En quoi le personnage de Meursault (Camus) renouvelle-t-il profondément le personnage romanesque ?

Bonsoir à tous! J'aurai besoin d'un petit coup de main: Je suis en 1ereL et j'ai une synthèse à rédiger (un peu sous la forme d'une grosse dissertation, enfin 2 copies doubles quoi x') ) pour la rentrée, soit le 2/11/15. Le sujet est le suivant : En quoi le personnage de Meursault renouvelle-t-il profondément le personnage romanesque ?

Donc je m'y prends un peu tard je crois, j'aimerai vos avis et conseil sur mon plan, qui n'est pas du tout complet ni très pertinent j'ai l'impression. J'ai l'impression de m'éloigner du sujet.

INTRO

I- Un personnage sensuel
- Narrateur interne mais pas d'accès à ses pensées
- Très forte sensibilité à l'environnement (tpt°, météo, soleil ...)
- Refus du mensonge des conventions sociales

II- La figure de l'antihéros (j'ai un doute sur cette partie)
- Impression d'indifférence
- ?
- ?

CONCLU (avec réponse a la problematique)

Qu'en pensez vous ?
Si quelqu'un peut me répondre ce soir ou demain ca serait vraiment super sympa :D

Réponses

  • Bonjour,

    Personnellement, je trouve que 2 des sous parties de ton I. ne collent pas avec le titre de celui-ci.

    Il faut absolument que tu travailles la figure du antihéros.

    Tu pourrais peut-être faire :

    I. Un personnage qui ne semble être qu'un corps : De l'absence de spiritualisation du personnage.
    - Envahi par les contingences pratiques
    - Sensible à l'environnement
    - Un paradoxe entre la narration à la première personne et l'impossible accès à la conscience du personnage.

    En deuxième partie, travaille les caractéristiques de l'anti-héros :)

    Cordialement.
  • Bonjour boulou99! Et merci, je suivrai vos conseils!
    Cependant, je pourrai avoir un petit éclairage sur la signification de "contingences" ? (Il me semble que ce sont des événements ayant la possibilité d'arriver, mais autant éviter un contresens)

    Pour ma deuxième partie "L'antihéros"

    a) Il n'est pas un héros
    b) Il ne feint pas le jeu social
    c) Un Etranger ? (sa marginalité etc ... peut être que ca sera répétitif de la partie b) non ? )

    Encore un coup de main ? :rolleyes:

    Merci beaucoup d'avance :D
  • Le a) du II n'est pas assez précis, puisque ce pourrait être le titre de toute ta partie !

    Dans la reformulation de ton II, peut-être :
    - Un personnage ordinaire
    - Qui est pourtant étranger aux conventions sociales
    - Un personnage Etranger à lui-même

    Tu peux traiter de la passivité de Meurseault et de son absence d'ambition dans l'une ou l'autre des parties je pense :)

    Et contingences = choses non essentielles, accidentelles drait on en philo, bref par des tracas et détails de la vie de tous les jours :)

    Bonne chance !
  • Mon plan est donc :
    I- Un personnage semblant n'être qu'un corps : pas de spiritualistion
    a) Paradoxe de la narration à la première personne mais pas d'accès à la conscience du personnage.
    b) Occupé par des contingences pratiques.
    c) Etre sensible à son environnement.

    II- Un anti héros
    a) Un personnage ordinaire
    b) Qui cependant ne feint pas le jeu social
    c) Un Etranger a lui meme

    Merci beaucoup pour ces précieux conseils! Ca m'a vraiment aidée :D
    Je crois bien que je vais tout appliquer :p

    Encore merci et à bientôt peut être :))))
    Bonne soirée!
  • Je t'en prie :)

    Bonne continuation !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.