Fiches méthode Bac de français 2021

bonsoir a tous et toutes je vien ici pour savoir ce qu'évoque la poésie pour vous et à quoi cela sert?
en tant qu'écrivains mais aussi en tant que lecteurs passionés (ou non)
EN gros la poésie a quoi ca rime?
voila jespere avoir de nombreuses reactions
MA BOHÈME
(Fantaisie.)

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
— Petit Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse ;
— Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou.

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !

Octobre 1870.
«134

Réponses

  • Dans la section "Littérature et esthétique générale", il y a quelques sujets qui pourraient t'intéresser et qui se rapprochent assez de ce que tu demandes. En conséquence, je déplace ton message vers cette section.
  • La poésie est indispensable, c'est le langage sans langue de bois. La poésie ne travestit pas la langue pour raconter une histoire (attention, il existe de magnifiques histoires très bien écrites !) La poésie, c'est la langage à l'état brut, qui ne prétend ni montrer ni démontrer.
  • elle nous montre un certain reve idealiste? je trouve
  • Elle nous montre la RÉALITÉ ! et d'abord, la réalité de la langue; des mots.
  • oui mais je dirais plustot la vérité non la réalité
  • Euh........ qu'est-ce que la vérité ? ;)
  • Faut damander à Jean-Jacques ! (Rousseau) lol
  • À ce joli spécialiste du mensonge ! :lol:
  • je nai pas tous compris la?
  • Non c'est rien juste un p'tit délire!

    Le poète exprime aussi le Beau ou le mystère et l'essence des choses que l'on ne voit pas forcément...
  • Pour certains poètes la poésie devait justement ne servir à rien, être inutile. Pour d'autres la poésie était un moyen de faire réagir...
    Alors comme pour tant d'autres choses la poésie est peut être quelque chose que chacun définit à sa guise.
    Et si la définition de la poésie c'était une absence de définition?
  • C'est bien ce qu'en pensent les poètes eux-mêmes, qui depuis l'origine de la poésie ne sont jamais parvenus à la définir !
  • cest vrai
    savoir a quoi sert la poesie ne la rendra pas plus belle,seulement un peu moins magique
    baudelaire a dit "la poesie n'a dautre but qu'elle meme"
  • lebeaulebeau Membre
    Peut-être la poésie n'est-elle qu'une rencontre entre des mots et des hommes.
  • Bonjour,
    Ma bohème

    Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;
    Mon paletot aussi devenait idéal;
    J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;
    Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

    Mon unique culotte avait un large trou.
    Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
    Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
    Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

    Et je les écoutais, assis au bord des routes,
    Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
    De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

    Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
    Comme des lyres, je tirais les élastiques
    De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!

    Arthur Rimbaud, Poésies (1870)
    Pouvez-vous me donner la signification de "frou-frou" svp. Excusez mon ignorance je sais juste que celle évoque la féminité, la douceur...

    Merci!!!Bonne journée

    Damien
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Dam,

    Voilà une explication complète trouvée sur internet :
    frou-frou :
    "Onomatopée dont on se sert pour exprimer le froissement des feuilles, des étoffes, etc... : le frou-frou d'une robe de soie" (Larousse universel)
    "C'est le ciel qui devient un abri protecteur, glose Marie-Paule Berranger, op. cit. p.62, vaste jupon maternel au bruissement rassurant".
    "Le frou-frou des étoiles, écrit Jean-Luc Steinmetz dans une note de son édition (GF, Poésies, page 242), reprend, sur un mode familier, la croyance qu'avaient les Anciens dans l'harmonie des sphères. Le mot étoiles vaut ici également comme étoiles de ballet, danseuses étoiles (Rimbaud le réutilisera en ce sens au vers 35 de Mes petites amoureuses).
    Steve Murphy (op. cit. 2004, p.126-128) valide cette dernière interprétation (danseuses étoiles) dont il attribue la paternité à Jacques Chocheyras dans Approche de Rimbaud, ELLUG, 1984, p.50 : "Il devrait aller sans dire ici que Rimbaud exploite le sens chorégraphique d'étoiles". Filant la métaphore (ou, plus exactement, prêtant à Rimbaud une métaphore filée), Steve Murphy donne à l'adjectif "splendides" (dans "splendides amours") son sens latin de "brillant", "lumineux" : "Cette luminosité est fort appropriée s'agissant d'amours qui sont des étoiles".
    Si tu veux lire les autres commentaires instructifs, c'est ici.
  • Frou-frou, frou,
    Par son jupon la femme
    Frou-frou, frou-frou
    De l'homme trouble l'âme
    ...
  • Je complèterais ces interessants commentaires en rapprochant le frou-frou des étoiles à celui des rimes qu'égrène le poète dans sa course ; à la musique des sphères répond celle des mots. Persistance du sentiment romantique de la Nature, miroir des sentiments humains
  • EmmEmm Membre
    J'aimerai trouver un commentaire de texte sur "Ma Bohême"...pour l'oral Si quelqu'un peut m'aider...
    Merci :)
    Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
    Mon paletot aussi devenait idéal ;
    J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
    Oh ! là ! là ! que d'amours splendides j'ai rêvées !

    Mon unique culotte avait un large trou.
    - Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
    Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
    - Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

    Et je les écoutais, assis au bord des routes,
    Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
    De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

    Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
    Comme des lyres, je tirais les élastiques,
    De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir Emm,

    Penses-tu vraiment que c'est en inondant le forum de demandes de commentaires que tu prouves que tu as travaillé la préparation de ton oral ?

    Muriel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.