Grammaire française Participe passé

1140141142143145

Réponses

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Sa femme aimait également la musique, tout comme lui.

  • Merci à paulang!

  • Et Lamaneur, il compte pour du beurre ! 😀

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Merci Paulang. Mais j'ai dû être victime du phénomène de "la nouvelle page" où l'on ne découvre les messages qu'après avoir envoyé le sien ! Pas grave.

  • Bonsoir

    Quelqu'un peut-il m'expliquer cette citation:

    "on a deux vies, et la deuxième commence qu'on on se rend compte qu'on n'en a qu'une." Michel Delatre

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    21 févr. modifié

    Bonsoir,

    "on a deux vies, et la deuxième commence QUAND on se rend compte qu'on n'en a qu'une." Michel Delatre

    En fait, il faut comprendre que nous vivons deux périodes dans notre existence : la première où nous gaspillons le temps qui nous est donné dans des activités peu satisfaisantes ; la seconde où, nous rendant compte que le temps nous est compté, nous essayons de vivre intensément.

  • Là j'ai franchement honte, c'est une question digne d'un collégien mais je lisais Notre-Dame de Paris, la scène où Victor Hugo.décrit Paris vue depuis les tours de la cathédrale.

    Voici l'extrait en question :

    "La cellule, nous l’avons déjà dit, n’avait qu’une lucarne donnant sur la croupe de l’église. Claude Frollo avait repris précipitamment la clef, et un instant après il était sur le sommet de la tour, dans l’attitude sombre et recueillie où les damoiselles l’avaient aperçu.

    Il était là, grave, immobile, absorbé dans un regard et dans une pensée. Tout Paris était sous ses pieds, avec les mille flèches de ses édifices et son circulaire horizon de molles collines, avec son fleuve qui serpente sous ses ponts et son peuple qui ondule dans ses rues, avec le nuage de ses fumées, avec la chaîne montueuse de ses toits qui presse Notre-Dame de ses mailles redoublées"

    Deux petites questions : 1° Qu'est-ce que la croupe de l'église ? Si je comprends bien la scène, Frollo est sur le point d'ouvrir la porte de son réduit au sommet de la cathédrale et en entendant les castagnettes de la gitane il retire sa clé et décide finalement de ne pas entrer dans le réduit (d'où il ne pourrait pas voir le parvis) mais de se poster sur la plateforme entre les tours pour observer la Esmeralda.

    2° "les mailles redoublées" : on parle ici des toits des maisons parisiennes qui forment une sorte de chaîne de montagne au pied de la cathédrale, mais que dois-je comprendre par les "mailles REDOUBLEES" de la chaîne des toits ? Enfin voilà j'ai bien compris qu'on voit les toits, les cheminées, les maisons, les gens du haut des tours, ça ne fait pas obstacle à ma compréhension...


    Désolé, c'est embarrassant de poser des questions pareilles mais voilà je préfère être sûr de bien comprendre. (et en même temps, d'un point de vue pratique pédagogique, on voit bien qu'avant de faire des lectures symboliques, des plans et de relever des tropes, il faut d'abord en passer par la lecture littérale et être sûr d'avoir compris la lettre du texte).

  • Pour "la croupe", je crois qu'il s'agit de l'arrière de Notre dame. Je pense qu'il y a comparaison avec un cheval où la tête serait les tours.

  • CNRTL

    2.ARCHITECTURE

    a) ,,Partie supérieure et arrondie du chevet d'une église`` (Vogüé-Neufville 1971). Une lucarne donnant sur la croupe de l'église (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 291).

    https://www.cnrtl.fr/definition/croupe

  • Bonsoir,

    "avec la chaîne montueuse de ses toits qui presse Notre-Dame de ses mailles redoublées".

    Une chaîne est faite de mailles, comme vous le savez bien entendu. Hugo fait allusion à l'enchevêtrement des toits de la cité.

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Mais pourquoi "mailles redoublées" ?

    Il existe une technique de la maille redoublée dans la fabrication des dentelles ; je ne sais pas si c'est cela qui inspire Hugo.

    Peut-être, plus simplement, il imagine que vues de Notre-Dame, les rues qui sont bordées de maisons de chaque côté dessinent comme des mailles doubles parallèles.

  • Bonjour! Pouvez-vous m'aider à préciser le sens de "pousser" dans les phrases suivantes?

    1. Tu voudrais que je te fasse tes devoirs? - Tu pousses un peu quand même!

    2.Quand Monsieur Dupont voit mes parents, il demande :" Aors, les enfants, ça pousse bien?"

    3.Le jeune homme dit à son amie:" Et si je te poussais jusqu'à chez toi? "

    Merci en avance!

  • Bonjour,

    1. exagères
    2. grandit
    3. accompagnais


  • paulangpaulang Membre
    15 mars modifié

    Pour la 3 je ne suis pas certain que te soit nécessaire. Et si je poussais jusqu'à chez toi ?

  • Merci à Hippocampe et à paulang!

    Et quel est le sens de la phrase en gras ci-dessous? à propos, on prononce le "s" de "plus" dans cette phrase?

    C'est à peine s'il croisa deux ou trois skieurs, trop occupés à pousser sur leurs bâtons pour lui adresser la parole. Puis les lampes de l'éclairage public s'espacèrent, et la dernière ne jetait plus qu'un faible halo.

    Au-delà, une trace subsistait encore, laissée par un traîneau, mais elle disparaissait rapidement et l'on ne distinguait plus très vite du tracé de la route qu'une sorte de plan horizontal, vaguement délimité par quelque talus.

    Merci en avance!

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour @yvetteruan,

    Le S de plus reste muet.

    Le sens de la phrase.

    Jusqu'alors la route se distinguait encore par la trace parallèle laissée par un traîneau, au-delà elle disparaissait sous la neige mais on pouvait encore deviner sa présence par sa géométrie plane bordée par des talus.

  • Merci à @Jean-Luc! C‘est clair!

  • ricardoricardo Membre
    18 mars modifié

    La trace parallèle

    Je n'ai pas cherché, mais est-il logique de mettre cette expression au singulier ?

    @yvetteruan :

    quelqueS talus.

    là, il sont quantifiables et vont, en principe, par paire. Le pluriel s'impose, il me semble.

  • JehanJehan Modérateur

    ils sont quantifiables et vont, en principe, par paire.

    Mais ils sont rarement multiples comme le suggère ton quelques.

    Vu la vision indistincte, je pencherais plutôt pour quelque talus (une espèce de talus, un vague talus).

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir @ricardo,

    Aux sports d'hiver, dans un environnement neigeux, on utilise le singulier pour désigner les traces des skis, des traîneaux ou des engins de damage.


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.