Grammaire française Participe passé

Bonjour à vous tous,
J'ai quelque chose qui me tourmente un peu. Pourriez-vous me donner votre avis s'il vous plaît ?
Est-ce que partir signifierait seulement aller d'un point A à l'autre B ? L'autre B serait le point final de partir, l'arrivée ? Ou bien partir serait aller d'un point A à l'autre B et revenir au point A ?
Merci d'avance.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Partir implique seulement un point de départ...
    C'est l'action de quitter un lieu, de commencer à se déplacer à partir de ce lieu.
    On peut partir pour ne jamais revenir.
    Et même si on revient, partir ne contient pas à lui seul l'idée de retour.
    Et on ne part pas forcément pour arriver à un point B déterminé.
    On peut partir au hasard.
    Sauf si on précise partir pour...

    Mais pourquoi ces interrogations ? Quel est le contexte qui a déclenché tes "tourments" ? ;)
  • Bonjour jehan,
    Partir dans le sens aller du point A au point B chez ma tante en vacances de l'idée de revenir au point A. J'arrive chez ma tante et elle me dit : "a quelle heure es-tu parti ce matin pour arrivé à cette heure-ci ? A partir de ce sens là, j'en déduis que l'acte de partir est terminé puisque je suis arrivé chez ma tante au point B, que ma tante confirme par ces dire que l'acte de partir est terminé.
    Jehan qu'en penses-tu ?
    Ps. Non rien a déclenché ce tourment, c'est purement technique si je puis dire.
  • JehanJehan Modérateur
    Partir dans le sens aller du point A au point B chez ma tante en vacances de l'idée de revenir au point A.
    Je ne comprends pas ce que tu veux dire dans la partie que j'ai mise en couleur.
    A partir de ce sens là, j'en déduis que l'acte de partir est terminé
    .
    Oui, bien sûr, ton acte (partir du point A) est terminé...
    D'ailleurs, ta tante emploie le passé composé (es-tu parti).

    Et en quoi cela te pose-t-il problème ?

    Il n'est pas question de "revenir au point A"...
  • Jehan, c'est dans l'idée de revenir au point A, j'ai fait une erreur de frappe.
    Pour moi l'acte de partir comme le souligne ma "tante" est terminé, je suis chez ma tante, je ne suis plus en train de me déplacer (partir) je suis sur place. Partir en sens "technique" si puis dire, partir pour moi prend ce sens là.
  • JehanJehan Modérateur
    Mais comme je te l'ai dit, le sens de "partir" en lui-même n'implique pas forcément que l'on reparte ensuite du point d'arrivée B pour revenir au point de départ A, comme toi tu le feras. Cela dépend des circonstances, et ce n'est pas inclus dans le sens même du verbe "partir". Je ne comprends toujours pas très bien la raison de ton interrogation.
  • Jehan, je crois comprendre ce que tu viens de me redire. Et je rajouterais suite à ça : prenons une personne qui part en voiture mais qui roule indéfiniment sans destination qui ne s'arrête plus de rouler ; elle est en train de partir puisqu'elle n'arrive jamais à destination. Contrairement à moi qui suis arrivé à destination. Ai-je bien compris ?
  • JehanJehan Modérateur
    Non.

    On part seulement au moment précis où on quitte le point de départ.
    Et tout le temps que dure le déplacement, on n'est plus "en train de partir"...
    On est parti. L'action de partir est alors terminée, c'est du passé.
  • C'est assez logique. Partir ne concerne que le point de départ, arriver que le point d'arrivée. Entre les deux, nous pouvons utiliser le verbe "parcourir" ! ;)
  • Oui, mais alors on peut dire aussi que le déplacement est du point A au point B chez ma tante, je pars chez ma tante, je suîs arrivé chez ma tante. Contrairement à quelqu'un qui dit : je pars faire un tour du monde, l'acte je pars va se poursuivre jusqu'au retour, partir du point A pour arriver au point A.
    Perso, je le vois comme ça.
    Ps, je suis d'accord avec spaalding...
    Ps, excuse-moi jehan, je n'avais pas bien suivi ton dernier message qui dit la même chose que spaalding. Eh bien, c'était simple en faite à expliquer au dire de spaalding...
    Jehan, en faite je me pose les questions que
    les autres ne se posent pas...
    Merci.
  • JehanJehan Modérateur
    Entre les deux, nous pouvons utiliser le verbe "parcourir" !
    Ou plutôt "être en route", pour utiliser, comme "partir" ou "arriver", une expression ne nécessitant pas de COD.
  • fabien30 a écrit:
    Bonjour à vous tous,
    J'ai quelque chose qui me tourmente un peu. Pourriez-vous me donner votre avis s'il vous plaît ?
    Est-ce que partir signifierait seulement aller d'un point A à l'autre B ? L'autre B serait le point final de partir, l'arrivée ? Ou bien partir serait aller d'un point A à l'autre B et revenir au point A ?
    Merci d'avance.

    Un jour, j'étais encore toute jeune, je discutais avec une dame que je connaissais peu, et elle me dit :
    " - Et puis mon mari est parti.
    - Ah bon, où ?, ai-je naïvement demandé... !
    - Il est parti."

    Il était parti, parti, mort... Je n'avais pas compris !
    Dans ce sans, le point B serait ainsi un point final, mais sans billet de retour...
  • Certains, pourtant, croient à un billet de retour.

    Je me demande si ce qui perturbe notre ami Fabien n'est pas le fait qu'on puisse dire aussi bien je suis parti de Paris en direction de Lyon. et je suis parti à Lyon.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Ah non, justement, pas aussi bien.
    Nos professeurs insistaient pour que nous écrivissions : je suis parti pour Lyon.
  • @ smerdiakov : Edmond Haraucourt a écrit Partir, c'est mourir un peu, et de mauvais sujets ont ajouté que Mourir, c'est partir beaucoup. :|

    @ lamaneur : j'aime beaucoup cet écrivissions, qui m'évoque phonétiquement des écrits viciés, des écrous vissés, et même des écrevisses ! C'est très beau. :)
  • Bonjour,
    Paulang, c'est un peu ça qui me pertube. Le fait de dire je suis parti à lyon me fait englober le départ et tout le parcours jusqu'à l'arrivée. Or, d'après les explications de Jehan et de Spalding, si je les ai bien comprises, partir je suis parti donc signifierait un instant bref qui n'englobe pas le parcours, et la proposition de lamaneur irait aussi dans ce sens "je suis parti pour Lyon".
  • Partir c'est en effet quitter un lieu, s'en aller. Je pars. Et peu importe où.
    Médiaco
    Cela me rappelle la discussion sur le verbe fuir.
  • Je pense que je faisais l'amalgame avec je suis allé qui signifie : se déplacer d'un lieu à un autre.
    Merci à vous tous.
  • Vous êtes parti loin tututututhuhuhu
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.