Traduire du français au suisse-allemand

Bonjour,

Est-ce que quelqu'un connaît un peu le suisse-allemand (parlé en Suisse et au Liechtenstein) ?

Pour une de mes histoires j'aimerais faire traduire quelques phrases (deux de mes personnages parlent cette langue).

Un tout grand merci !

:)
«1

Réponses

  • La situation en Suisse peut être qualifiée de diglossie, le suisse-allemand étant désigné comme l'ensemble des dialectes alémaniques parlés en Suisse. C'est la langue parlée, l'allemand standard est la langue écrite.

    Plus en détail: La plupart des dialectes suisse allemands sont en général difficilement compréhensibles par un locuteur germanophone. La plupart des Suisses francophones détestent ce dialect étant considéré comme un allemand faux.

    Donc il n'y a presque pas d'écrits en suisse-allemand (dialecte alémanique). Et on l'apprend nulle part ailleurs dans le monde, seulement en Suisse.
  • Oui, mais alors la question de Simon se repose : ne peut-on pas lui transcrire quelques paroles dans ce dialecte ?
  • Il me faut des exemples.
  • Mais un habitant du Liechtenstein lui il va parler en suisse-allemand ?

    J'ai deux personnages (une Suissesse et une Liechtensteinoise) qui se parlent et j’aimerais retranscrire l'échange.

    Mais bon si c'est plus réaliste de les faire parler allemand ça me va.
  • Le dialecte parlé au Liechtenstein fait partie de l'ensemble des dialectes alémaniques (suisse-allemand). A quelques nuances près. Je vais te donner un exemple, pour une simple phrase.
    Kannst Du mir was sagen?
    Peux-tu me dire qc.?
    Transcription
    Chaas du mir öbbis segge?
    En bas alémanique et en Baseldütsch (dialecte bâlois, qui fait partie des dialectes alémaniques)
    ça donne - à peu près
    Kasch du mir öbbis saage
    Au "Berner Oberland" on le prononcerait autrement, seulement je connais la région mais ce dialecte particulier m'échappe
    Et encore beaucoup plus spécifique serait le dialecte parlé au Kandertal en particulier Frutigen le soi-disant Frutig-dütsch. Alors là que dalle. une fois j'ai parle à qn. de cette région et cette personne a dû tout reprendre en allemand standard le sois-disant "hochdütsch".

    Encore un exemple:

    Des mots d’amour en suisse-allemand
    I ha di gern: je t’aime
    Repris en allemand standard ça donnerait plutôt: Ich liebe dich
    Schatzeli: chéri, (littéralement « petit trésor »)
    du bisch mis chline sunneschinli: tu es mon petit rayon de soleil
  • Un grand merci !

    Ceci est transcriptible en suisse-allemand ?

    - Salut ! Prête pour cet après-midi ?
    - Tu le verras dans quelques heures.

    - Est-ce que l'on a des nouvelles des organisateurs ?
    - Normalement les participantes ont rendez-vous avec eux à onze heure trente. Au final c'est vous qui déciderez de courir ou pas.

    Encore un grand merci ! :)
  • Les transcriptions suivantes sont originaires du dialect bâlois. Seulement qn. de la région de Bern ou bien de Frutigen ou bien de Zurich etc. s'exprimerait différemment.

    Salut ! Prête pour cet après-midi ?
    Solli. Bisch du parat hüt nochmittag?

    Tu le verras dans quelques heures
    Du wirdsch scho seh in e paar Stund

    Est-ce que l'on a des nouvelles des organisateurs ?
    Gits öbbis Neus vo de Organisatore?

    Normalement les participantes ont rendez-vous avec eux à onze heure trente. Au final c'est vous qui déciderez de courir ou pas.
    Normalerwiis treffet sich d'Teilnehmerinne um ölfe drissig. Jeder cha selber entscheide ob er hiigoht odr nüt.

    C'est non seulement la graphie mais aussi la prononciation, la syntaxe et la sémantique qui diffèrent légèrement d'une région à l'autre.
  • Un tout grand merci !

    Comment ça se fait que tu parles cette langue si ce n'est pas indiscret ?

    Je trouve ça dommage qu'on la trouve hideuse. C'est plutôt original je trouve.
  • Elle n'est pas hideuse sous la forme écrite, même si l'on ne trouve que très rarement des écrits en dialecte alémanique. Je vis dans la partie sud de la forêt noire tout près de la frontière suisse ou l'on parle un dialecte alémanique que je comprends mais ne parle pas. C'est la fameuse région triangulaire le soi-disant Dreiländereck: la France, l'Allemagne et la Suisse.
    Je comprends mais ne parle pas puisque je n'ai pas l'accent! Il faut un certain accent tonique qu'on n'apprend pas il faut être né avec.
  • C'est assez surprenant que l'accent ne puisse pas s'apprendre. Même sans l'accent tonique il y a quand même moyen de se faire un peu comprendre ? Les interlocuteurs entendraient que vous n'êtes pas natif suisse-allemand mais arriveraient quand même à comprendre. Comme moi avec l'anglais.

    On sait comment est né ce dialecte ?

    Ici vous savez si c'est de l'allemand standard ou du suisse-allemand ?
    https://www.youtube.com/watch?v=ogdwaRm2lJc

    Encore un tout grand merci !
  • Très intéressantes, les traductions de Gargantua, j'en aurais été parfaitement incapable !
    Juste une remarque sur l'une des phrases :
    Tu le verras dans quelques heures
    Du wirdsch scho seh in e paar Stund
    "Le" en français est ambigu. Il me semble que la traduction proposée signifie : "tu verras cela dans quelques heures", mais pas "tu verras cette personne dans quelques heures". Est-ce bien le sens attendu ici ?
  • Simon UA a écrit:
    C'est assez surprenant que l'accent ne puisse pas s'apprendre. Même sans l'accent tonique il y a quand même moyen de se faire un peu comprendre ? Les interlocuteurs entendraient que vous n'êtes pas natif suisse-allemand mais arriveraient quand même à comprendre. Comme moi avec l'anglais.

    On sait comment est né ce dialecte ?

    Ici vous savez si c'est de l'allemand standard ou du suisse-allemand ?
    https://www.youtube.com/watch?v=ogdwaRm2lJc

    Encore un tout grand merci !

    Alors ça c'est du suisse-allemand de pur sang:-) J'ai tout compris mais j'ai dû faire attention.
    Quand je dis que les Suisses-parlent l'allemand standard c'est l'allemand mais avec l'accent tonique suisse bien sûr. Je connais beaucoup de Suisses mais ils ont tous leur accent tonique suisse et même s'ils voulaient le cacher ils n'arriveraient jamais. C'est comme chez les Alsaciens, ils parlent tous ou presque un francais avec l'accent tonique alsacien. Chez les jeunes ça se perd doucement.
    Et voilà trois régions qui furent colonisées par les Alémaniques une tribu germanique vers 500 après Jesus-Christ.
    C'étaient donc la Suisse Septentrionale, la partie sud de la Forêt Noire et l'Alsace.

    Concernant la question de tropic
    En voilà une particularité du dialect alémanique en Suisse.
    "Du wirdsch scho sehe"
    ou bien
    "Du wirdsche (wirdschene) scho sehe"
    Comprend le "le" (pronom) aussi bien que "cela" .
  • Est-ce bien le sens attendu ici ?

    Oui, c'est bien ça. :)
  • Gargantua, qu'appelez-vous "accent tonique" ici ?
  • Bonne question jacquesvaissier:
    je ne parle pas de la prononciation mais plutôt de l'intonation, c'est-à-dire que l'on reconnaît le Suisse au ton de sa voix. Je ne parle pas du célèbre ch prononcé comme kh mais de la mélodie de la phrase. L'accent tonique met en relief l'émission des syllabes dans un mot en augmentant l'intensité de la voix ainsi qu'en élevant, généralement, le ton. Il en résulte une mélodie la la phrase qui est typique pour les Suisses. Disons que la prononciation sonne très dur mais l'intonation est plus mélodieuse - dans mes oreilles bien sûr. Si j'essayais de parler comme un Suisse en imitant l'accent alémanique on le saurait tout de suite d'après ma fausse intonation. L'ensemble des dialectes alémaniques comprend des centaines de patois régionaux qui parfois font que deux interlocuteurs venant de différentes régions ont du mal à se faire comprendre.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.