145679

Réponses

  • Je suis contente d’avoir pu t’aider.🙂

  • 11 janv. modifié

    Bonjour.


    Excusez moi de vous déranger, lors de mon dernier devoir de grec vous m'aviez grandement aidé. Il se trouve que j'en ai un autre affaire j'aurai souhaité savoir si il est possible que vous m'aidiez. 

    Voici le texte en question ( vous m'excuserez la police ne me permet pas de le copier-coller de manière convenable) : 



    Voici ce que je propose comme traduction 

    Les Athéniens étant assiégés par la terre et par la mer étaient perdus ne sachant que faire sans navires, sans alliés, sans blé ils pensaient être sans espoir de ne pas souffrir eux-mêmes ils faisaient mal aux hommes des petites cités. À travers ceux-ci ils étaient fermes et de nombreuses personnes mourant de famine dans la cité ils ne parlaient pas de réconciliation. Lorsque la nourriture vint à manquer complètement, alors ils envoyèrent les ambassadeurs à Agis, voulant être alliés des Lacedémoniens parce qu’ils avaient les fortifications et le Pirée et pour conclure ces traités.

  • poenuluspoenulus Membre
    13 janv. modifié

    Bonjour,

    Voulez- vous vérifier si il ne manque pas ει " devant μὴ παθεῖν

    Pour la première phrase, il n’est pas utile de traduire « étant assiégés » : mettez seulement « assiégés ». Non pas « par la terre et par la mer » mais plus simplement « sur terre et sur mer ». Il n’ y a pas dans le texte grec de verbe signifiant « étaient perdus ». Traduisez plutôt « ἠπόρουν » en respectant la forme ! N’oubliez pas de traduire « χρὴ »

  • 13 janv. modifié

    Bonjour.

    Il n'y a pas de "ei" dans le texte que l'on m'a demandé de traduire ....

    J'ai justement voulu traduire "ἠπόρουν" par "étaient perdus" ... Pour  « χρὴ » sa traduction est "il est nécessaire" ?

    Cela donnerait :

    "Les Athéniens assiégés sur terre et sur mer (étaient perdus ?) ne savaient que faire sans navires, sans alliés, sans blé...."



    Merci à vous.

  • ἠπόρουν" vient d'un verbe signifiant " ne pas savoir" ;  χρὴ : il faut. Oubliez "étaient perdus". Demandez à la personne qui vous a demandé de traduire si réellement il ne manque pas "  ει "!

  • D'après la personne qui m'a demandé de traduire il ne manque pas de "  ει" .....

    La traduction du début serait : "Les Athéniens assiégés sur terre et sur mer ne savaient que faire sans navires, sans alliés, sans blé.."

  • Soit, attendons...


    ἐνόμιζον δὲ οὐδεμίαν εἶναι σωτηρίαν (εἰ) μὴ παθεῖν ἃ  ἠδίκουν ἀνθρώπους μικροπολίτας .: vérifiez le sens exact de σωτηρίαν.

  • Pour le terme de "σωτηρίαν" j'ai trouvé "délivrance - salvateur" qui est si je ne m'abuse à l'accusatif singulier donc COD ?


    Théo.

  • Traduisez σωτηρίαν par "salut". Il est bien à l'accusatif sg mais ATTENTION vous êtes devant une proposition infinitive : l'accusatif peut donc avoir une autre fonction!

  • "ἐνόμιζον δὲ οὐδεμίαν εἶναι σωτηρίαν (εἰ) μὴ παθεῖν ἃ ἠδίκουν ἀνθρώπους μικροπολίτας"

    Ils pensaient être sans espoir de salut eux-mêmes ils faisaient mal aux hommes des petites cités ....

    Mais alors pour la suite de la phrase je ne comprends pas la logique ..

    Merci.

  • Ils pensaient être sans espoir de salut eux-mêmes ils faisaient mal aux hommes des petites cités ...

    Le mot espoir ne se trouve pas dans le texte! σωτηρίαν est à l'acc SUJET de εἶναι: c'est une prop infinitive! littréralement: ils pensaient que aucun salut n'existait.

    Mais alors pour la suite de la phrase je ne comprends pas la logique ..que faites- vous de (εἰ) μὴ παθεῖν ?

  • 13 janv. modifié


    Merci beaucoup, je me perds vraiment.

    Alors" μὴ παθεῖν" , μὴ exprime la négation et παθεῖν ce serait la souffrance ? Donc " sans souffrance" ? Je ne sais guère

  • poenuluspoenulus Membre
    13 janv. modifié

    Il n'y a pas de quoi! Mon souhait comme celui des autres intervenants est de vous aider. Vous n'avez pas tort de penser que παθεῖν a un lien avec la souffrance ( il s'agit du verbe " souffrir" à l'inf ao2 actif). Mon souci déjà exprimé antérieurement est que vous vous assuriez qu'il s'agit bien de "μὴ παθεῖν" et non de "εἰ μὴ παθεῖν " Est-ce un texte qui se trouve dans un ouvrage scolaire? ( références?) A-t-il été donné par un professeur? Je crois pouvoir dire que la présence de la tournure "μὴ παθεῖν" ne s'explique pas en grec et que cela risque d'amener un contre-sens.. Si bien que vous avez raison de ne pas y voir de logique et malheureusement vous vous y perdez. Je me permets d'insister sur ce fameux "εἰ μὴ παθεῖν"! Dites- nous quoi ! Rassurez- vous: en fonction de votre réponse nous avancerons quoi qu'il en soit!

  • 13 janv. modifié

    Le texte en question à été donné par un professeur de mon université ....

    Voila l'indication de ma professeure : "μὴ παθεῖν" = « de ne pas souffrir ».

    Avançons sur la suite oui, je vais rester sur ce que j'ai proposé faute de mieux....


    Merci bien.

  • Διὰ ταῦτα : à cause de cela

    ἐκαρτέρουν : oui : « ils étaient fermes » ou » ils résistaient. »

    ἀποθνῃσκόντων λιμῷ : « mouraient de faim « plutôt.

     Voila l'indication de ma professeure : "μὴ παθεῖν" = « de ne pas souffrir ». De quoi ce « de ne pas souffrir » dépend-il ?

     

     

  • 14 janv. modifié

    Bonjour.

    La traduction serait donc : À cause de cela ils étaient fermes et de nombreuses personnes mouraient de faim/mourant de famine dans la cité ils ne parlaient pas de réconciliation.

    Pourquoi traduisez vous : ἀποθνῃσκόντων λιμῷ : par " mouraient de faim " - c'est un imparfait ? Je l'avais identifié en tant que participe présent ( ce qui est peut être une erreur) ou présent pourriez- vous éclairer ma lanterne déjà bien obscurcie ?

    Alors là ... je suis autant perdu que vous "μὴ παθεῖν" je ne sais comment l'intégrer ....


    Merci.

  • ἀποθνῃσκόντων est bien un participe présent faisant partie du génitif absolu ἀποθνῃσκόντων πολλῶν . La langue grecque est plus friande de participes présents que la langue française si bien que j'ai souhaité le traduire par un indicatif. Vous pouvez même , pour nuancer,traduire ainsi: Bien qu'un grand nombre mourait de faim.... ils ne parlaient pas ( ils ne s'entretenaient pas) de réconciliation.

    Alors là ... je suis autant perdu que vous "μὴ παθεῖν" je ne sais comment l'intégrer ....: Je suis impatient de connaître la traduction de votre professeure...

  • Très bien.

    Littéralement les deux sont donc justes ? que cela soit le participe présent ou l'imparfait ?

    La dernière phrase est-elle convenable ?

    " Lorsque la nourriture vint à manquer complètement, alors ils envoyèrent les ambassadeurs à Agis, voulant être alliés des Lacedémoniens parce qu’ils avaient les fortifications et le Pirée et pour conclure ces traités."

  • Très bien.

    Littéralement les deux sont donc justes ? que cela soit le participe présent ou l'imparfait ? oui!

    La dernière phrase est-elle convenable ?

    " Lorsque , dans ces circonstances(ἤδη ),la nourriture vint à manquer complètement, alors ils envoyèrent les ( des)ambassadeurs à Agis, voulant ( consentant à) être alliés des Lacedémoniens parce qu’ils avaient(s'ils conservaient) les fortifications et le Pirée

    Il faut sous- entendre :"les ambassadeurs disant que les Athéniens concluraient ces traités un traité à ces conditions.(ἐπὶ τούτοις )

    Les conditions étant de conserver les murs ( les longs murs) et le Pirée.

  • Curieusement le texte porte effectivement un εἰ, mais c'est pour le TLG c'est un locus desperatus et de fait l'édition de la CUF l'imprime entre crochets droits !

    Pour moi on peut peut-être comprendre μὴ παθεῖν comme une apposition (le μὴ négation normale de l'infinitif) qui développe σωτηρίαν ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.