Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour,
Je suis une élève de seconde et ma prof nous a donné le sujet de dissertation "Qu'est-ce qu'un poète" . J'ai étudié le sujet en long et en large mais ne suis même pas parvenue à un plan. Je dois vous avouez que les dissertations de ce style (question ouverte) me font un peu peur. :/
Je remercie d'avance ceux qui auraient la gentillesse de m'aider un peu... :)
Mots clés :
«1

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Et quels textes poétiques as-tu étudiés avant qu'on te donne ce sujet ?
    C'est sans doute de ce côté qu'il faudrait chercher des éléments de réponse...
  • Pour commencer, quelques citations :

    "Le poète est un homme seul mais il y en a beaucoup".
    Pierre Seghers

    "Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré".
    Paul Eluard

    "Peuples, écoutez le poète
    Ecoutez le rêveur sacré".
    Victor Hugo

    "La poésie est une insurrection".
    Pablo Neruda

    "A chaque effondrement des preuves, le poète répond par une salve d'avenir".
    René Char

    Et cette chronique comme réflexion, que tu adhères ou non à ce qui est proposé à la réflexion :

    http://welovewords.com/documents/quest-ce-quun-poete
  • Merci beaucoup pour ces citations :) La thèse de Gabriel, j'ai l'impression, ne traite pas le même sujet... C'est à dire que je suis d'accord avec l'allégorie du poète qu'il décrit mais il décrit surtout ce qu'est un poème. Je notes tout de même des éléments intéressants dans sa chronique, que je pourrais exploiter
  • Tu trouves ?
  • Jehan a écrit:
    Bonjour.

    Et quels textes poétiques as-tu étudiés avant qu'on te donne ce sujet ?
    C'est sans doute de ce côté qu'il faudrait chercher des éléments de réponse...

    On a étudié l'Albatros de Baudelaire, l'isolement de Lamartine et le manifeste Dada de Tzara e
    merci pour ta réponse ;)
  • Bonsoir lili10,
    Je voudrais savoir ce qu'on t'a dit en cours sur le Manifeste de Tzara. Je suppose que tu n'en as lu qu'une partie, la fin peut-être ?
  • Bonsoir,
    nous avons étudié effectivement seulement la fin du texte de Tristan TZARA. C'est un sujet avec lequel je n'ai pas bien accroché mais j'ai retenu que le manifeste s'attaque a l'ordre établi (valeur de la bourgeoisie, conservatisme...), a part ça le texte est en prose, il ya répétition du mot "DADA"... je sais pas trop quoi dire de plus :/
  • Je me doutais bien que c'était la fin du texte.
    Oui, le mot DADA revient souvent associé :
    - soit à un acte destructeur Ex : abolition de la logique, abolition de l'archéologie, abolition du futur...
    - soit à un engagement :
    + envers ce qui est méprisé par une société de conventions et de confort intellectuel (même moderne) Ex : connaissance de tous les moyens rejetés ... par le sexe public du compromis commode ...
    + en faveur d'une liberté spontanée et absolue, qui n'a d'autre programme que son affirmation Ex : saut élégant et sans préjudice d'une harmonie à l'autre sphère... ; Liberté DADA DADA DADA, hurlement des douleurs crispées, etc...
    Tu pourras sans peine placer tous les autres éléments dans ce cadre.

    Maintenant, quel est le statut du poète ? Disons qu'à l'époque de Dada (juste après la guerre de 14-18), Tristan Tzara a une conception très large et très globale de la poésie. DADA n'est du reste pas un mouvement littéraire, il bafoue l'art (donc la poésie) et aime avant tout la provocation et le scandale ; le Surréalisme qui le suivra (après la rupture de Breton avec Tzara) ne se voudra pas davantage un nouveau mouvement littéraire ou artistique, mais une entreprise de libération de l'esprit, toujours amenée à se dépasser elle-même au regard de ses expériences accumulées : après la négation dadaïste, la construction surréaliste.
    Voici ce qu'écrit Tristan Tzara au sujet de la poésie et du poète dans son Essai sur la situation de la poésie :
    La poésie qui ne se distingue des romans que par sa forme extérieure, la poésie qui exprime soit des idées, soit des sentiments, n'intéresse plus personne. Je lui oppose la poésie activité de l'esprit... Il est parfaitement admis aujourd'hui qu'on peut être poète sans jamais avoir écrit un vers, qu'il existe une qualité de poésie dans la rue, dans un spectacle commercial, n'importe où, la confusion est grande, elle est poétique...
    Comme tu le vois, le poète est clairement dissocié de l'écrivain.
  • Merci beaucoup Jacques pour ta réponse.
    Donc je pourrais citer Tzara ds un premier paragraphe et conclure en disant que le poète se distingue clairement de l'écrivain.
    Si vous avez une proposition de plan à me soumettre, ce serait très gentil.
    Merci encore :)
  • Le plan, tu ne pourras le trouver que si tu étudies les autres textes.
    Oui, le poète est un activiste de l'esprit.
  • Merci :)
  • Chez Tzara, bien sûr.
    Tu nous montreras ton travail à propos des autres poètes ? (Même sans "plan")
  • Donc là je pense que je vais faire
    - en intro: la definition d'un poète tirée d'un dico et je vais développer

    - premier paragraphe: ce qu'est le poète selon les citations de poètes + allégorie du poète selon peter brock et selon baudelaire

    - deuxième paragraphe : dire en quoi le poète est différent de l'écrivain
  • Non, ça n'ira pas : tu donnes une définition "fermée" dès le début alors que l'étude va te permettre de bâtir ta propre définition...
  • Du coup j'ai changé en intro je vais dire en quoi le poète est un être à part ds la société (car il est mal accepté, incompris...) et je vais présenter l'allégorie du poète par Baudelaire (cf l'albatros) j'ai un développement en deux parties et une conclusion; il me manque plus qu'une ouverture
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.