Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,

Je suis actuellement en hypokhâgne et je commence à m'intéresser à ce que je pourrais bien faire après la khâgne (qui serait sûrement une khâgne Lyon spé anglais). Je suis donc tombée sur cette licence dont je n'avais encore jamais entendu parler. L'un de vous serait-il passé par là et aurait un avis à partager?

Si jamais vous avez des avis sur Paris IV en général, je suis preneuse!

Merci bien :)

Réponses

  • Bonjour,

    je suis actuellement en double licence lettres/anglais: je ne connais donc que peu la filière LEMA :lol: Cependant, je vais tout de même tenter de vous apporter des éléments de réponse.

    Concernant la LLCER anglais, il faudra impérativement revoir les notions déjà visitées par les étudiants de L3 au cours de leurs deux premières années à l'université: grammaire (grammaire raisonnée 2), civilisation britannique et américaine (A people's history of America, Howard Zinn/ Mastering Modern History, Lowe/ Modern American History, Pennington), littérature (méthodologie du commentaire écrit/oral et de la dissertation, grands classiques de la littérature anglophone), phonétique (tous les symboles phonétiques internationaux, diphtongues, triphtongues etc.), thème et version (traduction littéraire). J'ai pris soin de vous mettre quelques ouvrages intéressants entre parenthèses: essayez d'en effectuer la lecture pendant l'été :)

    Concernant les lettres, vous trouverez des matières de cet ordre (celles-ci diffèrent selon les facs): histoire littéraire (XIXe, XXe, XVIe, XVIIe et MA), Culture/expression/méthode, littérature générale et comparée, littérature française, exercices méthodologiques, méthodologie comparatiste, langue française moderne/ancienne, culture antique et latin/grec.

    Si vous voulez mon avis, il serait plus sage de bifurquer en L2 plutôt qu'en L3, quitte à "perdre" une année. Effectivement, la première année est une année qui vise à ramener le niveau à un tronc commun tandis que la deuxième est plus méthodologique et fastidieuse. La troisième année est plutôt une année de spécialisation. Sachez qu'avoir fait une prépa est un avantage comme un inconvénient: dans certaines matières, vous allez très bien vous en tirer mais dans d'autres, un peu moins (notamment les matières spécifiques à l'université).

    Mais entre nous et sans indiscrétions, ne vaudrait-il pas mieux tenter de réussir un concours? Vous aurez plus de difficultés à intégrer une grande école mais moins de difficultés à vous adapter au programme en vigueur...

    Je vous souhaite beaucoup de courage et de réussite dans ce que vous entreprendrez! :cool:
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.