Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,

J'ai passé le bac de français hier (centres étrangers afrique) et j'ai choisi la dissertation avec pour sujet : En quoi la poésie fait-elle apparaître des beautés insoupçonnées ?

J'aimerai avoir vos avis sur comment vous pourriez traiter ce sujet, histoire que je me fasse idée de mon travail :rolleyes:

Personnellement, comme problématique j'ai fait : Comment la poésie fait-elle apparaître des beautés irremarquables, imperceptible ?

I/A travers l'esthétique
1) La poésie purement esthétique, l'art pour l'art
2) La poésie ludique et surréaliste, agencer les mots pour créer des sonorités
3) La forme du poème, ex les Calligrames d'Appollinaire

II/A travers les sentiments évoqués
1) Le lyrisme, le fait que les poètes disent je et en même temps nous pour parler de tout le monde
2) L'ouverture sur l'ailleurs, la compréhension des autres pour transmettre un message de paix et de réconciliation
3) Les sentiments d'évasion et le fait que les poètes souhaitent nous évader du quotidien

Conclusion : Récapitulation avec une ouverture : Y aurait-il une autre forme d'art capable de rivaliser avec la poésie en termes de beautés insoupçonnées ?


Merci d'avance pour vos futurs commentaires, j'aimerai bien que vous puissiez me dire vos avis sur mon travail et pourquoi pas une évaluation :D

Bonne journée :)
Mots clés :
«13

Réponses

  • Elle propose aussi un autre regard sur le monde.
    Elle propose un autre langage.
  • Bonjour à tous, voilà hier j'ai passé mon épreuve écrire, mais j'ai fait une gaffe parce que je paniquais. J'ai choisi l'écriture d'invention, on nous demandait d'écrire un poème (en prose, en vers libres ou comtés au choix) faisant l'éloge de l'aube. J'ai fait un poème en vers libres, mais je ne savais plus si le poème en vers libres avait des rimes ou non, donc en bas de ma feuille j'ai écrit : 'En prose :' puis j'ai écrit mon deuxième poème cette fois en prose. Donc j'aimerai savoir combien de points vont-ils m'enlever pour avoir fait cela, ou si c'est fortement pénalisable. Merci.
  • J'ai eu le même sujet, mais comme je l'ai dit sur un autre sujet ("Concours General d'Amerique du Nord 2016" - j'y ai posté le sujet du bac de francais 2016 dont tu parles), j'ai choisi le commentaire.

    C'est déjà audacieux de ta part d'avoir choisi la dissertation et d'avoir construit un plan qui tienne la route. :)

    Personnellement, j'aurais peut-être également mentionné en partie ou sous-partie (en tout cas, à un moment ou un autre de ma copie), le fait que la poésie permette d'extraire la beauté du laid (d'où "les beautés insoupconnées" = les beautés ou l'on ne s'attendait pas à en voir).
    Exemple : Baudelaire (qui figurait d'ailleurs dans le corpus!), avec "J'ai pris ta boue et j'en ai fait de l'or", ou encore Une Charogne notamment. ;)
  • terolio a écrit:
    Bonjour,

    J'ai passé le bac de français hier (centres étrangers afrique) et j'ai choisi la dissertation avec pour sujet : En quoi la poésie fait-elle apparaître des beautés insoupçonnées ?

    J'aimerai avoir vos avis sur comment vous pourriez traiter ce sujet, histoire que je me fasse idée de mon travail :rolleyes:

    Personnellement, comme problématique j'ai fait : Comment la poésie fait-elle apparaître des beautés irremarquables, imperceptible ?

    I/A travers l'esthétique
    1) La poésie purement esthétique, l'art pour l'art
    2) La poésie ludique et surréaliste, agencer les mots pour créer des sonorités
    3) La forme du poème, ex les Calligrames d'Appollinaire

    II/A travers les sentiments évoqués
    1) Le lyrisme, le fait que les poètes disent je et en même temps nous pour parler de tout le monde
    2) L'ouverture sur l'ailleurs, la compréhension des autres pour transmettre un message de paix et de réconciliation
    3) Les sentiments d'évasion et le fait que les poètes souhaitent nous évader du quotidien

    Conclusion : Récapitulation avec une ouverture : Y aurait-il une autre forme d'art capable de rivaliser avec la poésie en termes de beautés insoupçonnées ?


    Merci d'avance pour vos futurs commentaires, j'aimerai bien que vous puissiez me dire vos avis sur mon travail et pourquoi pas une évaluation :D

    Bonne journée :)

    Vous avez transformé la question de départ de telle manière que vous mettez l'accent sur les moyens d'expressions de la poésie, ses genres, ses tonalités, etc... sans aller au fond des choses sauf dans vos deux derniers paragraphes, mais trop rapidement peut-être.
    Ne substituez pas un inventaire, des cours, des connaissances externes à une réflexion personnelle qui se nourrit de tous ces acquis.

    La poésie surréaliste méritait d'être traitée autrement que comme un "jeu de sonorités".


    La réflexion de fraisechoco est intéressante, mais il faut encore aller plus loin, car la poésie ne s'arrête pas à Baudelaire. Il faut s'interroger sur le sens de beauté : de quelle beauté s'agit-il ? Pour Baudelaire, il s'agit encore d'une beauté "parnassienne" héritée de nos traditions culturelles. Mais le laid, le convulsif, le monstre ne peuvent-ils être sujets de poésie sans qu'on transforme pour autant la "boue en or" ? La poésie (moderne) ne propose-t-elle finalement pas un monde où au-delà de la transmutation baudelairienne, les contraires même se dissipent et s'annulent ? Les beautés insoupçonnés ne sont pas celles qu'on peut reconnaître, même sous un fard : elles inquiètent, troublent, dérangent et laissent insatisfaits.
  • Je vois ce que tu veux dire Jacques, je savais bien qu'à un moment j'avais fait une gaffe :/
    Pour les deux dernières parties, au contraire, j'avais bien rédigé c'est pas fait à la va-vite

    Vous pensez que je vais trop être pénalisé pour ça ? :(
  • Bonjour à tous, j'ai aussi pris la dissertation avec la problématique "En quoi la poésie fait-elle apparaître des bautés insoupçonnés?"
    et mon plan:
    I) la facette caché de la poésie
    a. le double "je" de l'amour ( avec les poèmes de Musset à Sand )
    b. la beauté du monde ( de tous les jours... avec Les antiquités de Rome de Du bellay et un poème du corpus sur la nuit )
    c. La richesse du texte ( avec la qualité de l'écriture plus ce qu'elle veut dire: ex extrait corpus + l'Albatros)
    II) Des fonctions inatendues
    a. Instruir les Hommes ( inconciament avec 2 fables de La Fontaine)
    b. Les guider ( pensées politiques... Hugo Ultima Verba ou Paul Éluard "Liberté")

    Vous en pensez quoi? Hors sujet? Thème bien adapté?
    Je suis perdue et j'ai très peur :(
  • terolio a écrit:
    Je vois ce que tu veux dire Jacques, je savais bien qu'à un moment j'avais fait une gaffe :/
    Pour les deux dernières parties, au contraire, j'avais bien rédigé c'est pas fait à la va-vite

    Vous pensez que je vais trop être pénalisé pour ça ? :(

    Au pire, on peut estimer que tu es hors-sujet une bonne partie du devoir, mais il faut voir ce que tu as dit dans le détail. Si tu t'es contenté de ne relever que des procédés, à coup sur c'est le HS. Il fallait aussi une réflexion de fond sur ce qu'on doit entendre par "beautés insoupçonnées. Tu as peut-être perdu de vue le sujet.
    Un conseil pour la philo l'an prochain : au cours de ta réflexion, reviens périodiquement sur les termes du sujet pour voir si tu ne t'en écartes pas.
    Andreu82 a écrit:
    Bonjour à tous, j'ai aussi pris la dissertation avec la problématique "En quoi la poésie fait-elle apparaître des bautés insoupçonnés?"
    et mon plan:
    I) la facette caché de la poésie
    a. le double "je" de l'amour ( avec les poèmes de Musset à Sand )
    Assez énigmatique ici
    b. la beauté du monde ( de tous les jours... avec Les antiquités de Rome de Du bellay et un poème du corpus sur la nuit )
    Qu'appelles-tu "beauté du monde" ?
    c. La richesse du texte ( avec la qualité de l'écriture plus ce qu'elle veut dire: ex extrait corpus + l'Albatros)
    A proscrire totalement : forme et fond sont toujours indissociables.
    II) Des fonctions inatendues
    a. Instruir les Hommes ( inconciament avec 2 fables de La Fontaine)
    b. Les guider ( pensées politiques... Hugo Ultima Verba ou Paul Éluard "Liberté")
    Là, on s'écarte définitivement de la question, et l'articulation I/II n'est pas pertinente. Le poème d'Éluard ne doit pas être ramené à sa fonction : où est la place de la "beauté" dans ta réflexion ? Pareil chez la Fontaine.

    Vous en pensez quoi? Hors sujet? Thème bien adapté?
    Je suis perdue et j'ai très peur :
    Bah... ce n'est pas terrible. Mais il faut voir dans le détail.
  • Mouais :/ heureusement que j'ai évité de me pencher sur les procédés et que j'ai un peu essayé de montrer ce qui paraît insoupçonné dans les arguments et exemples que j'ai mis

    Merci pour la réponse :)
  • En effet, je l'ai signalé, si on transforme le en quoi en comment, on n'a plus guère à argumenter et on risque le HS en ne parlant que des moyens d'expressions de la poésie.
    Cestmondada, t'es-tu interrogé sur la définition à donner à la beauté ?
  • Coucou, cestmondada :)

    Dommage pour ton plan (mais bon, en même temps je comprends !) :p
    En tout cas il avait l'air d'être très bon (j'en aurais adopté un sembable si j'avais choisi la dissertation, cf. post 4 du fil).
    De toute façon, ça ne m'étonne aucunement venant de la part d'une élève ayant participé au CG de francais ! ;)

    Sinon, je pense qu'au contraire, tu n'as pas de souci à te faire au niveau de ton analyse ("en quoi" au lieu de "comment"), le risque pour un élève s'étant penché sur le "Comment" étant de se limiter à la forme, et de se retrouver très rapidement à court d'arguments, ou de produire une dissertation guère très riche (on ne peut dissocier fond et forme aussi facilement, surtout en poésie !)...
  • Bonjour

    J'ai eu le même sujet et j'ai reformulé la problématique en "dans quelle mesure l'art de la poésie fait il ressortir des beautés dissimulés ?"
    Mon plan est :
    I- des beautés dans la nature
    A) la nuit (sujet du corpus)
    B) les Demons (cité Nuit Rhénane de Appolinaire et la Loreilai)

    I- des beautés dans des concepts moins tangibles
    A) la modernité (Zone et Pont Mirabeau)
    B) la mort (Les comtemplations de Hugo)

    Le propos est de dire que en mêlant à d'autres thèmes tél que l'amour ou à l'aide des outils poétiques, le poète peut faire sortir des attraits dans les choses qui n'en ont pas. J'ai mit dans ma conclusion que le sentiment de crainte étant proche de celui de craindre, cela pouvait expliquer ce phénomène que le poète maîtrise complètement
  • Cestmondada a écrit:
    :

    Bonjour, je ne parviens pas à voir le plan que vous proposez. Pourriez-vous, s'il vous plait, le poster une nouvelle fois?
  • Bonjour tout le monde.
    moi aussi j'ai l'EAF dans l une des centres etrangeres et j'ai choisi la dissertation.
    j'ai adopté un plan dialectique en transformant la problematique en : La poesie fait elle apparaitre des beautées insoupconnées ?
    Mon plan était :
    I-la poesie nous montre des beautées insoupconnées.
    1-A travers la conception de son ecriture.
    2-A travers la poesie parnassienne
    3-A travers la poesie symboliste notamment avec Baudelaire (les fleurs du mal)
    II-la poesie nous montre egalement autre choses.
    1-La condition humaine avec la poesie engegée ; la poesie de la resistance.
    2-Les sentiments du poete avec la poesie lyrique.
    3-Les mysteres de l univers avec victor hugo (les mages).
    Qu'est ce que vous en dites .
    Et merci d'avance.
  • Bonsoir ladji003,
    j'ai adopté un plan dialectique en transformant la problematique en : La poesie fait elle apparaitre des beautées insoupconnées ?

    Il me semble que cette problématique déforme un peu celle de l'énoncé... En fait, en lisant le sujet de dissert' qui était : "En quoi la poésie fait-elle apparaître des beautés insoupconnées ?", j'ai personnellement senti une affimation sous-entendue; qu'il ne fallait donc pas discuter (peut-être éventuellement en ouverture?). Je pense que ce qu'il fallait plutot discuter ici c'est EN QUOI à défaut de EST-CE QUE...

    3-A travers la poesie symboliste notamment avec Baudelaire (les fleurs du mal)

    Baudelaire n'est pas symboliste, c'est seulement le précurseur du symbolisme...
    II-la poesie nous montre egalement autre choses.
    1-La condition humaine avec la poesie engegée ; la poesie de la resistance.
    2-Les sentiments du poete avec la poesie lyrique.
    3-Les mysteres de l univers avec victor hugo (les mages).
    Qu'est ce que vous en dites .

    C'est un peu HS, ce que tu désignes comme "autres choses" ici correspond parfois -souvent, même- à un type de beauté selon le poète : tout dépend de ce qu'on entend par le mot "beauté", relatif à chacun...
  • ShocopShocop Membre
    Bonsoir ladji003, je suis malheureusement d'accord avec Fraise. Comme toi, un ami à moi a fait la même chose, mais le professeur a approuvé ses dire, peut-être pour le ménager. S'il s'avère qu'on pouvait traiter le sujet ainsi, je douterais de ma capacité à distinguer une question analytique d'une question dialectique.
  • Bonsoir oui dans la copie j ai pas dit que Baudelaire etait on symboliste juste je l ai classer dans un paragraphe entier .
    Pour les symbolistes j ai parlé de Verlaine et pour les parnassiens j'ai parlé de Gautier et Mallarmé qui a rejoint la conception de l art pour l art.Et pour ma deuxieme partie j ai parler des autres choses comme je les ai mentionné dans la mesure ou les poetes ne les concoivent pas comme des beautées.
    Et selon vous il n y a aucune chance?
    J ai egalement une amie qui a adopté le plan dialectique.
  • Je pense qu'à partir du moment où la problématique est mal cernée et/ou approximative, il y a peu de chances pour que le plan qui en découle soit particulièrement bon et qu'il corresponde aux attentes de l'examinateur...
    Le tien est très intéressant, ladji003, mais peut-être pas adapté à la consigne...

    D'ailleurs, j'ai trouvé un autre topic là-dessus sur le forum, pour régler la question du "En quoi?"; voici le lien :
    https://www.etudes-litteraires.com/forum/topic19404-sens-de-en-quoi-dans-lintitule-dune-dissertation.html

    Autre exemple (explication très claire): http://commentairecompose.fr/dissertation/plan-dissertation/
    Sur ce site, ils donnent pour exemple de sujet à plan analytique, une problématique débutant par "En quoi...". ;)
  • ShocopShocop Membre
    Merci pour ta source Fraise, et, en effet, il semble qu'il s'agisse, là, de faire une démonstration, donc à travers des arguments, soutenir la thèse principale que nous donne le sujet : La poésie révèle des beautés insoupçonnés.
  • Une fois de plus, d'accord avec toi, Shocop. ;)
    Il s'agissait bel et bien de fournir des arguments et non pas de dire si c'était vrai ou pas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.