Grammaire française Participe passé

12467134

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    un tout autre homme = un homme complètement différent
  • Merci!

    Est-ce que la phrase soulignée est correcte?

    On parle politique, mais elle pose une question sur l'économie, c'est tout un autre sujet, ça!

    ou plutôt ''un tout autre sujet''?
  • JehanJehan Modérateur
    On veut dire que c'est un sujet complètement différent...
    Donc, c'est bien : "un tout autre sujet".
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Voire un sujet tout autre.
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, l'épithète ici peut tout aussi bien être postposée.
  • Ce professeur a voulu généraliser sa méthode à tout un ensemble des cas de l'accord du participe passé. C'est tout un exploit.

    C'est quoi, le sens de ces deux ''tout''? Merci!
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    gerardmontreal a écrit:
    Ce professeur a voulu généraliser sa méthode à tout un ensemble des cas de l'accord du participe passé.
    Ici, "tout" = "la totalité de"
    Cela dit, la phrase n'est pas particulièrement naturelle. On attendrait plutôt Ce professeur a voulu généraliser sa méthode à l'ensemble des cas de l'accord du participe passé. (avec l'article défini)
    Ou, si cela ne concerne qu'un sous-ensemble : Ce professeur a voulu généraliser sa méthode à un certain nombre des cas de l'accord du participe passé.
    Cf. TLFi :
    I. − Adj. indéf.
    A. − [Marque l'idée d'intégralité]
    1. [Précède un déterm. du subst. (art. déf., art. indéf., adj. poss., adj. dém.) ou bien précède un pron. (dém., pers., poss.) ou encore un nom propre]
    a) [Pour marquer l'intégralité d'un espace (au propre ou au fig.), d'un volume, d'une durée, d'un processus, d'une collection, d'une masse ou la plénitude d'une réalité]
    − [D'un espace, d'un volume] Tout l'univers; tout le pays; tout le long de; toute une partie de; sur toute la ligne*. Visite à la Princesse, qui est tombée hier dans l'escalier et qui a tout le bras droit ankylosé (Goncourt, Journal, 1894, p. 675).
    − [D'une durée] Toute la journée; tout cet été; tout un hiver; avoir tout son temps*. De tout le repas il ne prononça pas une parole (Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 248).
    − [D'un processus] Nous nous rendons avec lui chez M. Martin, à qui nous racontons toute l'histoire (Gide, Voy. Congo, 1927, p. 809).
    − [D'un ensemble, d'une collectivité] Toute la récolte; toute la classe; tout le quartier (« les habitants du quartier »); toute la population; toute la somme; tout le monde*. Tout l'hôtel, en un moment, fut sur pied. On courut chercher du secours (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 339).

    gerardmontreal a écrit:
    C'est tout un exploit.
    C'est vraiment un exploit.
    Cf. TLFi :
    d) [Avec une valeur de renchérissement]
    α) [Avec un déterm. indéf.] C'est (en faire) tout(e) un(e) + subst. attribut (p. hyperb., le subst. de caractérisation désignant une chose importante).Véritable. C'est tout un art; c'est tout un programme*. Et sur ce tapis, il a vidé et étalé le contenu de ses poches. Et c'est tout un magasin qu'il couve des yeux avec une sollicitude de ménagère (Barbusse, Feu, 1916, p. 188).Loc. C'est toute une histoire*, tout un roman. Il préparait l'encre et le papier pour répondre. C'est toute une affaire et c'est tellement difficile (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p. 39).
  • Nous, Hélène malardé épouse Bernard,officier d’état civil du maire de S, avons signé avec le déclarant.


    "Hélène malardé épouse Bernard",ici signefie quoi?un nom d'une personne?pourquoi "epouse"?

    pourriez vous me dire dans cette phrase qu'il s'agit de combien de personnes,2 ou 3,et me l'expliquer un peu ,merci a l'avance~
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    fuman a écrit:
    "Hélène malardé épouse Bernard",ici signefie quoi?un nom d'une personne?pourquoi "epouse"?
    Il s'agit d'une seule personne, une femme nommée Hélène Malardé (Malardé est son nom de famille de naissance, celui qu'on appelle le nom de jeune fille) et elle est devenue par mariage l'épouse d'un homme dont le nom de famille est Bernard. Autrement dit, elle est probablement appelée "Mme Bernard" par ses voisins.
    On pourrait aussi écrire dans l'autre sens, Hélène Bernard, née Malardé.
    Le "Nous", du début du passage, est un simple "nous" royal, mais il ne désigne qu'une seule personne, l'officier d'état-civil, en l'occurrence, Mme Bernard.
  • On pourrait aussi écrire dans l'autre sens, Hélène Bernard, née Malardé

    On pourrait, mais pas dans un document officiel : le seul et unique nom d'un citoyen, c'est celui qu'il tient de naissance. Il peut prendre tous les pseudonymes possibles, nom de plume, nom d'artiste, nom de son époux pour une femme, mais la seule signature valide pour un acte public, c'est le nom patronymique.
    Madame Malardé peut se faire appeler madame Bernard dans la vie de tous les jours, mais si elle signe Bernard un acte d'état civil, cet acte est nul.
  • Je vous remercie encore pour toutes vos réponses.vous l'expliquez d'une manière tellement ludique et claire que je le comprends très bien maintenant. :)
  • Bonjour à tous et à toutes !

    Tout d'abord je tiens à préciser que je ne suis pas tout à fait sûr de la rubrique dans laquelle poser ma question, et celle-ci me semble la plus appropriée.
    Ce n'est pas une question sur un texte littéraire mais tout autre chose : je participe à un concours de la nouvelle des lycéens de ma région, et un paragraphe dans le règlement me pose problème. En effet, je cite : "Il sera accompagné [le texte] d'un pli cacheté portant mention de ce pseudonyme et du titre de la nouvelle avec, à l'intérieur, (écrit de façon très lisible) une fiche portant les : nom, prénom, âge, classe, établissement scolaire, adresse personnelle de l'auteur, son n° de téléphone, son e-mail ainsi qu'un engagement sur l'honneur que l'auteur n'a bénéficié d'aucune aide. "

    La partie que je ne comprends pas est celle évoquant le pli cacheté qui porterait mon pseudonyme et le titre de la nouvelle. Dois-je utilisé une enveloppe à pli fermé avec, à l'intérieur, une feuille avec le titre et mon pseudonyme ? Je ne comprends pas non plus le sens de "accompagné d'un pli cacheté" tout simplement.
    Je comprends que ma question est très bête mais ... je ne veux commettre aucune erreur due à une incompréhension.

    J'ai besoin de vos lumières ...

    Merci d'avance.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Les textes sont examinés de manière anonyme, mais une fois le texte gagnant choisi, il faut bien pouvoir en trouver l'auteur. C'est à cela que servira le pli cacheté que tu joindras à ton texte : c'est une enveloppe fermée, scellée (jadis avec un cachet de cire) SUR laquelle tu auras écrit ton pseudonyme et le titre de ton texte et DANS laquelle tu auras mis la fiche avec les renseignements demandés et l'engagement sur l'honneur.
    Quand ton texte aura gagné, il chercheront l'enveloppe avec le titre correspondant et ton pseudo et l'ouvriront ; ils pourront ensuite te contacter.
    C'est du moins ce qu'on te souhaite !
  • Merci beaucoup pour cette réponse rapide ! :D :D

    Juste pour être sûr (désolé encore une fois), dans mon enveloppe il y aura mon texte, et une autre, scellé, avec tous ces éléments ?
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Voilà, c'est bien ça. Bonne chance (surveille un peu l'orthographe ! ;) ).
  • Merci ! Oui désolé ! (Quand j'écris j'utilise toutes les précautions ! :) )
  • Cession:Toute opération juridique aboutissant au transfert entre les PARTIES ou à toute entité autre qu’une PARTIE, de tout ou PARTIE des droits et obligations découlant du contrat..Sera assimilé à une cession le fait de transférer la majorité des actions ayant droit de vote, d’une des PARTIES.


    cette phrase apparait dans un contrat,un peu compliquee.

    merci de l'expliquer un peu.


    merci d'avance!
  • JehanJehan Modérateur
    Le mot partie a ici deux sens.

    Dans "tout ou partie des droits" le mot a son sens usuel : une partie des droits, certains droits parmi tous les droits.
    Dans les autres cas, le mot est employé dans son sens juridique : une partie est une personne qui participe à un acte juridique (ici contrat) ou une personne engagée dans un procès : la partie plaignante, la partie adverse... Et l'ensemble des personnes concernées par l'acte juridique ou par le procès, ce sont les parties.

    Cela dit, je ne suis pas juriste... Et je ne connais pas non plus les détails techniques du contrat en question. Je ne saurais donc être plus précis !
  • merci pour ta reponse,Jehan :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.