Grammaire française Participe passé

2»

Réponses

  • Bonsoir,

    Je reçois chaque jour des demandes de stages... chacune se terminant avec une formule de politesse différente,
    dont aucune ne m'offusque particulièrement car le degré est fort variable selon la pratique du pays d'origine.

    La formulation "Bien respectueusement", quand un élève s'adresse à un professeur, me semble la meilleure
    et la plus neutre. "(Bien) cordialement" me semble tout aussi acceptable.

    ... Bien... à vous !

    Olivier
  • D'un pur point de vue grammatical je trouve bizarre cet adverbe de manière qui ne modifie rien, ni verbe, ni adjectif, ni adverbe.

    Il faut suppléer : je vous salue respectueusement et cette ellipse est une désinvolture à la limite de l'irrespect : « Je ne vais pas me fatiguer à écrire tout du long une formule de salutation. »
  • JehanJehan Modérateur
    Les phrases elliptiques averbales ne sont pas pour autant agrammaticales, ni nécessairement irrespectueuses.
    "Cordialement" aussi, alors, c'est de l'irrespect désinvolte ?
    "Bonjour, monsieur" aussi ? Vu qu'il faut suppléer "Je vous adresse mon bonjour, monsieur" ?
  • "Cordialement" aussi, alors, c'est de l'irrespect désinvolte ?

    OUI
  • JehanJehan Modérateur
    Et "Bonjour, monsieur" aussi ?

    Au fait, puisque l'adverbe doit toujours modifier un mot...
    L'adverbe "Oui" de votre réponse, quel mot modifie-t-il ?
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Ce serait plus poli de répondre « oui, vous avez raison, je suis d'accord avec vous, et vous remercie du fond du cœur de m'avoir fourni l'occasion de préciser ma pensée. »
    Ce "oui", crié en capitales, tombant comme un coup de fouet, est d'une sécheresse et d'une désinvolture qui m'étonnent chez une adepte des bonnes manières. :P
  • OUI, adv.
    I. [ Oui exprime l'acceptation d'un énoncé positif ou bien d'un état de chose]
    A. [Comme marque d'acceptation]
    1. [ En réponse à une question positive ]
  • JehanJehan Modérateur
    Comme quoi un adverbe employé seul peut en fait renvoyer à tout un énoncé.
    Oui, certes, certainement, assurément...
  • Bonsoir,

    Certains de mes collègues universitaires m'ont indiqué attacher du prix (sic) à ce que les étudiants s'adressent à eux dans un courriel avec autant de politesse que dans une lettre sous la forme papier.

    Dès lors, sauf si vous connaissez personnellement le professeur, évitez les formules d'appel ou de politesse comportant les vocables bonjour, cher, cordialement, considération (à fortiori estime), bien à vous, etc.

    Préférer une formule de politesse complète contenant respectueusement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.