Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

1356720

Réponses

  • ComateenComateen Modérateur
    Khadidja, il ne faut pas que tu te focalises sur l'intrigue des livres à étudier; ce ne sont pas des romans policiers! Alors les devoirs proposés peuvent être des commentaires linéaires (mais ce n'est pas le plus courant), des commentaires composés, des disserts,d es exposés...Ce sont bien sûr des devoirs qui concernent les oeuvres au programme, par exemple tu peux avoir une question générale, puis "vous commenterez/discuterez cette citation selon les oeuvres étudiées et vos connaissances personnelles". La littérature en terminale et les lettres en fac sont très différentes car en term il faut connaître pratiquement par coeur les oeuvres, et on ne demande pas de réflexion réellement personnelle, il faut aller très vite en 2h, donc il n'y a pas le temps de se disperser. A la fac c'est différent, il n'est pas nécessaire de connaître forcément les oeuvres sur le bout des doigts; c'est la réflexion personnelle, la mise en perspective avec d'autres oeuvres, des références à des ouvrages critiques qui sont demandées.
  • J'étais en 1ère année de licence de lettres modernes cette année à la fac de Cergy-Pontoise et mon emploi du temps correspondait à ça :
    1er semestre :

    2h td litt.comparée
    2h td litt.française du 19è
    2h td de linguistique
    2h td méthodologie du commentaire litt.
    2h td écriture d'invention
    2h td langue vivante

    avec 3 options au choix :
    2h CM introduction à la communication
    2h CM littérature de jeunesse
    2h pratique sportive : aérobic

    2è semestre :

    1h30 CM approche critique littéraire
    2H td littérature française du 20ème
    1h30 CM introduction à la linguistique générale
    1h30 td linguistique
    1h30 Td méthodo de la disserte
    2h td langue vivante

    avec 3 options au choix :
    2h td découverte de la poésie contemporaine
    2h CM littérature francophonne
    2h CM débats médiatiques et médias

    Personnellement, je n'ai pas trouvé de difficultés extrêmes cette année par rapport à la terminale. Le tout c'est de s'intéresser et d'approfondir un peu plus son analyse littéraire qu'au lycée. Il y a bcp de livres à lire, c'est je pense, le travail principal de l'étudiant en lettres. De temps à autre, tu auras une disserte, un commentaire ou un exposé. Ca peut prendre du temps mais pas au point d'être dépassé je pense.
    J'aimerai travailler ds le journalisme ou la communication plus tard. Je réfléchis encore à mon projet perso.
  • Bonjour tout le monde ! =)

    Alors voilà j'aurais voulu savoir, je suis en terminale L et je ne sais pas trop ce que je voudrais faire après le bac. Jusqu'à aujourd'hui je voulais faire une fac de Lettre Moderne le problème est que je ne lis presque pas (sauf les livres donnés par les profs) du coup je me dis que ça ne sert à rien de faire Lettre car si j'ai du mal à lire là, ce sera pire à la fac (à moins de m'y mettre vraiment à fond maintenant, et encore). Mais je ne vois pas ce que je pourrais faire d'autre... Si vous avez des idées elles sont les bienvenues !

    Merci d'avance .

    (Je ne sais pas si j'ai posté mon message au bon endroit :/ )
  • ComateenComateen Modérateur
    Tu ne lis pas parce que tu n'aimes pas ça ou parce que tu n'as pas le temps (à cause d'autres loisirs, par exemple) ?
  • il vaut mieux avoir lu au lycée, c'est évident, mais on peut rattraper ses lacunes pendant l'été qui précède l'entrée à la fac et pendant la 1ère année de fac. Le tout est d'avoir envie de lire, et de lire beaucoup (il faut compter entre 15 et 20 bouquins par an en fac de lettres ou en prépa d'ailleurs). Si tu ne veut pas lire, passer des heures à décortiquer des passages spécifiques alors fais autre chose qui te correspond mieux (histoire, géographie, philo, langues, histoire de l'art, communication, écoles d'art... il y a le choix!)
    bonen chance
  • Bonjour à tous !
    Je suis actuellement en terminale littéraire, et j'envisage sérieusement de me diriger vers une licence de lettres modernes.
    Cependant, je m'interroge quant aux débouchés de cette licence.
    J'aimerais m'orienter vers l'édition ou le journalisme, et pas du tout vers l'enseignement car cela ne m'intéresse absolument pas..
    De plus, lorsque que je consulte les témoignages sur le net, je remarque que beaucoup d'étudiants en lettres modernes se sont tournés vers l'enseignement par défaut, et n'ont pas pu trouvé d'emplois dans l'édition car ce serait un secteur "ultra bouché".
    Je suis persuadée que c'est la voie que je dois suivre, car la littérature me passionne, mais il faut aussi envisager la réalité, ce qui n'est pas facile..
    Je poste donc ce message pour récolter quelques témoignages (positifs peut-être ?) pouvant m'aider à être mieux informée par rapport aux débouchés de cette voie.
    J'aimerais aussi savoir comment je pourrais me tourner vers l'édition après une licence de lettres modernes.

    En espérant des réponses.. Merci d'avance !
  • HumanHuman Membre
    "Le travail "sur" la littérature dans l'édition ne représente que 20% du travail", dixit un ami éditeur. La plupart des personnes travaillant aujourd'hui dans ce milieu sont issus d'école de commerce, etc. L'édition, c'est surtout la marchandisation de la littérature, rien de bien littéraire en soi.

    Pour ce qui est du journalisme, les lettres modenres offrent une bonne formation à condition d'intégrer une très bonne école de journalisme par la suite (CFJ, CELSA ou une des 10 écoles nationales réputées). Et, là aussi, les postes sont peu nombreux et la concurrence rude, notamment des IEP qui offrent une formation bien plus à même de comprendre le monde que les lettres.
  • Je confirme malheureusement ce que dit Human à propos de l'édition... Pour preuve, une prof de ma fac, qui a débuté dans l'édition, et qui, après s'être rendue compte des réalités du métier, est finalement devenue enseignante... Comme quoi

    Mais si tu en as vraiment envie, et que tu te sens capable de faire des compromis (car le seul poste "vraiment" littéraire est celui de directeur de collection, mais c'est bien sûr le moins accessible), il ne faut pas te décourager pour autant !
  • Lucy... J'ai l'impression de me lire quand je vois ton message, à la nuance près que je suis en première L.
    Je suis donc également très intéressée par vos témoignages.
  • ComateenComateen Modérateur
    Après la licence, tu peux tenter un master édition, mais les places sont chères !
  • Les places sont chères dans le sens où l'accès au master est difficile, ou dans le sens où les débouchés très rares ?
  • Je me pose la même question que Snowing.

    J'ai pensé également aux métiers de la culture après une formation littéraire, quelqu'un aurait-il des informations à ce propos ?
  • HumanHuman Membre
    Snowing a écrit:
    Les places sont chères dans le sens où l'accès au master est difficile, ou dans le sens où les débouchés très rares ?
    L'accès au master n'est pas difficile tant que tu travailles. En revanche, les débouchés sont très, très rares.

    Et qu'entends-tu, Lucyinthesky, par "métiers de la culture" ? C'est une formule large qui ne veut pas dire grand chose.
  • ComateenComateen Modérateur
    Dans le cas du master édition, c'est un peu différent, ils ne prennent que les plus compétents, c'est-à-dire ceux qui ont fait des stages, par exemple. Rien à voir avec le master recherche, où la licence suffit, et le choix d'un directeur de recherche qui accepte de suivre tes travaux, bien sûr.
  • Bon, ce n'est pas très encourageant, et stressant.. Sachant qu'ils faut se décider assez rapidement et faire ses choix d'orientation bientôt..
    Avec "métiers de la culture" j'entends musées, bibliothèques.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.