication.
Je suppose que le trousseau, ce sont les vêtements pour une mariée, mais pourquoi les battre ?
Je vous remercie si vous avez une explication.

Réponses

  • C'est le geste des lavandières : battre le linge avec un battoir pour détacher la crasse. Nos modernes machines à laver obtiennent ce résultat par la rotation du cylindre.
    Battre le trousseau, c'est tout bonnement faire sa lessive, mais c'est dit bien plus joliment.
  • Guy Béart dit en fait "battre son trousseau". Il s'agit ici du trousseau de mariage.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.