Fiches méthode Bac de français 2021

SVP quelqu'un peut me dire comment repérer une diérése dans un poéme ??
On m'a dit que c'est lorqu'un vers a 11 syllabes au lieu de 12 mais je comprend pas :/ :/

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    La diphtongue : diérèse et synérèse

    On appelle diphtongue la réunion, dans un même mot, de deux sons entendus distinctement, mais produits en une seule émission de voix. Il est donc indispensable pour mesurer le mètre de savoir quand deux ou plusieurs voyelles successives forment une ou plusieurs syllabes.

    Pour apprécier si l’on doit recourir à la synérèse (émission de deux voyelles en une seule syllabe) ou à la diérèse (émission de deux voyelles en deux syllabes), il faut revenir à l’étymologie du mot. En principe, la diphtongue comptera pour une ou deux syllabes selon qu’elle est issue d’une ou deux syllabes latines.

    Généralement, lorsque la première voyelle est précédée d’un R ou d’un L précédés eux-mêmes d’une consonne, la diphtongue compte pour deux syllabes. Exemples : « nous ne pli-ons pas ! », « j’ai cri-é », « plu-ie ».

    En pratique, quand dans un poème utilisant un seul mètre : alexandrin (12), décasyllabe (10), octosyllabe (8), un vers paraît faux, il faut vérifier qu'une diphtongue n'est pas l'objet d'une diérèse. Par exemple "intention" peut selon le cas compter pour in/ten/tion (3) ou in/ten/ti/on (4).
  • O mois des floraisons mois des métamorphoses
    Mai qui fut sans nuage et Ju-in poignardé
  • LaoshiLaoshi Membre
    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige (Baudelaire; HARMONIE DU SOIR)
  • paulangpaulang Membre
    Comprenne qui pourra.
    Mai qui fut sans nuage et Ju-in poignardé. Je compte 13 syllabes en prononçant ju-in et nu-a-ge.
    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige. Là, j'en compte 12 si je prononce vi-o-lon et af-flige.
  • Tiens compte de la césure pour choisir entre juin et nuage.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Mai qui fut sans nuage et Ju-in poignardé. Je compte 13 syllabes en prononçant ju-in et nu-a-ge.

    Il faut compter sur tes doigts.
    Mai/ qui/ fut / sans/ nu/ag(e)/ et/ ju/in/(ici se trouve la diérèse) poi/gnar/dé.
    Cela fait douze.
  • paulangpaulang Membre
    Et comment croyez vous donc que je fais cette comptabilité peu orthodoxe ? :)
  • Le E de nuage devant la voyelle de Et est muet. On ne compte pas la syllabe GE.
    (Règle du E muet en versification)
  • Paulang, c'est une c'est une question de rythme qu'il faut savoir anticiper dans la lecture. La plupart des alexandrins classiques se composent de deux hémistiches égaux séparés par une césure :
    On a donc le rythme 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 / 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12
    Si tu t'imprègnes de ce rythme, tu repéreras instinctivement les diérèses.

    Par contre attention, tout mot comportant une voyelle suivie d'un - i n'est pas de ce fait susceptible de diérèse. Ex : jamais on ne trouvera la diérèse nu-it (la raison en est étymologique).
  • paulangpaulang Membre
    Merci, c'est ce que j'avais cru comprendre du message d'Anne.
    Petite remarque : Autant "vi-o-lon" ne me pose aucun problème ("dans la maison vide" Jean loup Dabadie/Polnareff), autant "ju-in" me semble moins naturel.
  • Si, l'étymon a deux syllabes, la diérèse est absolument régulière. Mais il est vrai que cela choque plus que dans le cas de la diérèse y -> i.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Il est vrai.
    i-o paraît plus naturel que u-i. (et surtout u-in est rare)
    Mais on trouve quand même souvent une diérèse avec un mot comme ruine par exemple;
    Ces/pics/ sont/ la/ ru/ine é/nor/me/ des/ vieux/ âges. (Victor Hugo, La légende des siècles.)
  • HapoHapo Membre

    Bonjour,

    Je suis en train de lire Les Fleurs du Mal.

    Je suis étonné, dans le poème "Brumes et pluies", poème isométrique en alexandrins, de lire le vers suivant : "Où par les longues nuits la girouette s'enroue". Si je compte bien, il y a treize syllabes, en comptant la diérèse de "girouette" ainsi que le "e" suivi d'une consonne :

    Où/par/les/lon/gues/nuits/la/gi/rou/e/tte/s'en/roue

    Où est mon erreur ?

  • LaoshiLaoshi Membre

    Je ne sais si tu fais erreur. Mais si l’on prononce \ʒi.ʁwɛt\, on arrive à

    Où/par/les/lon/gues/nuits/la/gi/rouet/te/s'en/roue (12)

  • HapoHapo Membre

    C'est drôle, je ne prononce pas comme ça mais, même à l'oral dans une prononciation classique, je fais la diérèse. (Je n'ai pas l'API sur smartphone donc je ne peux écrire le mot entier mais à la place du [w], j'aurais naturellement mis un [u])... 🤔

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    7 avril modifié

    Bonjour Hapo,

    Moi aussi, mais l'usage a été fluctuant entre diérèse et synérèse

    Au contraire on continue de compter dou-elle, girou-ette, pirou-ette, comme on l'avait fait plus anciennement, tandis que Desportes et Molière ont écrit girouette, et que Hossner donne un exemple de pirouette au xviie siècle.

  • HapoHapo Membre

    D'accord, très intéressant. Merci beaucoup !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.