Laclos, Les Liaisons dangereuses - Exposé sur les liaisons dangereuses

Mon professeur m'avait donnée un travail qui porte sur les liaisons dangereuses dans les liaisons dangereuses. j'ai pensé au plan suivant:
I- les liaisons dangereuses: l’œuvre
1- la lettre: une énonciation particulière
plusieurs voix qui parlent et qui nous présentent différentes faces de l'information (surtout valmont et la comtesse).
la lettre un outil libérateur qui permet aux personnages de dévoiler ce qui est décelé dans leur cœur.
des preuves écrites des liaisons entretenues avec les autres
la lettre est un moyen aussi pour maintenir une intimité entre les personnages, et pour révéler leurs rapports
2- les personnages: des portraits qui se construisent
Valmont : le masque de l'amour/ la comtesse: le masque de la vertu
cecile et danceny: des personnages inexpérimentés/ victimes de la tentation et de la manipulation
Madame de Rosemonde (sa maison est le lieu ou les actions se déroulent) et Madame de Volanges (déclenche l'action avec ses conseils à la présidente): femmes vertueuses qui entretiennent des relations avec tous les protagonistes
3- Des visions différentes
- les maitres du libertinage (valmont/ la comtesse)
-les initiés au libertinage (cecile/ danceny)
-les modèles de la piété et de la vertu (madame de rosemonde/ madame de volanges)
=> des doubles
II- les liaisons dangereuses dans les liaisons dangereuses
1- Valmont et La marquise de Merteuil: des metteurs en scene
les stratagèmes
des complices
Mme de Merteuil est le meneur de jeu de loin/ Valmont est le principal acteur du jeu cruel
2- Les proies: des victimes de l'immoralité (cecile, danceny, la presidente)
cecile et danceny victime d'un complot pour se venger de madame de volanges
la présidente: une vertu qui cède à l'amour
3- l'amour et la cruauté: deux moteurs qui guident l'action
les actions des personnages sont motivées par deux moteurs: l'amour (la présidente, Madame de voloanges,)
la cruauté (Mme de Merteuil, valmont)
=> par la suite la cruauté laissera place à l'amour qui sera fatal pour tous les personnages
III- les liaisons dangereuses: la victoire de la vertu
1- une fin tragique (la mort du comte de valmont et de la présidente, la disgrâce de cecile et de la comtesse)
la mort purificatrice (valmont, la presidente)
la disgrace de cecile et de Mme de merteuil: découverte de leurs erreurs/ l’éloignement comme punition, auto-punition
2- la fonction cathartique de l’œuvre
le lecteur est appelé à s'identifier aux personnages
3- l’œuvre miroir de la société
le libertinage,
le mariage
la religion
«13

Réponses

  • Je trouve que c'est une très très bonne idée mais j'essayerai de reformuler ceci d'une autre manière .
  • Donc mon plan est bon?
  • DeliaDelia Membre
    Vous n'avez pas défini le terme liaisons dangereuses.
  • je pensais que je devais le définir dans l'introduction: les liaisons dangereuses est un groupe nominale dont la tête est le mot "liaisons" qui est qualifié par un adjectif épithète "dangereuses". le terme est au pluriel ce qui signifie que l’œuvre contient plusieurs intrigues. les personnages sont donc liés les uns aux autres, mais les rapports (d'amitié ou d’intérêt) qu'ils entretiennent sont dangereux dans la mesure ou ils mettent en péril: les mœurs, la religion, et certaines conceptions sociales (le mariage, l'amour, le rapport entre homme et femme et la recherche du pouvoir...)

    I- les liaisons dangereuses:
    1- le couple diabolique: Valmont et madame de Merteuil
    => des complices dans l’immoralité
    => des rivaux dans la recherche du pouvoir/ des metteurs en scene
    => une relation ambiguë: anciens amants/ amitié tiraillée entre amour/ désir/ jalousie/ volonté de nuire à l'autre
    2- l’innocence déchue: Cecile et Danceny, perdus dans les dédales du libertinage
    => deux amoureux inexpérimentés se laissent manipuler par deux maitres dans le libertinage (ils perdent leur passion pure et se trouvent dans la voie du péché et de la tentation)
    => des jouets/ des instruments pour se venger de Gercourt (madame de Merteuil) et de madame de Volange (valmont)
    3- la vertu face à la dépravation
    madame de volange/ madame de Rosemonde (des conseillères)

    II- les liaisons dangereuses et leur progression dramatique
    1- la lettre: une énonciation particulière
    => multiplicité des voix/ les différentes facettes de la vérité ou une vérité en construction
    => un dialogue distant
    => la complicité/ des doubles
    2- la théâtralité dans l’œuvre
    => (les différents masques des personnages/ les différents rôles qu'ils jouent)
    => l'intensité dramatique (l’évolution/ changement des sentiments)/ la psychologie des personnages
    => les stratagèmes
    3- l'hybris des personnages
    => l’orgueil de Madame de Merteuil
    => la concupiscence de Valmont
    => l’innocence de Cecile
    => la pureté/ l'amour de la présidente

    III- les liaisons dangereuses: une œuvre moralisatrice
    1- une fin tragique (la mort du comte de valmont et de la présidente, la disgrâce de cecile et de la comtesse)
    2- la fonction cathartique de l’œuvre
    3- l’œuvre: une réflexion sur la société
  • DeliaDelia Membre
    C'est cela.
    les personnages sont donc liés les uns aux autres,
    Quelle est la nature ce ces liens ? ne vous demande-t-on pas d'esquisser une typologie ?
    Le point I de votre plan est hors sujet, à mon avis, et le point III aussi.
    Approfondissez le pont II, c'est toute la question.
  • j'ai tenté de corriger le plan. Qu'est-ce que vous en pensez maintenant?
  • DeliaDelia Membre
    Seul point I traite le sujet.
    La suite montre votre excellente connaissance de l'œuvre mais sont hors sujet.
    Tirez parti de ces recherches pour étoffer votre première (et seule...) partie.
    Analysez les liens avec les autres personnages : entre eux et avec les maitres du jeu.
  • le problème est que je dois développer mon travail en trois grandes parties et dans chaque partie il me faut trois sous parties. je suis perdue, je n'ai plus d'inspiration. pourriez vous me donner des pistes?
    personnellement j'ai conçu le sujet comme une mise en abyme (l’œuvre les liaisons dangereuses, puis à l’intérieur de l’œuvre on traite des "liaisons dangereuses". enfin, dernière partie, pourquoi les liaisons dangereuses)
    ce n'est pas une simple esquisse des relations qu'on me demande, mais un approfondissement et une analyse intéressante: les liaisons ne sont qu'un prétexte pour voir autre chose.

    I- les liaisons dangereuses dans les liaisons dangereuses
    1- le couple diabolique: Valmont et madame de Merteuil
    2- l’innocence déchue: Cecile et Danceny ou l'initiation au monde des libertins
    3- la vertu face à la dépravation

    II- les liaisons dangereuses sont aussi des liaisons fatales
    1- Valmont et la présidente: la mort purificatrice
    => la présidente: la mort preuve de sa pureté (elle est l'opposé de Mme de Merteuil et parvient à séparer le couple cruel en semant les grains de l'amour dans le cœur de Valmont (le vrai amour))
    => Valmont: le duel fatal et la vengeance rédemptrice (il permet à Danceney de se venger de lui et lui donne l'arme pour démasquer Mme de Merteuil
    2- Cecile et Danceney: le fossé entre les deux amoureux.
    => Cecile n'est plus pure, elle n'est plus la jeune fille innocente que Danceney avait aimé (elle en prend conscience).
    sa liaison avec Valmont lui avait permet de connaitre un changement au niveau physique (perte de sa pureté/ expérimente la grossesse, une fausse couche), mais aussi au niveau moral (mensonges et infidélité)
    => Danceney: comme cecile se laisse manipuler par Mme de Merteuil, il devient son amant mais aussi celui qui la démasque;
    il fut sa liaison fatale
    3- un fil relationnel tragique:
    valmont et Mme de Merteuil furent les metteurs en scène de leur propre tragédie: cecile et Danceney des instruments pour se venger de Mme de volanges et Gercourt, Mais la présidente de tourvel fut un élément essentiel qui avait bousculé tous leurs stratagèmes (sa vertu et sa résistance deviennent des éléments instigateurs qui ont captivé Valmont à son insu)
    => le rebondissement tragique: les victimes deviennent les bourreaux qui mènent les pécheurs à leur fin fatale

    III- le délitement du cercle dangereux:
    1- la punition et l'auto-punition
    => Cécile, Danceney et Valmont: se punissent en choisissant chacun un moyen pour mettre fin à sa perte (le couvent/le départ/ la mort)
    => Mme de Merteuil: une double punition la perte de son pouvoir (sur les personnages), la vérole, le rejet de son entourage
    2- un itinéraire collectif: un apprentissage individuel
    => Cecile découvre enfin qu'elle ne fut qu'un jouet de Valmont et Mme de Merteuil (elle découvre la différence entre le désir et l'amour) / Danceney:
    => Valmont découvre les feux de la passion pure et la douleur de perdre son amour. cela lui permet de voir enfin la laideur morale de Mme de Mme Merteuil et sa propre laideur.
    l'amour de la présidente lui permet de se libérer du joug de sa complice et de retourner contre elle.
    => Mme de Merteuil: subit tout ce qu'elle avait causé aux autres (humiliation, perte et déshonore...). elle est démasquée/ la laideur de son visage devient le miroir de la laideur de son âme.

    pas d'idées pour la troisième sous partie :/
  • DeliaDelia Membre
    Vous faites un contresens sur liaison : il faut le comprendre au sens qu'il avait pour Laclos, ainsi défini par le Tlfi :
    Fait de se lier, d'être lié avec quelqu'un; relations ainsi établies. Être, entrer en liaison avec qqn; liaison affective; liaison d'amitié; liaison d'enfance; liaisons humaines, mondaines; liaisons de société.

    Quelles sont les liaisons que nous voyons ?
    Certaines sont innocentes : Cécile-Sophie (qui disparait très vite de la fiction) ; madame de Rosemonde et tous les autres personnages et surtout madame de Tourvel.
    Sont dangereuses les liaisons : Valmont-Merteuil, certes et surtout mais aussi Merteuil-Cécile. Je vous laisse trouver les autres...
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Je trouve dommage que l'exposé ne reprenne pas l'intention morale de Laclos, les dangers que courent les jeunes filles lorsqu'elles ne sont pas éduquées. Les Liaisons dangereuses n'existent que par l'aveuglement, la mascarade sociale et la sottise, notamment de Mme de Volanges.

    En outre faire de Valmont un être racheté par l'amour me semble être un contresens. N'oublions pas les conditions dans lesquelles il écrit sa lettre de rupture à Madame de Tourvel. Valmont reste un être cruel, sardonique au ricanement diabolique. Laclos condamne sans appel ces roués qui pervertissent.
  • Je vous remercie infiniment tous les deux. Mais je voudrais savoir quels sont les points qui posent problème dans mon dernier plan (ceux que je peux garder/ utiliser (même dans les autres plans) et ceux que je dois éliminer ).
    Je trouve dommage que l'exposé ne reprenne pas l'intention morale de Laclos, les dangers que courent les jeunes filles lorsqu'elles ne sont pas éduquées. Les Liaisons dangereuses n'existent que par l'aveuglement, la mascarade sociale et la sottise, notamment de Mme de Volanges.

    Si je l'avais évoquée dans le deuxième plan que j'avais proposé:
    III- les liaisons dangereuses: une œuvre moralisatrice
    1- une fin tragique (la mort du comte de Valmont et de la présidente, la disgrâce de Cécile et de la comtesse)
    la mort purificatrice ( la présidente)
    la disgrâce de Cécile et de Mme de Merteuil
    2- la fonction cathartique de l’œuvre
    le lecteur est appelé à s'identifier aux personnages
    3- l’œuvre: une réflexion sur la société
    le libertinage, le mariage
    l'incommunicabilité entre mère et fille/ l'insuffisance de l’éducation religieuse
    En outre faire de Valmont un être racheté par l'amour me semble être un contresens.
    je vois qu'il avait changé à la fin. Il est amoureux et cela provoque la révolte/ la rupture entre les deux complices.
    si le désir qu'il éprouve envers Mme de Merteuil le rend cruel et perfide, l'amour que lui suscite la présidente le rend "lyrique" et plus passionnel. il est tiraillé entre deux femmes qui s'opposent en tout: la première est séductrice et impure, la deuxième est vertueuse et sincère. pourtant, faible devant les deux, il fut la cause de leur perte (Merteuil est démasquée à cause de lui/ la présidente est morte en croyant qu'il ne l'aimait pas)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Il faut donc reprendre cette partie que je n'avais pas vue dans la dernière proposition.
    Je ne crois pas à la conversion de Valmont.
    Si les deux libertins se perdent c'est à cause de leur rivalité orgueilleuse. Ce sont d'abord des intellectuels et des êtres de plaisir (satisfaction de l'ego). Valmont regrette moins d'avoir perdu la présidente que d'avoir cédé aux injonctions de Madame de Merteuil.
  • Problématique : en quoi les liaisons dangereuses dans les liaisons dangereuses mettent elles en scène la complexité des rapports qui se tissent entre des couples opposés, mais aussi les défauts de la société ?
    I- les liaisons dangereuses dans les liaisons dangereuses
    1- le couple diabolique: Valmont et madame de Merteuil (des meneurs du jeu)
    2- l’innocence déchue: Cécile et Danceny ou l'initiation au monde des libertins (les pantins)
    3- l’aveuglement de la vertu face à la dépravation (Mme de Volanges/ la mère dupée)

    II- le délitement du cercle dangereux
    1- Valmont et la présidente/ Valmont et Mme de Merteuil: des morts physiques/ une mort symbolique
    2- Cécile et Danceny: le dévoilement/ la fin de l’innocence et de l’amour
    3- un itinéraire collectif : la fin de la mascarade
    la séparation, voire les choix de éloignement: délibérés (Cécile et Danceney) ou forcés (Mme de Merteuil)
    III- les liaisons dangereuses: une œuvre moralisatrice
    1- la femme face à elle-même : entre la volonté de croire (Cécile et la présidente) et la volonté de nuire (Mme de Merteuil)/ entre sincérité et hypocrisie/ amour et concupiscence
    2- l’homme face à la femme : faiblesse devant la tentation/ la femme un défi- une complice-une ennemie- l’objet désiré (chosification de la femme)/ le jeu du dominé-dominateur
    3- la fonction cathartique de l’œuvre : une réflexion sur la société
    Le libertinage, le mariage
    l'incommunicabilité entre mère et fille/ l'insuffisance de l’éducation religieuse


    j’espère que cette fois, j'ai pas fait de contresens.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Je trouve que c'est excellent.
    Juste un point pour finir : dans quelle mesure Laclos est-il véritablement un moraliste ? Ne se montre-t-il pas complaisant à l'égard du vice par excès d'habileté stylistique ?
  • I-les liaisons dangereuses: une œuvre moralisatrice
    1- la femme face à elle-même // l’homme face à la femme :
    2- la fonction cathartique de l’œuvre : une réflexion sur la société
    3- la position ambiguë de l'auteur: entre condamnation et complaisance à l’égard du vice
    les lettres= paroles= pouvoir (ceux qui parlent plus sont ceux qui ont plus de pouvoir)// la double énonciation et la polyphonie pour construire une certaine complicité avec le lecteur
    l'image des héros : des antihéros qui refusent la vertu, l'attaquent et la condamnent
    => (un aspect inhumain/ ils sont déshumanisés: l'animalisation du couple diabolique qui cherche par tous les moyens à satisfaire ses désirs. Nous sommes face à des prédateurs qui sont aux guets de leurs proies
    =>un aspect surhumain: car ils ont un très grand pouvoir sur les autres qui leur permet de changer leur destin )
    le recours à l'argumentation: l’œuvre semble être un plaidoyer du vice qui est défendu et justifié à travers les paroles de Valmont et de sa complice (on peut même parler d'humour noir: le mal et le vice rationalisés, justifiés et défendus )
    la défaite de la vertu face au vice= tous les personnages sont broyés parce qu'ils cèdent à la tentation
    dès lors, il faut noter les limites de cette complaisance. certes, le vice a du pouvoir, mais la fin tragique à laquelle ils mènent tous les protagonistes permet de voir que le mal a toujours une fin (mort, variole, éloignement, disgrâce)


    J'ai tenté de modifier le dernier point pour tenir compte de votre remarque. Qu'est ce que vous en pensez maintenant?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.