Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Je suis en 1re Es et j'ai besoin d'aide pour ma dissertation... C'est assez urgent.
Voici mon sujet : Le texte théâtral est-il suffisant en lui-même pour monter un spectacle ?
Voilà.
Merci d'avance.
«1345

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Sandrine,

    La prochaine fois, montre-nous que tu as commencé à réfléchir à ton sujet.

    Le texte est le principal support
    · de l'intrigue qui constitue la base de la mise en scène,
    · des didascalies qui renseigne sur les lieux et les attitudes des personnages
    · et enfin de la créativité et de l'imagination du metteur en scène : chaque pièce représentée est différente selon le metteur en scène et les acteurs.

    Une autre piste que tu peux explorer est celle de la légitime réinterprétation (comme toute lecture) d'une pièce : par exemple, je peux essayer de comprendre Phèdre de Racine par la psychanalyse, grille d'analyse qui n'existait pas lors de sa création.

    Une autre est l'indépendance ou l'autonomie du jeu scénique : si je pousse jusqu'à l'absurde, avec le mime par exemple, le texte est inexistant. Pense à la commedia dell'arte et à ses lazzi.
    Terme technique de la commedia dell'arte qui désigne des effets ou des jeux de scène comiques. Ces effets sont aussi bien verbaux (dialogues stylisés, jeux de mots, allusions sexuelles) que paraverbaux (effets de timbre), ou encore corporels (mimiques, postures, acrobaties). Chaque acteur possède évidemment certaines spécialités, mais ces effets sont pour nous perdus car les canevas, indiquant la succession des scènes, ne font que les mentionner de manière allusive. Nous savons parfois à quoi correspond tel lazzi, qui porte un nom éclairant; Dominique Biancolelli, le célèbre Arlequin du XVIIIe siècle, écrit par exemple : «[…] nous faisons entre nous le lazzi de ne nous répondre que par monosyllabes», ce qui est suffisamment clair même pour le profane. Mais il n'est pas rare non plus que certains d'entre eux ne signifient pas grand chose à nos yeux; c'est le cas de ceux qu'évoque le comédien italien Perrucci à la fin du siècle : laisse ceci et prends cela, la pèlerine, les amants qui s'agenouillent, l'aigle à deux têtes, jeu de crainte... Il fait la scène des richesses... Il fait le jeu de l'aumône. Dans tous les cas, la référence à ces lazzi montre qu'ils sont considérés comme des unités autonomes de jeu ou de dialogue, que l'acteur pouvait à son gré insérer à tel ou tel moment de la pièce, lorsque la situation s'y prêtait.
    Le texte reste donc essentiel mais insuffisant, parce que les mots ne sont que des succédanés de la réalité et qu'il est nécessaire par définition de les réinterpréter et de les réactualiser.
  • Je sais que cette question a déjà été posée mais j'ai un plan de dissertation a faire à partir de cette question pour demain et j'aimerais savoir si celui que j'ai trouvé correspond bien et ce qu'il faudrait que j'ajoute ou que j'enlève.

    CORPUS:
    Marivaux, L'île des esclaves (I,1)
    Musset, On ne badine pas avec l'amour (I,1)
    Anouilh, Antigone Prologue
    Yasmina Reza, Art Scène d'ouverture

    1)Le texte théâtral est indispensable
    a)Il est le principal support de l'intrigue et donc al base de la mise en scene
    b)les didascalies renseignent sur les lieux attitudes des personnages etc..
    (attention certaines didascalies sont peu explicites et ne suffisent pas pour faire la mise en scène)

    2)Néanmoins le texte théâtral n'est pas suffisant en lui même
    a)Le metteur en scène a la possibilité d'interpréter la pièce comme il le souhaite: d'y ajouter certaines mimiques etc des personnages ou au contraire d'en supprimer
    b) pour une deuxième sous partie je ne vois pas vraiment :/
  • Bonjour à tous,
    Voilà, j'ai une dissertation à faire en français et pour un exemple, il me faut une pièce de théâtre comprenant beaucoup de didascalies... Si vous en connaissez quelques unes, merci de me les communiquer.


    Sinon je vous donne le sujet de ma dissertation, je sais qu'il y a à peu près la même dans un autre sujet, mais je la donne quand meme ainsi que mes arguments/exemples (inspirés du même sujet )

    Sujet : "Un texte de théâtre est-il suffisant en lui même pour monter un spectacle?"

    I Le théâtre est fait pour être lu.
    1. Molière rédige entièrement toutes ses pièces => "Les fourberies de Scapins"
    2. Interprétations personnelles => Dom Juan
    3. Décors difficiles à représenter, plus faciles à imaginer => L'Iles des esclaves

    II Le théâtre est fait pour être vu.
    1. Un texte avec trop de didascalies est parfois ennuyeux => ?
    2. Le théâtre vu est plus distrayant que lu => Le malade imaginaireC'est encore moi...
    C'est assez frustrant car plus j'y réfléchis, plus je me dis que mon plan ne correspond pas du tout au sujet posé...
    Aidez moi svp !!
  • melodymelody Membre
    Les pièces ou l'on peut trouver de nombreuses didascalies font surtout partie du théâtre de l'absurde, comme Le Roi se meurt de Ionesco ou En Attendant Godo de Beckett.
    L'auteur utilise les didascalies car les dialogues étant assez vides la piéce se base aussi beaucoup sur la mise en scéne,aussi s'ils en employait c'était pour éviter que leur piéce ne soit transformé par les metteurs en scéne.

    Par contre je n'ai pas vraiment d'idées concernant ta dissert,sujet pas trés emballant d'après moi!

    Bonne continuation quand même!
  • Lol, le sujet ne m'inspire pas du tout non plus... Mais je suis obligé de le faire donc je vais éviter de me plaindre à ma prof!
    Merci pour ta réponse Melody, ca pourrait être un bon exemple...

    Les autes, j'attends toujours une réponse... Dites moi ce que vous pensez du plan adopté par rapport au sujet...
    Merki :)
  • dans la série jj'aime beaucoup les didascalies
    tu peu regardé chez GENET aussi dans les BONNES
    yen a un tonne
    et pis aussi je crois dans LA LECON de ionesco
    bon courage
  • Oui oui, ca c'est réglé, j'aimerais avoir votre avis: Est ce que le plan répond vraiment au sujet?
    Merci
  • je ne crois pas... :rolleyes:
  • Avez vous une idée d'un plan à adopter?
  • pas vraiment...
    parler d'abord des texte de et pour l'auteur (comme molière qui fesait tou)
    et pis avec la proffesionnalisation du meteur en scène
    des condission de représentation
    des différentes adaptation dun meme texte ...
    désolé...je manque di'nspirationoù en est tu a ben y réffléchir
    tu devrait partire sur ca
    1- le texte est suffisant
    avant auteur=metteur en sçene (molière)
    role des didascalie (genet)

    2-mai ce serai oublié le rol du meteur en scene
    professionnel depui 19è(jecroi)
    plusieurs verssions d'une même pièce...
    liberté du metteur en sc avec le texte (création contemporain
    autre métier du spectacl (daillleurs on parle de spectacle vivans...plus trop de théâatre)

    sa parait plus coller au sujet
    a travaillé biensur
    bon courrage !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Merki,

    La problématique tourne autour des liens entre auteur dramatique et metteur en scène.

    Si le texte porte en lui la plupart des indications nécessaires à sa représentation :
    intrigue, caractères, didascalies... et donne la coloration générale,
    il existe une part de liberté pour le metteur en scène : concrétisation de l'atmosphère, interprétation du texte, choix de l'illustration...
    Donc le texte n'est pas suffisant, mais il est nécessaire, essentiel et prépondérant.
  • Merci à tous pour votre aide!
    J'ai adopté le plan suivant:
    I Un texte est suffisant en lui même,
    II Mais certains éléments doivent être définis par le metteur en scène

    Ensuite comme arguments j'ai pensé aux didascalies, aux descriptions des personnages, du decors, leurs habits etc...

    En tout cas merci beaucoups pour l'aide, les exemples et tout et tout... Ca m'a bcp aidé!
  • Bonjour.

    Je m'entraine pour le BAC, en l'occurance sur ce sujet.
    Voici un plan que j'ai fait, mais que je n'ai pas réussi à remplir complètement, j'aurai aimé avoir un avis et un peu d'aide pour les trous (en fait, le trou) :

    I. Le tx théatral, grande part du spectacle...
    1. Réplique, dialogue forment base spectacle, l'intrigue.
    2. Didascalies, renseignements lieux, attitudes persos...
    3. ?

    II. Mais pas unique : la mise en scène donne une vision du texte.
    1. Choix acteurs par physique, age, jeu...un sens à pièce.
    2. Le décor, costumes, lumières, musique : création d'une atmosphere.
    3. Symbolique de la mise en scène.

    Merci d'avance !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Tu pourrais aborder la double, voire la triple énonciation du texte théâtral.
  • Bonjour, j'ai une dissert' à faire pour le 2ème mardi après la rentrée, voici le sujet : Le texte théâtral est-il suffisant en lui-même pour monter un spectacle ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe, vos lectures personnelles et votre expérience de spectateur.
    La première partie sera le "oui", la deuxième le "non". J'ai déjà quelques arguments comme le fait que l'imagination des metteurs en scène fera varier les représentations d'une pièce, cela ne lasse pas le spectateur etc...
    Si jamais vous aviez d'autres idées, merci de m'en faire part le plus vite possible :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.