Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

17810121315

Réponses

  • Pour las aides financières, renseigne-toi dans toutes les structures : mairie, conseil général, etc. Par exemple, mon département accorde un aide aux étudiants non boursiers dont les parents habitent le département, sous condition de ressources évidemment.
  • Merci beaucoup pour vos réponses. Je vais me renseigner pour les aides (sait-on jamais tout est bon à prendre lol).
    Pour les livres je vais déjà lire ceux que tu m'as conseillé Korax en commençant par "La princesse de Clèves" car je l'ai déjà survolé pour mon Bac et j'avais étudié "La princesse de Montpensier" (film et livre ).

    Je pense que ce qui me fait le plus peur est le fait que pendant 1 an je n'étais plus dans le "système scolaire" vraiment mais c'est sûrement comme le vélo "ça ne s'oublie pas".

    Merci encore et n'hésitez pas à me donner des idées de lecture qui seraient un plus pour moi pour la rentrée.

    Bon été à tout le monde =D
  • Tu peux lire les œuvres au programme. Elles changent peu d'une année sur l'autre : http://www.univ-rennes2.fr/system/files/UHB/DEPARTEMENT-LETTRES/Guide%20Licence%20Lettres%202012-2013.pdf
  • J'ai pris note des œuvres étudiées en L1 . Merci.
    Et j'ai une autre question (décidément ...) , est-ce que je peux écrire/ annoter / surligner sur les livres (au lycée on n'avait pas le droit car on s'en servait lors des devoirs donc la je ne sais pas ????) .

    PS : me conseillez vous de prendre latin en option ? ça aide vraiment ? (combien d'heure est-ce pas semaine 2h, 4h ?)
  • Il y a aussi une liste de lectures conseillées à partir de la page 52 du document.
    Le latin, si j'ai bien lu, c'est 3 heures par semaine, 2 heures de langue et 1 heure de méthodologie de la traduction.
    Pour le moment, le latin n'est pas nécessaire pour le CAPES de Lettres modernes, mais il l'est pour l'agrégation. Si tu te destines au professorat, oui le latin me parait très souhaitable, si ce n'est indispensable. Si tu ne vises pas le professorat, il peut t'aider dans d'autres matières comme l'ancien français.
  • Quant aux livres, ils sont à vous : massacrez-les ! :)

    P.S : En L3, j'ai dû acheter trois exemplaires d'Yvain ou Le Chevalier au Lion au cours de la même année tellement j'avais gribouillé de notes, surligner, etc. Et pourtant, je suis quelqu'un de très soigneux :)

    Votre livre est votre premier outil de travail ;)
  • Merci je viens déjà d'acheter "L'écrivain" de Yasmina Khadra et "Capitale de la douleur" de Eluard ça va m'occuper quelques jours et je vais acheter La princesse de Clèves la semaine prochaine (ma libraire n'avait pas la bonne édition)
    On va voir ce que donne Eluard ^^ la poésie c'est ce que j'aime le moins, je ne comprends pas toujours le message ou fil conducteur (mauvais souvenir de la terminale avec "A la lumière d'hiver" de P.Jaccottet). =}

    Merci pour le conseil sur le latin je pensais aussi que ça ne pouvait que bénéfique.
  • Bonjour à tous,
    Je suis actuellement en terminale ES et je m'intéresse à la licence de lettres moderne.
    J'aimerai simplement savoir en quoi consiste cette filière pour être sûre de ne pas me tromper d'orientation. J'aime la littérature et j'ai eu 17 au bac de français. Quelles sont les difficultés de cette licence? Et que peut-on faire après? (A part les traditionnels métiers de l'éducation)
    Voilà, merci pour vos réponses!
    :)
  • Cher alaisb12,

    La licence de Lettres Modernes se compose de plusieurs disciplines et ne se limite pas, loin de là, à la littérature. Tu étudieras d'une part, pendant ton cursus, la littérature française du Moyen-Age à nos jours, avec pour chaque période un corpus d'oeuvres réduit. Tu découvriras également la littérature comparée où tu mettras en relation des auteurs français et des auteurs étrangers (parfois sur traduction, parfois en langue originale). Voilà pour la partie "littéraire". Ensuite, tu auras également à chaque semestre des enseignements de langue française, d'abord de français moderne où tu feras de la grammaire, de la stylistique et de la lexicologie grossièrement. Puis tu découvriras en général en deuxième et troisième années, l'ancien français où tu feras de la traduction de texte, de la phonétique historique, de la morpho-syntaxe et de l'étude de vocabulaire.
    S'ajoutent à cela l'étude d'une langue ancienne (obligatoire ou non selon les universités) que tu peux remplacer par de la culture antique mais je te conseille vivement de choisir le latin, et l'étude d'une langue vivante de ton choix.

    Concernant les difficultés de la licence, je pense que comme tout élève qui sort du lycée et arrive à 18 ans à l'Université, il faut savoir se prendre en main tout de suite, être suffisamment mature pour comprendre que ce n'est pas parce que tu as relativement peu d'heures de cours et pas de travaux à rendre toutes les semaines, qu'il n'y a rien à faire. Après si tu travailles sérieusement, je pense qu'on peut tout à fait s'en sortir sans difficulté, et puis tout dépend de tes qualités. Personnellement, j'ai toujours beaucoup travaillé les matières techniques (français moderne, ancien français, latin) parce qu'elles te permettent d'avoir des excellentes notes si tu es efficace et que tu t'entraînes, puisqu'il s'agit pour elles avant tout d'apprentissage par coeur et régulier (il est loin le mythe du littéraire qui n'apprend rien et compose des dissertations grâce à sa belle plume). Maintenant que j'ai une charge d'enseignement d'ancien français, je me rends compte qu'il ne faut vraiment pas être un génie pour avoir 18 en licence, par contre avoir 18 en dissertation de littérature français ou comparée, c'est quand même bien plus rare.

    Pour ce qui est des débouchés, autant être honnête, en dehors des concours de l'enseignement du secondaire, ils sont plus que réduits... Si l'enseignement n'est vraiment pas ton truc (mais peut-être que tu changeras d'avis en étudiant), je te conseille de coupler ton parcours de lettres modernes avec un autre cursus qui t'ouvrira plus de portes. Je sais que Paris IV propose par exemple un double cursus Lettres et Sciences Politiques avec Science Po Paris ou même des bi-licences internes (lettres-histoires de l'art, lettres-anglais). Ca pourrait vivement enrichir ton C.V.
  • Pour compléter les propos d'AntoineParis sur le contenu de la formation, je dirais que la licence en soi ne te ferme pas autant de portes que ce que l'on croit. Si tu souhaites travailler dans le privé, dans une entreprise, il est tout à fait envisageable de tenter des admissions parallèles à bac+2 ou bac+3 dans les IAE ou les ESC. Dans le domaine de la gestion et du management, des masters dédiés aux littéraires émergent comme à Dauphine ou à Nanterre. Les IEP et Sciences Po te seront également accessibles mais le nombre de places est plus faible.
    Des masters consacrés à l'édition existent aussi mais autant dire que la concurrence est très rude sur le marche de l'emploi dans ce domaine. Le problème est assez similaire pour les master en management culturel.
    Le journalisme et la communication (CELSA ou d'autres écoles, attention cependant à la reconnaissance auprès des entreprises) sont une autre possibilité.
    Tu peux très bien prétendre aussi à la fonction publique. Les capacités de rédaction et d'expression et la culture acquise en licence y seront toujours appréciées. Mais il faut, généralement, préparer des concours (encore une fois) et il sera donc préférable de passer soit pas un IEP, soit par une L3 d'un IPAG (institut universitaire préparation aux concours de la fonction publique, à ne pas confondre avec l'école de commerce), soit pas un M2 d'administration publique qui prépare aux concours de catégorie A comme à Dauphine ou à Paris 1. Ces formations sont souvent nécessaires pour acquérir une culture juridique et économique exigée aux concours.
    Voilà ce à quoi j'ai pensé. Il existe peut-être d'autres passerelles. Mais pour résumer :
    -un cursus "sec" en littérature ne t'ouvre vraiment pas de portes sur le marché du travail (hors éducation)
    -de nombreux secteurs resteront accessibles en master après ta licence
    -mais il faudra sûrement passer par des admissions parallèles ou des concours
    -la licence te laissera dans tous les cas le temps de mûrir ton projet
  • Merci pour vos réponses! C'est sympa d'avoir pris le temps de me répondre.
    Alors, d'après ce que j'ai compris, la licence est plutôt un point de départ vers un master ou la préparation d'un concours en parallèle. Je m'intéresse aux métiers de l’enseignement mais également aux domaines de l'édition.
    Cependant, la licence à l'air tout de même assez difficile, sachant que je ne parle pas couramment l'anglais et que je n'ai jamais fait de latin et puis comme vous l'avez souligné, je n'aurai que 18 ans et personne pour me dire de bosser. C'est là, d'après moi, toute la difficulté de l'université. Mais je pense quand même la tenter et au pire des cas, bifurquer vers autre chose.
    Donc merci pour ces éclaircissement et si vous avez d'autres infos, n'hésitez pas! :)
  • Je suis en deuxième année de lettres modernes ! En tapant "pole lettre et art Aix" sur internet tu tomberas sur les enseignements dispensés dans ma licence, comme te l'ont dit les autres membres du forum, tu n'étudieras pas que la littérature. Il faut aussi savoir que tu étudieras la langue dans son ensemble (grammaire, lexicologie...) et des langues anciennes (latin ou grec et ancien français). Mais tout dépend du parcours que tu choisis en deuxième année ! Dans mon université (Aix-Marseille Université) tu as le choix entre: -métier de l'enseignement
    -métier du livre (éditions ext...)
    -pluridisciplinaires (lettres modernes+ options de ton choix)

    Moi je me destine aux métiers de l'enseignement, mais cette licence te permet d’acquérir de bonne base en lettre qui peuvent te permettre de rebondir sur d'autres domaines : journalisme, communication...
  • Ahhh, la licence de lettres modernes... Toute une histoire ! Enfin, les autres avant moi ont déjà pratiquement tout dit à ce propos donc je ne compte pas répéter tout cela... Par contre deux choses m'ont interpellée :

    - "Parler couramment anglais" n'est pas obligatoire si tu souhaites étudier cette langue (en revanche, il est vrai que le niveau est très littéraire). Par contre tu peux tout à fait commencer l'apprentissage d'une nouvelle langue sans même en avoir les acquis ! En tout cas, dans mon université c'est possible. Elle offre un vaste choix de ce point de vue-là (japonais, russe, portugais...). Mis à part en anglais (et peut-être en espagnol), tu peux démarrer en tant que débutant un peu partout !
    - Les métiers de l'édition t'intéressent ? Je ne vais peut-être te dire que des banalités, mais la concurrence est très, très féroce ! Cela fait quelques semaines que je m'active pour glaner le plus d'informations possibles auprès de professionnels et d'étudiants en master, et c'est loin d'être de la rigolade...

    Ainsi, si tu souhaites tenter l'édition, plusieurs choses me paraissent importantes à savoir :
    - Tu peux tenter la licence de lettres modernes seule (sans avoir à la coupler avec une autre licence par exemple...). Généralement dans les universités on propose des parcours pré-professionnels, un doit être en rapport avec les métiers du secteur de la culture, du livre... N'hésite pas à le prendre, cela fera toujours un petit + à faire valoir sur le CV.
    - Décrocher un master en édition n'est pas une finalité ! Bien sûr, le stage de fin d'études te permettra d'avoir une expérience professionnelle intéressante, et dans la plupart des masters, les cours proposés et le projet étudiant mener sont aussi très enrichissants... Mais le master ne te garantira absolument pas un travail en édition à la clé, et le stage de fin d'études ne débouche que trop peu souvent sur une embauche en CDD ou en CDI (le Graal des Graal !)
    - Trouver un travail dans l'édition se fait le plus souvent au petit bonheur la chance ou au piston (indéniable) : donc n'hésite pas à faire des stages pendant tes études si cela t'intéresse vraiment ! Bien sûr, inutile d'en faire cinq par an, mais un d'une longue durée (un mois, deux mois) est pas mal. Entretenir des bonnes relations avec tes tuteurs de stage, les professionnels que tu rencontreras dans le milieu... Et te rappeler à eux en reproposant tes services par exemple... Ce sont les meilleurs moyens pour te faire connaître et donc te voir décrocher un poste suite à cela. Pratiquement tout se passe en interne dans ce milieu-là, les études font rarement la différence...
    - Apprends en autodidacte à utiliser des logiciels comme Photoshop, InDesign, QuarkXPress, Illustrator (optionnel celui-là...). Ce sont les 3 logiciels de base en PAO utilisés dans le secteur de l'édition, et des atouts majeurs à faire valoir sur le CV ^^
  • Bonjour à tous,

    je suis actuellement en TL et je m'adresse plus précisément aux étudiants qui sont en fac de lettre, je voudrai faire 3ans de lettre moderne et d'anglais, pour ceux ou celles qui font ces études, je voudrai avoir plus d'information: emploi du temps, et surtout le contenu des cours...

    Merci d'avance pour votre aide.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Bonjour,

    Je n'ai pas fait de L1 ni de L2 mais une L3 de lettres.
    Malheureusement il est très difficile de te donner un emploi du temps et un programme: ils diffèrent selon les universités et selon les années.
    Compte en moyenne 20-25h de cours et de td (travaux dirigés),
    pour les matières en général :
    - langue française (grammaire, linguistique, phonétique, histoire de la langue..),
    - littérature française et comparée (histoire littéraire, études d'oeuvres, dissertation, commentaires stylistiques...)
    - langue vivante
    - langue ancienne
    - enseignement libre
    - méthodologie la première année
    Le plus simple est que tu ailles sur le site de l'université ou tu comptes t'inscrire, tu devrais trouver ce genre de renseignements.

    edit : la conversation vient d'être déplacée : tu peux jeter un coup d'oeil sur les messages précédents.
  • AmmyAmmy Membre
    On trouve beaucoup d'infos aussi dans les pages qui précèdent
  • lovatic a écrit:
    3ans de lettre moderne et d'anglais.

    Deux licences en même temps ou une bi-licence ?
  • mTitania91, vos informations m'ont vraiment aidés, mais je voudrais avoir un avis, si je prend lettres modernes pour poursuivre une école de journalisme, est-ce le bon choix? c'est en tout cas ce que m'a conseillée la conseillère d'orientation du lycée. je commence vraiment à douter :/
  • Bonjour tout le monde , alors voila depuis quelque temps j'aimerais faire une licence lettre moderne pour par la suite faire un master pour devenir professeur des écoles . Pour la licence lettre moderne j'aimerais aller à l'université de valenciennes du Hainaut-Cambrésis , le parcours s'appelle Lettre , art, humanité , je voulais demander dans ce type de parcours lors de la deuxieme année de licence nous pouvons donc choisir notre spécialité " lettre moderne" ?
    et s'avez vous si ce type de parcours est sous capacité réduite ?


    Merci d'avance !!
  • Salut à tous!
    (Bon déjà, je m'excuse si ce sujet existe déjà.....)
    Je suis actuellement en licence de psychologie, mais venant d'un bac L, cette filière est trop scientifique à mon goût.
    J'ai donc décidé de me réorienter, et ayant longtemps hésité avec une prépa littéraire, j'ai finalement décidé de m'inscrire en Lettres modernes pour la rentrée 2015!
    Je voudrais donc avoir quelques renseignements sur celle-ci, niveau travail à fournir, matières, débouchées (autre que professeur)... Etc. Car toutes les infos que je trouve sur internet restent assez vastes !!
    Merci beaucoup :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.